Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté 35546711



13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Logo_m10



Partagez
Aller en bas
alain
Messages : 5141
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Empty 13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté

le Jeu 28 Nov 2013, 14:09
13 décembre 2013 
Marie-Jeanne Lorenté

Conférence/Vernissage autour de l’histoire du papier.
exposition : “des papiers en devenir”
Rencontre animée par Abdelali ERREHOUNI
avec la participation de Abdallah SLIMANI (responsable
de la Médiathèque Tachfini)

13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Marie-11C'est un café littéraire bien particulier auquel nous sommes conviés. Pour tous les habitués de ce bon moment que nous réserve fidèlement Abdelali ERREHOUNI, le "rituel" se présentera différemment. Ce sera tout d'abord, le vernissage de l'exposition de Marie-Jeanne Lorenté à 18 h 30, suivi à 19 heures du café littéraire qui revêtira, cette fois ci, la forme d'une conférence. Notons également, que l'expo., bien qu'inaugurée officiellement ce soir là, sera ouverte à partir du 10 décembre pour se poursuivre jusqu'au 02 janvier.
A 65 ans, je choisis de me promener dans la vie.
Je hume l’air et je regarde pousser les plantes et les arbres. Je cueille quelques
bouquets que je transforme en pâtes à papier. Je leur donne des formes très simples.
Je les installe.
Pas souvent mais en quantité.
Educatrice spécialisée de formation
Artiste plasticienne de vocation
Ecrivaine par accident
Conférencière et animatrice en milieu scolaire par plaisir
Adepte du grand désert saharien par passion
Entre sorcière du matin et fée du soir
Transformer les végétaux du quotidien en papier
Les accumuler par centaines, par milliers
Et les installer
Inventer une écriture personnelle à la figure de châtaignier, micocoulier, charme,
ginkgo biloba, herbe de la pampa, canne de Provence, champignon de Paris...
]


13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté L_art_10


Papiers en devenir


Marie-Jeanne Lorenté a écrit:A l'Institut Français d'El Jadida, il n'y a pas de salle d'exposition. Les artistes présentent leurs œuvres dans 7 abris répartis en demi-cercle dans le jardin.

Montrer des œuvres en papier en période humide, non encadrées donc non protégées, est un défi que je relève et que je transforme en aventure.

J'invente des représentations vestimentaires (manteaux riffins et kimonos) en papier (papiers recyclé, de paille d'avoine, de palmier washingtonia et doum, de sansevieria, de yucca, d'agave…) que j'accrocherai en plein air, je les laisserai évoluer pendant toute la durée de l'exposition sans intervenir.

Je photographierai chaque jour la modification de chaque pièce.
alain
Messages : 5141
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Empty Re: 13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté

le Ven 13 Déc 2013, 22:29
Marie-Jeanne LORENTE ou l'expérimentation artistique permanente

13 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Dscn671113 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Dscn671213 décembre - Café-littéraire : Marie-Jeanne Lorenté Dscn6713

C'est bien à un café littéraire particulier auxquels nous avons eu le grand plaisir d'assister. Particulier parce que sortant de l'ordinaire  : il fut précédé du vernissage officiel de l'exposition "des papiers en devenir" de Marie-Jeanne Lorenté. Particulier également, par le fait qu'elle fut également l'occasion d'une conférence sur l'histoire du papier  au Maroc, présenté par Abdallah Slimani, le responsable de la médiathèque Tachfini. Particulier enfin, par la "présence" de l'artiste, passionnée par son art.

Tout d'abord, Abdallah Slimani fit l'historique du papier au Maroc. Le secret de sa fabrication et de son invention, il faut aller le chercher en Chine, sur tout le continent asiatique. Lors de l'expansion arabe et notamment de la bataille de Samarkand (731), le secret du papier fut révélé par les prisonniers chinois.

Au Maroc, la connaissance du papier n'a émergé dans les années 1056-1146 et se développa rapidement (104 manufacture à Fès). Le papier vint supplanter l'écriture sur cuir de gazelle. La technique se modernisa entrainant un essor de la maroquinerie et de l'utilisation de l'encre rouge. On assista à une évolution des méthodes de fabrication, des outils d'écriture sous les Mérénides (1196-1549). A la fin de la période mérénide, une concurrence se fit jour avec les techniques européennes et surtout italiennes. Mais, on assista à la résistance du papier marocain, les scribes refusant le papier italien "non utilisable pour les écrits saints". Puis, l'époque saadienne fut caractérisée par la fabrication d'un très bon papier avec notamment l'utilisation de la rose.

De Marie-Jeanne Lorenté, j'ai aimé la constatation qu'elle fit de l'utilisation du papier végétal d'art : les hommes se servent du papier comme support, les femmes comme matière. Une matière vivante qui lui font ne pas hésiter à exposer ses oeuvres dans les jardins de l'Institut sous l'humidité, le vent ou le soleil. Manifestement, l'artiste est toujours dans l'expérimentation et, en la matière, elle veut voir vivre ses réalisations, voir leur évolution dans un contexte particulier. Le papier, dit-elle, est une matière fragile que l'on peut froisser, déchirer, mais également une matière souple permettant des réalisations infinies.

Marie-Jeanne ne pouvait pas s'exonérer de nous parler de son expérience du mois de septembre dernier où elle rassembla  d'autres artistes femmes, adeptes du papier. Elle nous présenta d'ailleurs, outre quelques unes de ses réalisations, également celles de ses collègues et amies.

Il y eut aussi ce petit moment d'émotion où Marie-Jeanne Lorenté évoqua la mémoire de celui qui provoqua l'expérience dite des "travailleuses de la mer", notre regretté ami Michel Amengual. Cette soirée, elle l'avait d'ailleurs voulu en hommage à Michel...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum