Le nouveau Jdidi

retraités français et européens expatriés à El Jadida
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



08/11 - Cinéma jeunesse :
"U, la licorne"
Eglise portugaise
15 heures


Institut français d'El Jadida




21/11 - 1er festival Mazjazz :
Corina Kwami
Eglise portugaise
19 heures


Institut français d'El Jadida
American Language Center d'El Jadida




22/11 - 1er festival Mazjazz:
Daniel Zimmermann Quartet
en concert à El Jadida
Eglise portugaise
19 heures


Institut français d'El Jadida




25/11 - l'heure du conte :
"le roi aux pieds sales"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heures


Institut français d'El Jadida




13/12 - l'heure du conte :
"Une fiancée pleine de sagesse"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heures
Institut français d'El Jadida




15/12 - marche sportive
à Sidi-Bouzid




16/12 - l'heure du conte :
"Une fiancée pleine de sagesse"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heure
s


Institut français d'El Jadida

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#cnss
3#assurancemaladie
4#véhicule
5#impotsurlerevenu
6#permisdeconduire
7#protectionsociale
8#santé
9#plusvalue
France Info

Partagez | 
 

 L'O.C.P., une entreprise citoyenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 3812
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 69
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: L'O.C.P., une entreprise citoyenne    Mar 07 Jan 2014, 11:00

L'O.C.P., une entreprise citoyenne


La Province d'El Jadida connait une expansion économique exponentielle. Faire ce constat constitue une lapalissade pour qui voit l'évolution de la ville depuis déjà cinq années... Des chantiers gigantesques ayant pour objectifs la construction de logements ou le confort des citoyens, se succèdent avec frénésie. Des quartiers entiers voient le jour. Souvent d'ailleurs, nous remarquons que le maître d'ouvrage n'est autre que la première entreprise du pays : l'Office Chérifien des Phosphates (OCP).

L'OCP est omniprésente dans la vie jdidie. Il ne se passe pas une manifestation culturelle ou sportive sans la participation de cette puissante société, participation financière bien sûr... Pour autant, la stratégie de ce groupe peut-elle le qualifier comme "entreprise citoyenne" ?

Il est un fait : l'interventionnisme de l'Office en fait un acteur incontournable du développement régional à tel point que l'on peut justement se demander où se trouve désormais le pouvoir décisionnel...

Historique


Un peu d'histoire... Wikipédia, l'encyclopédie libre du web, nous renseigne quant à l'histoire et l'importance du groupe dans l'économie marocaine. Créé le 7 août 1920, l'Office Chérifien des Phosphates s'est transformé en société anonyme en 2008 (OCP SA). L'OCP c'est aussi 20 000 emplois, pour ne parler que des emplois directs.

Wikipédia a écrit:
Boujniba: 1re mine

L’Office Chérifien des Phosphates démarra son activité d’extraction et de traitement d’expédition du phosphate le 1er mars 1921, avec l’ouverture de la première mine à Boujniba, dans le gisement de Khouribga, le gisement de phosphate le plus riche du monde. L’acheminement du phosphate jusqu’au port de Casablanca débute la même année, ce qui permet la première exportation de phosphate le 27 juillet 1921.
Développement industriel.

La production a progressivement augmenté pour atteindre 5 millions de tonnes en 1954. Depuis, la production a continué à se développer dépassant le seuil de 10 millions en 1964 et de 20 millions de tonnes en 1979.

Entre 1951 et 1961, les installations de séchage et de calcination se développent dans les régions de Khouribga et Youssoufia. Afin de poursuivre sa croissance et de gagner de nouveaux marchés à l’échelle internationale, l’OCP crée en 1965 la société Maroc Chimie, chargée de la production de différents produits dérivés du phosphate grâce à une usine construite à Safi. Les premières exportations de produits dérivés du phosphate démarrent la même année.

Création du groupe OCP

En 1975, l’Office Chérifien des Phosphates devient le Groupe OCP.

Durant les années suivantes, le Groupe OCP investit dans la création de nouvelles lignes de production, notamment à Jorf Lasfar, où des travaux de construction d’un nouveau complexe chimique commencent en 1982. Ces nouvelles structures industrielles destinées à la production d’acide sulfurique et d’acide phosphorique deviendront effectives à partir de 1986, suivies par les lignes de production d’engrais en 1987.

En 1994, le groupe OCP démarre un nouveau projet minier à Sidi Chennane, dans la zone de Khouribga, le lancement des travaux de construction de l’usine d’acide phosphorique purifié à Jorf Lasfar en 1996 et son démarrage effectif en 1998.
En 2008, l’OCP devient une société anonyme.

Le groupe

Les activités du groupe sont organisées selon un modèle intégré, couvrant l’ensemble des opérations de la chaîne de valeur depuis l’extraction des phosphates jusqu’à la production et la commercialisation de différents produits notamment des engrais et de l’acide phosphorique.

OCP joue un rôle économique et social important au Maroc. Les phosphates et ses dérivés représentent en 2010, en valeur, près d’un quart des exportations du pays et approximativement 3,5 % du PIB.

Depuis 2007, le groupe OCP vise à doubler sa capacité de production annuelle de phosphates d’ici à 2017 et à tripler sa production d’engrais d’ici à 2020

Ajoutons que le Maroc est le premier producteur de phosphate avec une situation de quasi monopole (75 % de la production mondiale).

L'OCP et le développement de la Province jdidie

L'accroissement de l'activité de Jorsf-Lasfar saute aux yeux et est confirmé par les nouvelles entreprises liées à l'OCP qui ont démarré leur activité en 2013 : deux nouvelles unités d'engrais. Viendront par la suite, en 2014, 4 nouvelles unités intégrées toujours dans le domaine des engrais. Au passage, signalons que l'OCP à Jorsf, c'est 4 500 emplois directs !

Pour répondre aux besoins de la production, l'OCP a développé une  usine de dessalement de l'eau de mer d'une capacité de 75 millions de m3 et prévoit, à l'horizon 2020, la production de 50 % d'eau potable de la région d'El Jadida et ceci afin de réduire l'apport de l'eau provenant du barrage de Daourat.

Jorsf-Lasfar     Daourat
Alors, l'OCP entreprise citoyenne ? C'est un fait que la stratégie du groupe répond à une vision à long terme visant à investir sur le facteur humain afin de procurer aux citoyens un plus grand confort matériel et environnemental. Il faut bien le dire, cela change nos habitudes : l'attitude des grands groupes européens est toute autre puisqu'elle vise au profit maximum dans le court terme n'hésitant pas à faire payer les infrastructures ou leurs dégâts environnementaux  par le budget de l'Etat et donc par les citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'O.C.P., une entreprise citoyenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» création d'entreprise de transport sanitaire
» création d'entreprise
» maman créatrice d'une entreprise de crèche
» Cherche stage en entreprise dans le cadre d'une reconversion
» Le dossier de création d'entreprise de l'APCE... pour quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: chapitre 5 - El Jadida, notre ville :: 5.3 - Economie-
Sauter vers: