Le nouveau Jdidi

retraités français et européens expatriés à El Jadida
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



11/07 - Cinéma :
"Good luck Algeria
Eglise portugaise
19 heures
Institut français El Jadida




27/07 - Rencontre :
Intissar Haddiya
en dialogue avec Abdelila Errehouni
Biblio-plage d'El Jadida
19 heures


Institut français El Jadida

Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#cnss
3#assurancemaladie
4#impotsurlerevenu
5#véhicule
6#permisdeconduire
7#santé
8#plusvalue
9#protectionsociale

Partagez | 
 

 BREVES - Un ministre qui tient ses promesses...

Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 4273
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 70
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: BREVES - Un ministre qui tient ses promesses...   Jeu 21 Mai 2015, 13:26

BREVES - Un ministre qui tient ses promesses... Le Professeur de médecine, ancien doyen de la faculté à Casablanca, Houssain Louardi, ministre de la Santé, est revenu sur la polémique autour du sanctuaire Bouya Omar, transformé en asile psychiatrique informel. Il a été on ne peut plus clair : cette structure n’a plus aucune raison d’exister. «C’est soit moi ou Bouya Omar», a déclaré Louardi devant les députés. Le ministre avait effectué une visite sur place accompagné d’une vingtaine de médecins. Ces derniers ont ausculté 822 personnes sur les 2.300 résidents de ce sanctuaire, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 10 millions de DH, selon Louardi. Le ministre qui avait mis en jeu sa participation gouvernementale, a ordonné le démantèlement de ce qui était un scandale : chambres surchargées accueillant jusqu'à 30 personnes, malades enchaînés comme de vulgaires prisonniers, soins inexistants. La pauvreté de la médecine psychiatrique au Maroc devient l'un des combat du ministre de la Santé. Son activité et les résultats qu'il obtient, explique les raisons de sa popularité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BREVES - Un ministre qui tient ses promesses...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: Brèves jdidis et d'ailleurs...-
Sauter vers: