Le nouveau Jdidi

retraités français et européens expatriés à El Jadida
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Mazagan, une longue histoire...

compte rendu du colloque organisé par l'Union des Ecrivains du Maroc




21/11 - 1er festival Mazjazz :
Corina Kwami
Eglise portugaise
19 heures


Institut français d'El Jadida
American Language Center d'El Jadida




22/11 - 1er festival Mazjazz:
Daniel Zimmermann Quartet
en concert à El Jadida
Eglise portugaise
19 heures


Institut français d'El Jadida




25/11 - l'heure du conte :
"le roi aux pieds sales"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heures


Institut français d'El Jadida




13/12 - l'heure du conte :
"Une fiancée pleine de sagesse"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heures
Institut français d'El Jadida




15/12 - marche sportive
à Sidi-Bouzid




16/12 - l'heure du conte :
"Une fiancée pleine de sagesse"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heure
s


Institut français d'El Jadida

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#cnss
3#assurancemaladie
4#véhicule
5#impotsurlerevenu
6#permisdeconduire
7#santé
8#protectionsociale
9#plusvalue
France Info

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 El Jadida, la mal-aimée de la communauté européenne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 3857
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 69
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: El Jadida, la mal-aimée de la communauté européenne ?   Lun 01 Juin 2015, 18:49

El Jadida, la mal-aimée de la communauté européenne ?

Alertés par des amis marocains, nous avons découvert, incrédules, un article sur le site « El Jadida 24 » en langue arabe(cliquez pour voir l'article). La traduction de cet article, la note française annexée, et les commentaires de quelques internautes lecteurs, nous laissent sans voix tellement l'attaque contre la communauté européenne et plus particulièrement française et belge nous semble étrangement hors du temps et de la réalité... hors de nos préoccupations et des raisons qui nous ont amené dans ce coin fabuleux des Doukkala.

Il faut dire qu' « El Jadida 24 » n'en est pas à sa première attaque contre la France et les français. On se souvient des embardées contre l'Institut Français et sa Directrice, comme si le média poursuivait un seul objectif, une seule obsession : l'anti-français

Libre d'ailleurs à « El Jadida 24 » d'avoir des opinions contre la France. Mais, de là à se faire l'écho dans ses colonnes ouvertes au grand vent certainement à un commerçant en mal de clientèle et de laisser dire n'importe quoi -y compris de diffuser de la diffamation susceptible de recours en justice- pourvu que cela porte un label anti-français, nous paraît contraire à l'éthique et à la déontologie de la profession journalistique.

De quoi s'agit-il ?

Sous couvert d'un constat -le départ de 91 français et belges d'El Jadida- l'article pose le problème à savoir pourquoi ces départs qui sont présentés comme un mal spécifique à la cité doukkalie. Un mystérieux mal, un mystérieux « repoussoir » ferait que les français et les belges quitteraient en masse la « Deauville marocaine ».

La reproduction d'une liste de ces 91 français et belges ayant décidé de quitter leur « retraite » doukkalie, non seulement signe l'attaque mais également constitue une grave atteinte à la vie privée de ces personnes qui, n'en déplaise à « El Jadida 24 » et à son « informateur », ont encore tout de même la liberté de leurs mouvements.

Plus encore, l'article est fondé sur un tissu de mensonges quand il est affirmé qu'une année a suffit pour ces départs présentés comme précipités. En effet, la lecture de cette fameuse liste où sont reproduits les numéros de documents officiels appartenant à ces personnes (numéro de passeport ou de carte de séjour marocaine) permet d'observer qu'une grande partie de ces personnes a quitté El Jadida depuis plus d'un an, certaines depuis 4 années ! Qui plus est, la liste, volontairement sans doute, présente les femmes mariées sous leur nom de jeune fille, laissant croire à une multiplication de départs alors que, dans pratiquement tous les cas, il s'agit d'un bien revendu par deux personnes (mari et femme) ! A vouloir trop démontrer « l'indémontrable », on n'hésite même pas à produire des documents que l'on sait exagérés !

Ce que l'on peut reprocher à « El Jadida 24 », c'est de publier n'importe quel torchon sans le moindre contrôle de véracité : c'est la moindre des chose que l'on puisse demander à des « journalistes ». Mais, il est vrai, l'anti-français du « média » aveugle ses auteurs.

Pourquoi « El Jadida 24 » n'a pas entamé une enquête sur le sujet ? Il eut été facile de contacter les personnes dont les noms figurent sur la liste publiée au lieu de les livrer à la vindicte populaire. Que veut démontrer « El Jadida 24 » à quelques mois des élections communales ?
Et puisque « El Jadida 24 » n'a pas mené l'enquête, nous pourrions lui suggérer quelques pistes...

Si, dans le corps de l'article incriminé l'on parle de départs d'El Jadida, aucune mention n'est faite des arrivées et connaissant tout de même un peu le milieu des européens à El Jadida, nous ne sommes aucunement persuadés que la balance départs/arrivées soit négative.

Ce que nous pouvons suggérer et qui aurait pu être confirmé par une enquête approfondie menée par des journalistes dignes de cet appellation, c'est que les raisons des départs sont multiples et que la population européenne jdidie n'a rien à voir avec les communautés européennes des grandes villes marocaines comme Rabat ou Casablanca.

Dans ces deux cités, les européens installés font partie d'une strate de population essentiellement active alors que la belle baie d'El Jadida a séduit une population âgée, en tout cas une population de retraités venus goûter quelques années de tranquillité au soleil. Certains ont résolu de finir leurs jours au sein de la région Doukkala, faisant du Maroc leur seconde patrie. D'autres, les années succédant aux années, ont pris la résolution de rentrer « au pays » afin d'y vivre auprès de leur famille leur dernier souffle. Quoi de plus naturel ?

D'autres raisons peuvent expliquer cette « hémorragie » , ce « saignement » comme le caractérise l'article.

Certains de nos concitoyens avaient envisagé leur expatriation en fonction d'un certain nombre de critères et résolu que le Maroc présentait des avantages non négligeables : coût de la vie, impositions avantageuses, population accueillante...

Sur le plan fiscal, un bien mauvais signal a fait son apparition lors du vote de la loi de finances pour 2014 dont nous mesurons aujourd'hui l'ampleur... Le revirement législatif concernant l'abattement de 55 % sur les pensions de retraite passé à 40 % pour les pensionnés ayant plus de 168 000 dirhams de revenus et ceci dès le premier dirham, a contribué fortement à une « marche en arrière » de certains retraités d'autant plus que cette mesure dont on pourrait discuter l'opportunité, a été prise dans le même temps où un pays européen, le Portugal, prenait des mesures fiscales avantageuses en direction des retraités s'installant en Lisutanie : exonération d'impôt sur le revenu durant dix années.

Enfin, les actions criminelles que l'actualité a mis en lumière, n'a pas été sans conséquence sur les décisions de départ d'une population fragilisée... Naturellement, nous ne faisons aucun amalgame entre la pratique religieuse de la majorité des marocains, voués à un Islam modéré et tolérant, mais on ne peut vaincre si aisément les peurs qui naissent...

El Jadida est une ville en plein devenir. Certes, comme tous les doukkalis, nous pestons contre les travaux pourtant nécessaire à son embellissement, contre les rues défoncées, les poubelles débordantes et nauséabondes, contre les feux tricolores vandalisés, contre l'incivilité des automobilistes qui, systématiquement, « grillent » le feu rouge... mais notre ville se développe, son développement n'est pas sans conséquence...

Il y a donc de multiples raisons qui ont provoqué des départs. Ils y a également de multiples raisons qui ont provoqué des arrivées... encore faut-il avoir l'honnêteté de ne pas les passer sous silence.

Dernières nouvelles : il semble que le site "El Jadida 24" ait procédé à la suppression de la liste des "91 français et belges" qui ont quitté El Jadida... La rédaction a-t-elle était alertée des suites judiciaires auxquelles elle s'expose... En tout état de cause, un emplacement vide remplace désormais la publication de ladite liste. Suivent ensuite, après cet emplacement vide, les réactions des lecteurs suscitées par l'article, réactions souvent ordurières... laissant à ces détracteurs l'entière responsabilité de leurs propos diffamatoires attaquables en justice... On voit bien de "courage" de la rédaction de "El Jadida 24" incapable d'assumer ce qui est écrit dans leur média ou, plutôt, complaisants avec ces interventions anti-françaises... Le modérateur que tout site se respectant est en devoir de posséder a, en l'occurrence, été défaillant, c'est le moins que l'on puisse dire ; en tout cas, dans un passé proche, celui-ci était d'une prompte efficacité lors d'interventions de lecteurs, quand celles-ci n'allaient pas dans le sens voulu par le média...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUILABAH



Messages : 2
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: El Jadida, la mal-aimée de la communauté européenne ?   Lun 22 Juin 2015, 18:21

Bonjour,

Vous mentionnez que ElJadida24 a retiré la liste des étrangers qui ont quitté El Jadida . Je viens de me connecter au site de ce "e/torchon" et je constate que la liste y figure encore (je l'ai d'ailleurs enregistrée à toutes fins utiles).

Mais il y a une question interessante à poser : Qui a fourni cette liste à ElJadida24 ?

Si les numéro des cartes de séjousr sont exacts cela ne peut être qu'un responsable d'administration et, en l'occurence, le service des étrangers de la sureté nationale .

Qu'en pensez-vous cher ami ?

Cordialement .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
El Jadida, la mal-aimée de la communauté européenne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur la rentrée des classes à Aimé Césaire
» Surcharge des classe de maternelle à Aimé Césaire 2010/2011
» Place en crèche
» RDV pour la pré-rentrée des Bébés
» Honoré Ulbach - Meurtre à Croulebarbe - 1827

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: Courriers divers/Actualités-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: