Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA 35546711



sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA Logo_m10



Partagez
alain
Messages : 5141
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur
18102015
CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA


AUCUNE AVANCE, NI «CHÈQUE DE GARANTIE» EXIGÉS AVANT D’ÊTRE PRIS EN CHARGE
DU «RAMÉDISTE» AU VIP, ON SOIGNE D’ABORD, LE RESTE APRÈS
UNE APPROCHE CLIENT, DE L’ARRIVÉE À LA SORTIE DU PATIENT
         

l'Economiste (16/10/2015) a écrit:Ce qui frappe d’emblée, en plus de l’impressionnant bâtiment de cet hôpital, c’est l’approche client dans les services, à l’entrée comme à la sortie, l’organisation des flux est impeccable. Vous ne perdez pas une minute. Une entrée réservée aux véhicules privés et aux patients, une autre aux sorties.

sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA Hopita10

Avec parking visiteurs aussi grand qu’un stade de football. A l’accueil, beaucoup d’humanité: le personnel bien formé, renseigne et oriente le public avec des mots simples. Rien à voir avec cette indifférence que l’on rencontre parfois dans les cliniques et les hôpitaux.

Les patients qui arrivent sur rendez-vous pour une consultation, ou pour un document d’assurance maladie, sont tout de suite pris en charge. Les rendez-vous peuvent être pris par téléphone, mail, par internet (www.fckm.ma) ou sur place. «Les patients qui passent sont souvent pris en charge immédiatement», assure M’hamed Harif, DG de l’hôpital. Ceci, à longueur de journée, de 7 heures du matin jusqu’à 20 h. Au service des urgences, c’est vraiment les urgences. Le malade est immédiatement pris en charge excepté les cas pour lesquels il manque de dossiers et de suivi spécialisés, regrette le directeur de l’hôpital Cheikh Khalifa ibn Zaid.

Fait rarissime dans ce milieu, l’établissement n’exige ni avance, ni chèque certifié (de garantie) ou de prise en charge même pour des opérations dites «compliquées» et donc, coûteuses. Une pratique pourtant très courante dans les cliniques privées. Certaines vont parfois jusqu’à exiger à une heure tardive de l’espèce ou un chèque certifié.

L’hôpital Cheikh ibn Zaid reçoit tous les bénéficiaires d’une couverture médicale (assurance maladie groupes privés, Amo, Cnops, Cmim…). Et bien évidement, selon le tiers-payant. La tarification est alignée sur le marché avec un plus qualitatif en ce qui concerne les prestations.

Même les détenteurs d’une carte Ramed pourront y accéder (pour les cas graves ou dont les soins ne sont pas disponibles dans les hôpitaux publics), à condition qu’ils soient envoyés par le dispensaire du quartier. Mieux, les responsables de l’hôpital planchent déjà sur une nouvelle organisation dédiée aux ramédistes. Ils prévoient de mettre en place un programme de collecte de fonds, via la mise à contribution des ONG. De quoi mettre à rude épreuve aussi bien les cliniques privées que les établissements publics. Cheikh ibn Zaid dispose en effet, de l’une des plus importantes capacités et offre de soins privée à Casablanca, et peut-être au Maroc: 205 lits toutes spécialités confondues, 150 médecins dont 50 permanents et une centaine de vacataires, 740 collaborateurs, 46 salles de consultations et 85 d’explorations et de traitement …Casablanca: Le vrai serment d'Hippocrate à Cheikh Khalifa
Le complexe hospitalier s’articule autour de sept pôles: l’oncologie-l’hématologie, la chirurgie, la cardiologie, les urgences-réanimation, la médecine  et le pôle mère-enfant. S’y ajoutent des services de brûlés au 3ème degré, le premier du genre au Maroc. Sans oublier le centre dentaire «qui connaît le plus de succès car il reste ouvert tard dans la nuit», insiste un responsable. Les urgences tournent également 24/24 heures et 7 jours sur 7. Autres points forts: 8 salles d’opération aux normes européennes, 4 unités de réanimation, six ambulances, deux unités d’interventions rapides ainsi qu’une plateforme pour l’atterrissage des hélicoptères. Même l’impressionnant hôpital Cheikh Zayed de Rabat, ouvert il y a 25 ans n’aurait pas encore atteint ces standards.

sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA Hopita11

L’établissement réserve un cadre dédié aux  patients VIP bâti sur une personnalisation du service. «Accueil en 4 langues, voiturier, conciergerie sont proposés à cette catégorie de clientèle», précise le directeur. Avec à la clé un personnel d’hôtellerie affecté à ces services spéciaux. Et ce n’est pas tout. Les VIP, accueillis dans des chambres suréquipées (room services, smart TV, wifi, jeux vidéo, presse…), auront aussi droit à des services supplémentaires en option (réservation de vols, limousine…). Des hôtesses d’accueil, dont l’uniforme rappelle celui de la compagnie Emirates, orientent les patients dans le labyrinthe de cet hôpital high-tech. De même, des cuisines variées (méditerranéenne, marocaine, européenne ou africaine) seront proposées.

sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA Hopita12

Pour le DG de l’hôpital, l’ambition est d’initier le tourisme médical. Un objectif qui cible en priorité la clientèle africaine. L’hôpital compte réserver 10% de sa capacité litière aux ressortissants subsahariens qui se dirigent habituellement vers l’Europe et les Etats-Unis. Les responsables sont d’autant plus renforcés dans ce projet que le Maroc, à travers l’hôpital Khalifa ibn Zaid, se distingue pas ses coûts fort compétitifs. Selon le professeur Harif qui cite des organismes spécialisés dans le rapatriement sanitaire, l’offre marocaine est de moitié moins cher que la France, l’Espagne et l’Italie.Casablanca: Le vrai serment d'Hippocrate à Cheikh Khalifa.

La panoplie des spécialités et services proposés placent cet hôpital privé en tête des établissements de santé en Afrique. Oncologie, cardiologie, traumatologie, gynécologie obstétrique, chirurgie plastique, radiologie, dermatologie, médecine nucléaire, palliative … la grande majorité des spécialités est représentée. «Avant de mettre en place ces services, nous avons étudié les maladies les plus fréquentes chez les Marocains actuellement et dans le futur», soutient le DG de l’établissement.

Outre ces services, un centre Check-up propose des bilans de santé adaptés à l’âge, l’hérédité, le mode de vie et le suivi médical du patient. Les bilans de santé sont organisés de façon à être complétés rapidement (entre 2 et 6 heures).

sante - Santé - CASABLANCA: LE VRAI SERMENT D'HIPPOCRATE À CHEIKH KHALIFA Hopita13


Il sera même possible pour des visiteurs internationaux de procéder à leur bilan santé lors d’une courte escale casablancaise sur leur chemin Afrique-Europe via le hub aéroportuaire Mohammed V. Pour le moment, des opérations chirurgicales à cœur ouvert ont déjà été réalisées. Et la radiologie interventionnelle, sans chirurgie est également opérationnelle.
                                                           

■ Montage normal, gouvernance «spéciale»
D’un coût de 1,6 milliard de DH (investissement)

Casablanca: Le vrai serment d'Hippocrate à Cheikh Khalifal’établissement de soins jouit d’un statut et d’un mode de gouvernance spécial. L’hôpital Cheikh Khalifa ibn Zaid, bâti sur un terrain mis à disposition par l’Etat, est géré par la fondation éponyme à la manière d’une clinique privée. Seule différence, «l’établissement est à but non lucratif», tient à souligner son DG M’hamed Harif. En effet, les bénéfices réalisés seront réinvestis dans des extensions, de nouvelles structures et des équipements. Les recettes de l’hôpital serviront aussi à la construction d’autres établissements, dont notamment l’université de la santé, l’hôpital Mohammed VI à Bouskoura.  La nouvelle structure hospitalière devra atteindre, selon son management, son équilibre financier d’ici  deux ans au plus tard. L’hôpital ainsi que la fondation ont pour objet d’assurer les soins, la formation et la recherche.

■ Centre de la douleur


La douleur est la principale cause de consultation. «Mais lorsque la souffrance devient endémique pour certains patients atteints de cancer en phase finale, il faut une prise en charge», soutient M’hamed Harif DG de l’hôpital Cheikh Khalifa ibn Zaid. D’où la mise en place du centre de la douleur. Ce dernier a une triple mission de soins, d’enseignement et de recherche. Il assure des consultations externes et au besoin une hospitalisation pour les patients adultes et enfants souffrant de tous types de douleurs aigues et/ou chroniques bénignes ou malignes.
Le centre assure également une prise en charge pour les patients nécessitant des soins palliatifs pour toute pathologie incurable (cancer, maladies neuro-dégénératives, pathologies cardio-vasculaires, pulmonaires, rénales…).
A.G .


#santé #hôpital
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum