Le nouveau Jdidi

retraités français et européens expatriés à El Jadida
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Petites annoncesPetites annonces  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#assurancemaladie
3#cnss
4#véhicule
5#impotsurlerevenu
6#permisdeconduire
7#protectionsociale
8#santé
9#plusvalue
France Info
Kasbah de Boulaouane

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Du bistouri à la littérature, Abderrahim MOFADDEL : « Suis je rêve et réalité » ou « Naufragé entre rêve et réalité » ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 3714
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 69
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: Du bistouri à la littérature, Abderrahim MOFADDEL : « Suis je rêve et réalité » ou « Naufragé entre rêve et réalité » ?   Mar 24 Nov 2015, 21:44

Du bistouri à la littérature, Abderrahim MOFADDEL :
« Suis je rêve et réalité » ou « Naufragé entre rêve et réalité » ?




Pour beaucoup de jdidis de « souche » ou « d'adoption », le nom d'Abderrahim MOFADDEL évoquait jusqu'à ce jour, le chirurgien spécialiste des viscères et la clinique des Palmiers... Certes, les assidus des « cafés littéraires » de l'Institut Français, savent l'intérêt que porte le praticien à ces rencontres. Et, lorsque son emploi du temps chargé le lui permet, le médecin y participe volontiers comme il porte un intérêt particulier à tout ce qui est art...

Dès le premier contact, l'homme est chaleureux et, de sa voix douce émane une humanité qui rassure le patient angoissé. Avec des mots simples et une dose de pédagogie, il dédramatise les situations vécues.

Bien avant nos rencontres à l'Institut, j'ai fait connaissance avec le praticien dont je venais sollicité les compétences, recommandé par un ami commun. La confiance s'est immédiatement instaurée entre nous et j'ai pu apprécier la dextérité de son bistouri... Visiblement, le médecin aime son métier et le pratique avec habileté.

Mais l'homme avait ses secrets, son « violon d'Ingre » : l'écriture. Et voilà que coup sur coup il nous délivre deux de ses productions, deux romans : « Suis-je rêve et réalité » et « Naufragé entre rêve et réalité ».

Allons, au fond de moi cette pensée, ce rêve, cette proposition : vivre un « match » entre deux humanistes, le docteur Abderrahim Mofaddel et Abdelali Errehouni, le « monsieur Loyal » du « café littéraire » dans une soirée mémorable qui vaudrait son pesant d'émotions...


Résumé

C’est la synthèse de deux familles dont l’usage de vie était opposé, qui se sont rencontrées sur la trame d’une chronologie de viol, d’exode, d’échangisme, du fanatisme religieux, du voile et de drogue… 

Que serait l’avenir de la planète porteuse de l’humanité vu par le prisme de l’immigration forcée ?
La nature de l’Homme est-elle échangeable et peut-on vivre dans la quiétude et la mansuétude ? Sommes-nous habilités au domptage de la suprématie mentale pour nous permettre de modeler convenablement et honnêtement nos pensées avec nous-mêmes et avec les autres afin que la morale reprenne son pouvoir et que nos mains cessent de charpenter la réduction définitive à néant de toute viabilité ?


Ne sommes-nous pas en train de transformer cette terre en un paradis factice et illusoire ?


L'auteur :

Né à El-Jadida en 1954, je suis inscrit par un « Monsieur » que je nomme « Mon sauveur », livré tel un paquet en retard d’un mois…à la maîtresse. En 1976, je suis inscrit à la faculté de médecine de Casablanca puis de Rabat. En 1986, je me spécialise en chirurgie viscérale à Montpellier et en 1992, je m’installe à El-Jadida en tant que chirurgien. Ma mise à l’écriture a débuté par une anecdote entre mon fils et moi, s’illustrant dans huit pages que je lui ai envoyé pour définir nos traits d’union et nos rapports. Sa réplique fut révélatrice en me signalant que ces écrits pouvaient être les prémisses d’un roman. Ce fut l’aube de mon application dans l’écriture et l’illustration de mes pensées !

Extrait :

Chapitre I Chaque événement n’est que la prémisse d’un autre

1 – Une rue… deux familles Cette histoire nous porte à suivre le mouvement des vagues imposées au courant de l’existence. Elle nous révèle un monde de vérités, embrumé par l’hypocrisie, la vilaine fierté, le vice et l’orgueil. Ce mode de vie nous mène à commettre des bavures génératrices de traces profondes sombres de théâtralité ostensible et ineffaçable : au moment où l’on s’attend le moins à ses décisions osées, révolutionnant toute une vie, révélant des réalités cachées. Peut-on endosser injustement ce mode de vie énigmatique, déchirant, pathétique, au fond révélateur ? Cette histoire prit naissance dans le quartier d’une petite ville nichée au fond d’une baie, sur la côte atlantique.


On peut se procurer ces ouvrages chez EDILIVRES









.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du bistouri à la littérature, Abderrahim MOFADDEL : « Suis je rêve et réalité » ou « Naufragé entre rêve et réalité » ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guillotine dans la littérature
» Bélaïd At-Ali : le père de la littérature berbère de Kabylie
» Pulsations, Tension artérielle, Taille, Poids, Température (pour aide-soignant)
» GE90 toutes versions
» conditions de travail

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: Courriers divers/Actualités-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: