Le nouveau Jdidi


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Info. TV5 Monde
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#assurancemaladie
3#cnss
4#véhicule
5#impotsurlerevenu
6#permisdeconduire
7#protectionsociale
8#santé
9#plusvalue
El Jadida : Palais Andalous

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 AMO, victime de son succès ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 3598
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 69
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: AMO, victime de son succès ?   Mer 16 Déc 2015, 15:23

AMO, victime de son succès ?


Allez, jouons à nous faire peur...


Comme on le sait, l'AMO (assurance maladie obligatoire) est l'équivalent de notre système d'assurance maladie -notre fameuse sécu. Elle est gérée par deux caisses : la CNSS (caisse nationale de sécurité sociale) que nous connaissons bien, et la CNOPS (caisse nationale des organismes de prévoyance sociale). L'une -la CNSS- est dédiée aux salariés du secteur privé, l'autre -la CNOPS- aux salariés du secteur public.


Une étude de Actuaria Global, commandée par l'ANAM (agence nationale de l'assurance maladie), pointe du doigt des projections d'évolution de l'assurance maladie obligatoire des fonctionnaires en étudiant deux scénarios :



- le premier basé sur le statut quo en prenant en compte
1°) l'évolution actuellement constaté d'une augmentation des prestations servies de 4,8 % par an comparée à une augmentation de la ressource principale, les cotisations, de 1,5 % par an 
2°) les récentes décisions de remboursement de 32 médicaments particulièrement coûteux
3°) la revalorisation des soins dentaires...

Dès 2018, pointera les premiers déficits évalués à 30 millions de dirhams pour atteindre en 2025, 1,57 milliards de dirhams. Si les réserves procurées par les résultats positifs des années antérieures permettront de faire face pendant quelques années encore, le fond de placement va s'amenuisé et mettre en péril le système. L'étude préconise tout de même des mesures visant à augmenter les ressources à court terme en déplafonnant les cotisations fixé aujourd'hui à 400 dirhams par mois. Cette mesure permettrait des rentrées supplémentaires pour 400 millions ce qui repousserait les premiers déficits à 2019 et atténuerait les suivants.


- le deuxième scénario repose sur les remèdes préconisés afin de pallier aux déficits qui pointent. L'étude préconise un certain nombre de mesures tout en actant une révision des tarifs de certains actes médicaux ou le passage à la tarification nationale pour les soins dentaires, l'évolution de la liste des médicaments remboursés, la révision des prix et des forfaits. Pour maintenir l'équilibre financier, l'étude met en avant les solutions suivantes :

1°) augmentation des cotisations à 5,5 % pour les actifs et 2,75 % pour les retraités (actuellement : 4 % et 2 %) pour la période 2016-2025
2°) à compter du 2026, porter ces cotisations à 6,7 % et 3,35 %


Ce qui semble constituer la menace principale sur l'équilibre financier du régime AMO servi par la CNOPS (fonctionnaires), c'est la charge des remboursements en matière d'affections de longue durée ou des affections longues et coûteuses. Le régime AMO-CNPOS sera dès 2025 impacter à hauteur des deux tiers de l'ensemble des prestations servies.


D'autres recommandations sont faites et qui ont trait à la généralisation des médicaments génériques ou au plafonnement des remboursements des soins dentaires...


Enfin tout cela pour dire que l'AMO va se trouver à un tournant... On connaît cela : notre chère sécu. a connu et connaît ces problèmes de financement et les mêmes solutions sont préconisées d'un côté comme de l'autre. 
Vous me direz -et vous aurez en partie raison- "ça ne nous concerne pas"... sauf que les adhérents retraités français qui ont adhéré à la CNSS peuvent être un jour confrontés à des mesures qui seraient prises pour limiter les déficits. Certes, la CNSS n'est pas pour l'instant directement concernée. Certes également, les augmentations de cotisations concerneraient les salariés et retraités marocains. Mais des restrictions de remboursement éventuellement prises, pourraient impacter financièrement nos budgets personnels...



Situation actuelle des deux régimes confondus (CNSS et CNOPS)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
AMO, victime de son succès ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rallonge budgétaire est réclamée en faveur du DPC "victime de son succès"
» ECHO d'une employée victime du droit !
» Nicolas Sarkozy victime d’un «malaise» cardiaque
» Bourreau corse victime de sa propre veuve ?
» Eure : la société Schneider victime d’une escroquerie de 7 millions

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: Courriers divers/Actualités-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: