Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Réformes : pas de répit pour le gouvernement marocain Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

Réformes : pas de répit pour le gouvernement marocain 35546711



Réformes : pas de répit pour le gouvernement marocain Logo_m10



Partagez
alain
Messages : 5143
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur
07012016
Réformes : pas de répit pour le gouvernement marocain

A 9 mois des élections législatives, la majorité gouvernementale marocaine n'a pas fini ces "grands chantiers"... Ce jeudi 07 janvier, le Conseil de Gouvernement doit adopter 6 projets de loi que le Parlement devra discuter et voter. Six projets de loi ayant pour objectifs :
- la réforme du système de retraite des fonctionnaires, un sujet épineux sur lequel la majorité va devoir affronter les syndicats de salariés
- la mise en place d'un système de couverture sociale pour les professions indépendantes tant en ce qui concerne la maladie que la retraite, un sujet qui concerne directement quelques 10 millions de marocains.

Retraite des fonctionnaires :

Constatant qu'il y a péril en la demeure puisque fin 2016 si aucune réforme n'est mise en place, les déficits cumulés de la CMR qui gère les retraites des fonctionnaires marocains, atteindront 8,7 milliards de dirhams et mettrons à mal les réserves de la caisse à tel point qu'à l'horizon 2022 cette dernière n'aura plus les moyens de servir les pensions.

Cette réforme annoncé depuis longtemps a toujours été repoussée par les gouvernements précédents à tel point que la Gouvernement BENKIRANE se retrouve au pied du mur.

Les propositions gouvernementales font grincer des dents et projettent de s'attaquer au mal sur trois axes :
- âge légal de départ à la retraite repoussée de 60 à 63 ans avec une carrière minimum passant de 18 à 24 ans pour les hommes et 15 à 18 ans pour les femmes ;
- augmentation des cotisations sociales qui passeraient de 20 à 28 % soit une contribution de 14 % pour l'Etat employeur et 14 % pour le salarié fonctionnaire ;
- calcul de la pension sur les rémunérations de 8 dernières années.

Toutefois, la réforme est également accompagnée d'une revalorisation de la pension minimale qui passerait de 1 000 dirhams à 1 500 dirhams.

Toutes ces nouveautés majoritairement douloureuses seraient mises en place progressivement sur les 3 ans qui suivraient l'adoption de la réforme par le Parlement.

Protection sociale des indépendants :

Le projet du gouvernement en la matière aurait pour résultat, la mise en place d'un régime dédié aux professions indépendantes tant en matière maladie (accession au système de l'AMO -assurance maladie obligatoire) que en matière de retraite (le système retenu est un système par points).

La CNSS serait chargée de la gestion de ces deux régimes, gestion spécifique pour cette catégorie de professionnels.
L'âge légal de la retraite des indépendants serait fixé à 65 ans avec toutefois la possibilité de départ à 75 ans.
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum