Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4462
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    02072016
    L'importation et le traitement de 2500 tonnes de déchets italiens vers El Jadida : 
    une fausse polémique ?





    02 juillet 2016

    La date du 1er juillet 2016 marque un tournant important et nécessaire dans l'éradication des déchets de sacs en plastique. L'interdiction d'utilisation, d'importation et de fabrication a créé une levée de boucliers de la part des industriels et importateurs. Cela permettra enfin de faire face à une des problématiques de l'environnement. Au Maroc, plus qu'ailleurs, la nature si belle est la proie de ces sacs en plastique qui virevoltent dans tout le pays au gré des vents... Les industriels sont donc priés de trouver des solutions alternatives, solutions qui existent d'ailleurs.

    Au moment où cette bonne nouvelle pour l'environnement se met en place, où les gouvernants semblent prendre conscience de l'importance du problème, voilà qu'est dévoilée l'information d'une importation en provenance de l'Italie de 2 500 tonnes de déchets de pneumatiques et de plastiques à destination d'El Jadida via le port de Jorf-Lasfar. Une polémique se développe au travers des médias nationaux à tel point que le ministère de l'Environnement, devant le tollé soulevé, se voit contraint de justifier cette importation et de déclarer que ces déchets de type « MDF » (c'est à dire des déchets « permettant de produire des combustibles à haute valeur calorifique ») ont été importés "en conformité avec les dispositions de la loi 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination, de ses textes d'application et de celles de la convention de Bâle relative aux mouvements trans-frontières des déchets que le Maroc a adoptée en 1995".

    De plus, "l'opération d'importation et la valorisation de ce type de déchets est réalisée dans le cadre de la convention de partenariat établie entre le ministère et l'Association professionnelle des cimentiers", poursuit le ministère, indiquant que la convention "fixe les mesures et les conditions d'importation de ce type de déchets et leur utilisation comme combustibles dérivés, au niveau des fours des cimenteries équipées de filtres et d'appareils de mesures des émissions atmosphériques". Il s'agit d'une opération menée par la cimenterie Lafarge d'El Jadida. Il semblerait toutefois, d'un test préliminaire réalisé en vue de développer une filière « déchets », ce qui n'est pas très rassurant : la ville va-t-elle devoir supporter les nuisances d'une telle opération appelée à se renouveler en un processus industriel ? Les risques pour la santé de la population sont-ils mesurables ? 

    Le ministère se veut rassurant, indiquant que l'opération s'est déroulée sous le contrôle des autorités compétentes des deux pays (Italie et Maroc)... sans autre commentaire !

    Le communiqué du ministère de l'Environnement n'a pas manqué de susciter des questionnements sur les réseaux sociaux. Nombre d'internautes se sont, en effet, demandé pourquoi le ministère importe des déchets d'Italie, au lieu d'utiliser des déchets nationaux, ce à quoi une personne travaillant dans le domaine environnemental a répondu que cela était dû "à l'absence de politique de tri des déchets, qui permet de sélectionner les bons combustibles".


    On peut légitimement avoir quelques craintes sur la dangerosité de ces opérations. Nous n'aimerions pas qu'El Jadida devienne la poubelle de tout le Royaume et que sa santé de sa population en pâtisse. Affaire à suivre, donc...
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    avatar
    Loin d'apaiser les inquiétudes de la société civile marocaine, le communiqué du ministère de l'Environnement suscite un vent de fronde. 

    La Coalition Marocaine pour la Justice Climatique demande la publication par le gouvernement non seulement de la convention signée entre les cimentiers marocains et le gouvernement les autorisant à importer ces déchets, mais également celle des résultats des différentes analyses sur le contenu importé.

    La crainte d'un nouveau scandale qui aurait pour but de débarrasser un pays "riche" de ses "poubelles nocives" vers des pays "pauvres" de l'Afrique (ou de l'Asie, comme on l'a vu dans un passé récent), est dans les têtes...

    A quelques mois de la COOP 22, l'opacité avec laquelle est menée cette opération, fait désordre... 
    avatar
    Sad Sad Sad C'est une honte pour le MAROC d'avoir accepté ce marché .
    Eljadida n'est pas une poubelle de l'Europe .
    J'aime ma seconde ville après Limoges, et j'aimerai y vivre en bonne santé.
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum