Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
sante - France - complémentaires "santé" : la réforme Touraine augmente la facture Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

sante - France - complémentaires "santé" : la réforme Touraine augmente la facture 35546711



sante - France - complémentaires "santé" : la réforme Touraine augmente la facture Logo_m10



Partagez
alain
Messages : 5143
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur
16082016
France - complémentaires "santé" : la réforme Touraine augmente la facture


16 août 2016


Depuis le 1er janvier, les complémentaires santé ne peuvent plus rembourser les consultations médicales au-dessus d'un certain plafond.
sante - France - complémentaires "santé" : la réforme Touraine augmente la facture Chirur10


Le Figaro a écrit:
Depuis le début de l'année, les plateformes téléphoniques des complémentaires santé sont débordées. Leurs assurés les appellent en nombre car ils ne comprennent pas pourquoi leurs remboursements de soins de santé ont brusquement chuté. Mutuelles, instituts de prévoyances et assureurs ont bien du mal à leur expliquer qu'elles n'y peuvent rien. C'est bien en effet à cause de la réforme des contrats dits «responsables» (plus de 90% du marché) qu'elles ne peuvent plus prendre en charge autant qu'avant la facture du médecin.
Elles ne peuvent plus rembourser les honoraires des médecins libéraux pratiquant des dépassements que dans la limite d'une fois le tarif fixé par la Sécu. Objectif de cette réforme de Marisol Touraine: faire baisser par ricochet les tarifs des médecins de «secteur 2». Par exemple, en rhumatologie, où le tarif Sécu est de 28 euros pour une consultation, la complémentaire santé rembourse désormais au maximum 28 euros au patient, même si le dépassement d'honoraires a atteint 40 euros. Une toise sévère. Alors qu'un gynécologue demande en moyenne, dans les grandes villes, 72,05 euros pour une consultation, le patient, qui n'avaient souvent rien à payer avant, doit désormais débourser 16,05 euros, a relevé le courtier Gerep. 
La facture atteint des sommets en chirurgie, où les actes sont plus lourds et donc plus coûteux qu'ailleurs. Là aussi, les remboursements sont plafonnés comme les consultations (à une fois le tarif de la Sécu), alors que les contrats souscrits dans le cadre de l'entreprise remboursaient généreusement ces soins. Il ressort de cas réels observés par le Groupe Henner, un autre courtier en assurance de personnes, qu'une opération de la prostate facturée 3300 euros, prise complètement en charge auparavant, coûte dorénavant 1644,56 euros au patient.

 Objectif avoué de la réforme : faire baisser les "dépassements d'honoraires" mais vous y croyez, vous, que les professionnels qui pratiquent des "dépassements" vont être plus modérés dans leurs tarifs ? Objectif inavoué : diminuer les remboursements de la sécurité sociale sur des prestations (chirurgie notamment) souvent indispensables et sur lesquelles les patients n'ont aucune possibilité de peser. Toujours la même "chanson" : ce sont les patients les plus modestes, pris en otage, qui vont trinquer. La médecine à deux vitesses se met inexorablement en route. Un seul regret : c'est un gouvernement dit "socialiste" qui met ça en route alors qu'existent d'autres solutions pour régler les déficits de la sécu...
#protectionsociale #complémentairesanté
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum