El Jadida : à la recherche de la propreté Cigogn10
23/05 au 25/05 - Ateliers, contes :
la Cigogne volubile




El Jadida : à la recherche de la propreté Monstr11
03/07 - l'heure du conte :
"le monstre que personne n'a vu"
Institut français
15 heures


Institut français El Jadida

Mai 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
Derniers sujets
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
El Jadida : à la recherche de la propreté Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

El Jadida : à la recherche de la propreté 35546711



El Jadida : à la recherche de la propreté Logo_m10



Partagez
alain
Messages : 4974
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur
30082016
El Jadida : à la recherche de la propreté 

El Jadida : à la recherche de la propreté Ordure10

30 août 2016


LesEco.ma a écrit:
Pas moins de 10 sociétés, spécialisées dans la collecte des ordures ménagères, ont visité la ville d’El Jadida, mardi dernier. Pour ce faire, la municipalité a mis à la disposition de leurs représentants 2 minibus. Ils ont été ainsi guidés pour voir tous les différents espaces d’El Jadida. L’administration avait lancé un appel d’offres international pour la prise en charge de la propreté de la ville. C’était donc une visite technique d’usage pour que les sociétés soumissionnaires fassent leurs études et présentent leurs offres pour la gestion du secteur.
L’ouverture des plis, pour prendre en charge la collecte des ordures ménagères, est prévue le 22 septembre prochain. Les sociétés doivent prendre en considération les nouveaux quartiers, comme Hay Matar et Al Boustane, les nouveaux douars aussi annexés au périmètre urbain de la ville, ainsi que les différents circuits et les accès. Les représentants de ces 10 sociétés ont aussi visité la décharge publique pour évaluer la distance, car elle est située en dehors du périmètre urbain, sur le territoire de la commune Moulay Abdellah. Des sociétés espagnoles, françaises et italiennes, en plus des marocaines, ont manifesté leur intérêt pour le marché d’El Jadida.
Pour ne pas les citer, en plus de Sita El Beida, la société actuellement en charge du secteur depuis 2009, les représentants de Casa Technique, Ozone, ou Nicolas étaient également présents. Derichebourg est également de la partie. Cette entreprise est présente notamment à Rabat, à Marrakech et dans 14 pays et compte plus de 300 implantations dans le monde. La société marocaine «SOS NDD» est aussi intéressée.
Cette dernière est en charge de la collecte des ordures ménagères dans plusieurs communautés et communes urbaines, dont Rabat, Salé, Safi, Kénitra, Tiflet, Skhirat et Khémisset. Le marché d’El Jadida est actuellement évalué à quelque 28 millions DH. Mais c’est surtout le volet technique, que présentera chaque société, qui pèsera sur l’appel d’offres plutôt que le volet financier. La société adjudicataire devra obligatoirement calquer les rotations de ses heures de travail selon les ouvertures de la décharge publique de 6h00 à 20h00. 

Un été éprouvant 
La saison est particulièrement éprouvante pour les agents de nettoiement de la société Sita El Beida, actuellement en charge des déchets d’El Jadida. Quotidiennement, pas moins de 280 tonnes d’ordures ménagères sont collectées contre 170 tonnes le reste de l’année. Les agents sont obligés de faire plusieurs navettes pour recommencer les mêmes opérations. Des camions sont même mobilisés l’après-midi pour re-nettoyer les principales artères de la ville. «Les visiteurs ne respectent pas les horaires et se débarrassent de leurs déchets à n’importe quelle heure», indique Lachraf Aboulkheir, gérant de la société Sita El Beida, à El Jadida.
Par ailleurs, «l’opération zéro mica» a augmenté le calvaire des agents de nettoiement. Ainsi, les déchets sont jetés en vrac et n’importe comment par terre. «Mais ce sont particulièrement les restes de poulet et de poisson qui font beaucoup travailler nos agents». Pour rappel, la société Sita El Beida a pris en main la gestion déléguée de la collecte et du nettoyage de la ville, depuis le 29 mai 2009, pour une durée de 7 ans, pour un montant de 17 MDH, avec une augmentation annuelle de 5%
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum