Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4655
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    27102016
    COP22, quelques questions environnementales... et Jorf


    27 octobre 2016

    Marrakech s'apprête à connaître une intense activité diplomatique internationale. La COP22 -entendez par là, la 22ème COnférence des Parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques- débutera ses travaux le 07 novembre pour les poursuivre jusqu'au 18 novembre.

    Il s'agit là d'une consécration et d'une reconnaissance du Maroc comme acteur majeur de lutte contre le réchauffement climatique et pour un environnement moins polluant, par la communauté internationale.

    Le Maroc, sous l'impulsion du Roi, a donné des gages significatifs de sa volonté de progrès en ce domaine où l'avenir de l'Humanité est engagée. Sa politique environnementale est marquée par une détermination volontariste, pas toujours suivie d'effets, d'ailleurs.

    Il en est ainsi de la loi interdisant la fabrication, l'importation, la distribution et l'usage des sacs en plastique qui devait marquer à compter du 1er juillet, la fin de cette désolation environnementale. A l'usage, même si nous constatons un petit progrès, « l'affaire  n'est pas gagnée » et il faudra quelques années avant que ça entre dans les consciences. En ce domaine, l'éducation devrait jouer un rôle majeur, convaincus que nous sommes que les nouvelles pratiques viendront des nouvelles générations.




    Mais, la réussite la plus significative du Maroc est sa volonté suivie d'actes très concrets, au travers de sa politique en matière de production énergétique. Hydraulique, éolienne et surtout solaire, l'énergie produite au Royaume sera de plus en plus renouvelable. Il est a parier que les conférenciers auront tout loisir de visiter le complexe éolien Noor à Ouarzazate. Il est non moins certain qu'on ne les verra pas en visite sur le complexe portuaire de Jorf Lasfar. Le site nous réjouit par sa capacité à fournir des emplois aux jeunes marocains mais, à la réflexion, sommes-nous sûrs que toutes ces fumées qui sortent de ces cheminées industrielles sont inoffensives ? Sommes-nous sûrs que tout a été mis en œuvre pour que les rejets ne soient pas toxiques notamment pour une population d'une ville de 200 000 habitants qui, lorsque les vents deviennent contraires, subissent l'invasion acre de fumées non désirées ? Des contrôles nécessaires ont-ils été mis en place et, si oui, pour quels résultats ?





    Les Doukkala, une région « bénie des dieux » comme on entend souvent... Une région éminemment agricole -le « grenier du Maroc »- une région touristique avec ses côtes et ses plages à vous couper le souffle, une région industrielle avec le complexe Jorf... Tout peut réussir à une telle région à condition que le développement industriel que nous constatons chaque jour, soit maîtrisé ce qui implique la maîtrise des rejets nocifs propres à faire capoter le plan élaboré pour son développement économique basé sur le triptyque «  industrie, agriculture, tourisme », l'un pouvant faire capoter les deux autres...
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum