Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4648
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    06012017
    Toujours les poubelles, toujours la question de la propreté de la ville





    Un article récent paru dans le journal électronique « El Jadida Scoop » montre que le problème de la propreté de la ville est toujours récurrent.  Le nouveau concessionnaire, la société Derrichebourg,  à l'évidence est attendu au « coin du bois »... On ne lui laisse pas le temps de prendre ses marques que déjà les critiques pleuvent notamment sous la plume de Najib Idrissi... preuve de l'agacement du problème devenu impatience. Nous reproduisons le « papier » paru et la contribution que nous y avons laissé en réponse.


    Najib Idrissi. El Jadida Scoop.


    "La population de la ville vit  côte à côte avec des poubelles pleines à craquer et qui ne sont pas vidées ou sporadiquement et encore moins entretenues.

    De quoi se poser une multitude de questions,  surtout concernant  la nouvelle société concessionnaire  pour le ramassage des ordures et  qui a fait beaucoup de publicité, ne sachant peut être pas que trop de communication sur fond creux, nuit.

    Nous jugeons la situation sur pièce. Rien qu’à voir des points noirs (telle cette photo et beaucoup d’autres d’ailleurs prise sur le vif) pour constater qu’El Jadida est devenue un vrai dépotoir et depuis longtemps. Ce n’est plus un espace urbain dans lequel des lieux publics dignes de ce nom, sont mises à la disposition du  citoyen , mais plutôt un nid de bactéries, exception faite (bien sûr)  de quelques avenues faisant fonction de vitrines.

    Tous le monde a mis  beaucoup d‘espoirs sur l‘arrivée de la nouvelle société de ramassage et de l’entretien de la ville et de sa plage. Rien à faire, il n’y a pas d’amélioration perceptible de la situation. Cela va de mal en pis.

    L’un des éléments qui permet de juger la qualité de la vie et de la préservation de l’environnement est le taux de ramassage des ordures et de celles laissées sur la voie publique. Mais dans cette pauvre ville dénaturée tout azimut, il semble que les ordures sont légion. On n’a pas l’impression que c’est une préoccupation du Conseil de la Ville qui est élu pour la gestion de la chose publique.

    Et dire que notre pays a organisé la COP22 que Marrakech a abrité et s’est engagé corps et âme pour la sauvegarde de l’environnement. Certains n’arrivent pas à suivre la mise en application des grandes décisions prises par la nation.

    Et encore, nous ne parlons pas des déchets des hôpitaux, cliniques privées, dispensaires…."


    Alain Dégans a écrit:
    Faut-il simplement faire le procès de l'entreprise de ramassage des ordures ménagères quelle qu'elle soit ? On observe que toutes ces sociétés de ramassage sont ou ont été en échec... Pourtant, les camions-benne passent régulièrement, le nettoyage est fait consciencieusement . Mais les "petits chiffonniers" qui subsistent grâce à la fouille des poubelles, mettent une pagaille sans nom et à tout heure du jour et de la nuit. On ne peut tout de même pas mettre devant chaque benne un policier chargé de maintenir l'ordre ! De plus, il semble bien que le nombre de poubelles soit insuffisant. Trop d'ordures sont également déversées dans les conteners telles quelles alors qu'elles devraient être contenues dans un sac plastique... encore que, les sacs en plastique déversés dans les poubelles sont systématiquement éventrés par les "petits chiffonniers"... Rendus à l'air libre, ces ordures fermentent et sont un nid microbien. Alors la solution ? Ou plutôt les solutions ?
    1°) le civisme des usagers
    2°) la lutte contre la pauvreté qui amène des familles à se muer en chiffonniers allant de poubelle en poubelle glaner de quoi subsister
    3°) mettre suffisamment de conteners à la disposition de la population
    4°) envisager (mais certainement pour un coût bien supérieur) le ramassage de poubelles individuelles sorties devant la porte aux heures de ramassage . On pourrait alors concevoir un tri sélectif : ordures ménagères, plastiques...

    On ne peut comprendre qu'El Jadida soit ainsi une ville à part où la saleté règne. La saleté n'est pourtant pas une caractéristique du pays : au Maroc, beaucoup de villes sont propres... Quel est leur secret ? Un conseil communal avisé devrait en demander le secret à leurs homologues... Toutefois, le bien public, ça concerne le conseil communal mais également la population car "la liberté des uns s'arrête où commence celle des autres"...
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum