Khatiba Moundib :
une ambiance nostalgique



Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    Aller en bas
    avatar
    Messages : 4471
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    Leïla Alaoui : l'art militant de la photo

    le Mer 08 Mar 2017, 21:37
    Leïla Alaoui : l'art militant de la photo


    08 mars 2017

    C'était donc la journée internationale de la femme et l'Institut français d'El Jadida avait eu la riche idée d'une exposition de photographies de Leïla Alaoui à la Galerie Abdelkébir Khatibi sise à la Cité portugaise intitulée « les marocaines au devant de la scène » dont le vernissage correspondait à cette date universellement reconnue pour fêter les femmes.

    La photographe trop tôt disparue dans un attentat terroriste d'Al Quaïda à Ouagadougou le 15 janvier 2016 à l'âge de 33 ans, a opté pour une mise en scène de ses photos écartant les photos « volées » prises sur l'instant. Cela donne des clichés de femmes, toutes magnifiquement belles, dans une atmosphère créée par l'artiste photographe.


    L'exposition de la galerie Khatibi est constituée uniquement de photos en noir et blanc. Toutefois, les fonds d'image donnent curieusement l'impression optique de la couleur. On devine bien que certains cliché ont été travaillé et d'autres se révèlent des instantanés.

    M. Damien Heurtebise, le directeur de l'Institut français, en historien convaincu, rappela la genèse d'un événement qui marqua un certain 8 mars : la révolte des femmes russes, il y a 100 ans, qui marqua le début de la révolution, celle dite de février... Il présenta le représentant de la fondation Leïla Alaoui. Celui-ci, un proche de la famille et qui connut Leïla, dans une intervention particulièrement émue, brossa le parcours de l'artiste, photographe, cinéaste et anthropologue. Leïla laisse en une si courte vie, une œuvre artistique d'une richesse incomparable. Des sujets sur les marocains, les travailleurs immigrés de l'Ile Seguin, les réfugiés ou encore les conditions des femmes africaines... Leïla Alaoui fut témoin de son temps, militante de la condition humaine ; son « arme », un appareil photo...



    L'exposition est a découvrir jusqu'au 31 mars 2017.
    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum