compte rendu de la conférence du 09/10 à l'ENCG sur SOS group

Institut français El Jadida
Ecole Nationale de commerce et gestion




02/11 au 30/11 - Exposition :
Antoine de Saint Exupéry
"La Terre en héritage, sauver la planète
du Petit Prince"

Centre culturel Abdellah-Laroui à Azemmour

Institut français El Jadida

Octobre 2018

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    Aller en bas
    avatar
    Messages : 4548
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    Certificats de vie : une arlésienne nommée désir

    le Mer 29 Mar 2017, 14:17
    Certificats de vie : une arlésienne nommée désir


    29 mars 2017


    C'est un peu l'arlésienne : on en parle miraculeusement à l'arrivée du « printemps du peuple », celui qui ne dure que le temps d'une élection...

    Les certificats de vie, comme on le sait trop bien, « c'est pas automatique ».

    Retraités expatriés que nous sommes, nous savons plus que quiconque qu'il convient d'obtempérer dare-dare si nous ne voulons pas être amputés d'une partie de nos ressources. Et gare à celui qui n'a pas eu la chance de faire une carrière professionnelle « en ligne droite » : il faut fournir un certificat de vie à chacune des caisses servant une prestation.

    Le plus chanceux étant celui qui a eu une carrière complète de salarié : il doit fournir un certificat à la CARSAT, la caisse lui servant sa pension de base, et un deuxième à ses complémentaires AGIRC-ARRCO.

    Quant aux autres : on multiplie les « papelards »... Le « zéro papier », vous vous en êtes sûrement aperçus, c'est pour demain !

    Plus sérieusement, le bon sens populaire a raison : pourquoi fournir un même document qui atteste de notre existence à l'extérieur de la « mère patrie » à chacune des caisses intervenant dans le service de nos pensions si durement acquises durant notre service actif ? Débauche d'énergie et gestion multipliée dans le même temps où l'on recherche des économie à faire : la « chasse au gaspi », on nous la promet... mais c'est pour « demain » !

    Laissons de côté la discrimination faite, la suspicion entretenue entre français, ceux résidant « au pays » et ceux dit « de l'étranger », les premiers n'étant tenu à aucune formalité et les seconds -des fraudeurs en puissance, voyons !- tenus de prouver qu'ils sont toujours en vie. On pourrait d'ailleurs comprendre le « pourquoi » de cette discrimination nécessaire mais là n'est pas notre sujet...

    Il ne faut pas croire que nos énarques bien pensants et nos politiques attentifs à nos critiques sont restés les « deux pieds dans le même sabot »... Non, ils ont tenté de nous donner satisfaction en voulant généraliser ce qui commence à exister entre la France et l'Allemagne : le croisement des fichiers informatiques, un dispositif encore balbutiant et hésitant entre les deux voisins et qui ne saurait voir le jour qu'à une date lointaine surtout quand on sait que cela concerne quelques 180 pays dans lesquels résident des retraités français, 180 pays avec lesquels il faudra « croiser les fichiers ».

    Plus réaliste, la dématérialisation du certificat d'existence, c'est à dire la possibilité d'un envoi par voie électronique aux différentes caisses d'un certificat unique établi par une autorité compétente du pays de résidence, avait été instaurée par la loi de finance 2017 de la sécurité sociale. Mais le dispositif a été retoqué par le Conseil Constitutionnel.

    C'est en définitive vers la solution que nous avions évoqué (cf. :  propos du "certificat de vie" ou "d'existence" ) que le gouvernement s'achemine dans l'attente d'une viabilité de l'échange de fichier entre les pays. Elle consiste à l'établissement d'une plate-forme informatique permettant aux retraités résidant à l'étranger de charger leur certificat de vie qui pourrait ainsi par une mutualisation des moyens servir à l'ensemble des organismes délivrant des pensions de retraite. Il ne nous resterait donc plus qu'à faire établir un certificat unique pour l'année. On nous promet que le dispositif sera effectif dès janvier 2018...

    « Qui vivra, verra ! »


    (cf. : en pièce jointe communication de UFE Monde)


    #certificatdevie
    Fichiers joints
    Nouvelles dispositions pour certif. de vie .pdf Note de UFE Monde: nouvelles dispositions pour cert. de vieVous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(95 Ko) Téléchargé 1 fois
    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum