Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité 35546711



Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Logo_m10



Partagez
Aller en bas
alain
Messages : 5138
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Empty Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité

le Mer 08 Nov 2017, 00:00
Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : 
la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité


07 novembre 2017


Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Dscn8013


Le cycle de conférences économiques initiées par l'Institut français et l'Ecole Nationale de Commerce et Gestion d'El Jadida, prenait fin ce soir. Elisabeth Bosc et Saïd Ramli sont porteurs d'une alternative au capitalisme en bout de course.
Forts de leur expérience commune en France, ils ont débarqués au Maroc en 2014 avec dans leurs valises une idée : inciter les jeunes à être les acteurs de leurs choix professionnels. Sur les deux rives de la Méditerranées, le chômage constitue une plaie laissée par le libéralisme. Déjà, un premier ministre français, Raymond Barre, déclarait dès 1980 aux jeunes générations : "si vous ne trouvez pas d'emploi, créez-le !" 
Mais qu'est-ce qui retient les jeunes de se lancer dans la création de leur propre emploi ? Les démarches administratives, sans doute, un soutien, mais surtout l'insécurité quant à l'avenir de leur création.

C'est afin de faire obstacle à ces constatations qu'est née la coopérative d'activité et d'emploi qui permet à des porteurs de projet la sécurisation en faisant d'eux des membres à la fois entrepreneurs et salariés. Le goût de l'innovation marié à la sécurité d'un contrat de salaire impliquant la protection sociale. 

Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Dscn8014


S'agit-il de "moraliser le capitalisme" ? Des exposés et des débats qui suivirent, on pense plutôt à une nouvelle conception de l'économie basée sur une meilleure rémunération du travail et sur la justice.
L'entrepreneur est à la fois salarié et acteur autonome. De la coopérative il reçoit les conforts suivants :

- il n'est pas isolé
- il peut se concentrer sur l'essentiel, la création de richesses 
- il a le temps de penser son projet et il a le droit à l'échec
- il a la possibilité de développer une multi-activité
- il bénéficie d'un large réseau d'entrepreneurs salariés 
- il bénéficie de la protection sociale de salarié.

L'évolution de l'entrepreneur dans la coopérative est souple :
- il reste membre le temps de tester son projet 
- il demeure pour un passage long pour développer son projet
- ou il reste associé sur un plus long terme.


Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Dscn8015


Depuis fin 2016, est née sur le sol marocain de la volonté de nos deux conférenciers, la coopérative d'entreprises solidaires. Même si elle recouvre la même philosophie entrepreneuriale, elle n'est pas un "copié-collé" des coopératives du même genre créées en France puisque l'économie, la législation et les mentalités sont différentes ce qui oblige à une adaptation. Une démarche visant une meilleure rémunération du travail et une plus grande justice à l'heure où, ce même soir, "Cash investigation", l'émission de FR2, montrait la face cachée d'un capitalisme en bout de course dont les aspirations dominatrices d'une classe sociale arrogante et sans pudeur sont à mille lieux des préoccupations des jeunes à la recherche du bonheur tout simplement...
CARLE
Messages : 159
Date d'inscription : 01/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeth Bosc & Saïd Ramli : la coopérative d'entreprise entre utopie et réalité Empty Coopérative d'entreprises et alors?

le Ven 10 Nov 2017, 14:00
Une présentation des coopératives d’activité (CAE)sans surprises,sans autre modèle que celui envisagé en France,et un manque de précisions sur le fonctionnement de ces stuctures coopératives et de leur finalité ici au Maroc.J’aurai souhaité qu’il fut intoduit par exemple l’environnement social, économique ,culturel et géographique dans lequel peut évoluer ce type de structure ici au Maroc.Un bref tableau de la réalité économique dans lequel ces CAE seront amenés à évoluer aurait aussi été nécessaire. Il eut été souhaitable puisque une coopérative d’entreprise solidaire a été créée au Maroc en Octobre 2016 de nous faire un état des lieux,un bilan de cette stucture après une année d’activité.A savoir:quels sont les types d’activités générés (Artisanat d’Art,Bâtiment,Informatique,commerce et négoce ?)Quels profils de ces acteurs économiques?(Niveau d’études,milieu social,projet initial et bilan après une année d’activité.Un bilan non seulement des acteurs créateurs d’entreprises mais aussi de l’encadrement.Quand au fonctionnement de la structure doit-on se contenter de ceci:’’Le fonctionnement de la CAE repose principalement sur la confiance’’Le fonctionnement de la coopérative ouvrière doit fonctionner soit avec la confiance mais aussi et surtout de la transparence.Transparence sur le rôle de chacun, les entrepreneurs d’un côté et le personnel administratif,les tuteurs des porteurs de projets de l’autre.Là aussi dans la mesure où aucun exemple concret n’a été apporté je reviens à cette copopérative d’entreprise solidaire créée au Maroc qui si elle avait été présentée dans son fonctionement actuel avec ses réussites mais aussi ses échecs nous aurions eu là un matériau de discussion et d’émulation profitable pour tous.D’une part pour les acteurs économiques,les décideurs politiques et les porteurs de projets,ainsi que pour certaines personnes du public qui présentent ce soir là avaient pour certains été confonté à ces problématiques entreprenariales(reprises d’entreprises par des salariés et création de coopératives ouvrières,ou comme ça été mon cas participation à la création d’une filière bois dans les Hautes Alpes afin de faire homologuer nos essences locales par le centre technique du bois(CSTB) afin de pérenniser la micro économie des hautes vallées de montagne(le Queyras) et ne pas faire ainsi disparaitre les industies de première transformation(scieries)et tout les acteurs de la filière bois(charpentier,menuisier,ébénistes,sculpteur sur bois)Nous avons pu ainsi limiter les importations de bois du Nord des pays scandinaves et continuer à dynamiser et régénérer la filière bois locale qui elle n’est pas délocalisable.Je ne pourrai cependant qu’encourrager ce type de conférence car dans ce monde globalisé,devant cette compétition de tous contre tous il y a des réponses à apporter,des solutions à inventer.Adepte de l’économie sociale et solidaire,et de l’économie collaborative merci aux différents acteurs qui ont initié ce cycle de conférences.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum