Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    Aller en bas
    avatar
    Messages : 1245
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Voir le profil de l'utilisateur

    15 février 2012 - Café Littéraire - Marie Laure DEPAULIS

    le Dim 12 Fév 2012, 10:28
    Rendez vous à 19 heures à l'Institut Français


    Dernière édition par Marie Francoise le Dim 12 Fév 2012, 11:13, édité 1 fois
    avatar
    Messages : 1245
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Voir le profil de l'utilisateur

    Re: 15 février 2012 - Café Littéraire - Marie Laure DEPAULIS

    le Dim 12 Fév 2012, 10:40

    Rencontre animée par Abdelali Errhouni

    Marie-Laure Depaulis est née en France où elle a enseigné l’italien pendant dix années. C’est un départ pour le Maroc qui l’incitat à s’adonner à l’écriture d’histoires mi-poétique, mi-imaginaire. Du plaisir qu’elle a éprouvé au cours de ses déambulations dans la ville blanche est né le recueil “Les promenades de Lina à Casablanca”.

    “Les promenades de Lina à Casablanca est une évocation poétique de flâneries urbaines imaginaires. Le lecteur est guidé par Lina, une jeune fille dont le comportement est induit par des curiosités qui éclosent au fil des rues. Dans la première partie du livre, les Chaises de Casablanca, Lina observe les chaises de sa ville pour en comprendre l’utilité. Ces objets quotidiens, oubliés par les passants pressés dans le décor des rues, prennent vie grâce à ce regard frais et naïf qui s’attarde sur elles. Dans la seconde partie, Ma maison blanche, Lina crée des associations entre les pièces de son appartement et les quartiers de sa ville. Réveillées par la fantaisie de cette jeune fille, les pièces deviennent des orateurs avertis et dévoilent à la maîtresse de ce jeu topographique d’insolites histoires casaouies.
    [i]
    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum