conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









Partagez
Aller en bas
alain
Messages : 4888
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

La sexualité pré-conjugale au Maroc par Sanaâ El Aji

le Ven 09 Mar 2018, 23:06
La sexualité pré-conjugale au Maroc
par Sanaâ El Aji




La Librairie de Paris offre, nous l'avons déjà souligné, un cadre idéal à ces rencontres littéraires parmi les livres. Ce soir, pourtant, la salle se révéla bien petite face à l'affluence du public. Il fallut rajouter des chaises et certains restèrent debout lors du débat.





On aurait pu croire que ce sujet, "tabou" au Maroc, croyions-nous, aurait au contraire limité la participation. Il n'en fut rien et c'est avec humour que le médiateur du soir, l'ami Abdelali Errehouni, meubla les quelques instants de "panique à bord" afin de permettre à la logistique de la surmonter.

On put se "mettre à table" et Damien Heurtebise, directeur de l'Institut jdidi, remercia l'hôte d'un soir, soulignant que le partenariat de l'Institut avec la Librairie de Paris constitue un axe essentiel dans la stratégie d'ouverture que son établissement entend toujours développer.

Il présenta en quelques phrase la conférencière d'un soir, Sanaâ El Aji venu débattre avec Abdelali Errehouni  et le public jdidi d'un sujet de société dont son ouvrage "Sexualité et célibat au Maroc" constitue le travail de recherche qu'elle a mené pour l'obtention d'un doctorat en sociologie de l'Université d'Aix-Marseille.

Jouant son rôle d'aiguillon, le professeur Errehouni avança une première question que beaucoup auraient pu se poser : "le sujet, n'est-il pas luxe intellectuel ?" comme s'il n'y avait pas d'autres sujets plus importants. "Certes, ce n'est pas la priorité mais une priorité" répliqua Sanaâ El Aji. Beaucoup pense que tout cela doit rester un sujet de la société marocaine dont on ne doit pas parler ("On sait que la prostitution existe, mais il ne faut pas en parler"). Pourtant, la sexualité pré-conjugale constitue un réel problème qui a une influence sur le comportement de chacun et plus particulièrement sur les jeunes. "On ne casse pas le miroir car ça ne résout pas le problème, le sujet existe" et subit une triple approche : religieuse, légale et sociétale.




L'auteure constate que ses interlocutrices ont du mal à s'exprimer sur leur sexualité et, pour ce faire, abandonne la darija maternelle pour le français ou l'arabe classique, "la langue de l'autre" pour décrire et sans doute rejeter sur l'autre ce qui apparaît comme un interdit.

Les comportements sexuels parmi les jeunes célibataires aboutissent à porter le poids des actes sur les garçons : ce sont eux qui provoquent la situation, choisissent le lieu du premier rapport et se chargent de "l'intendance" (le mode de contraception), la fille ne doit pas afficher sa sexualité. C'est l'homme qui "sait" d'où la légitimation de sa suprématie dans le couple.

L'auteure a parlé également de la sexualité programmée, celle du jeune garçon qui, dans la famille est encouragée. Il ne doit pas arriver au mariage vierge. En conséquence les parents encouragent son premier rapport pré conjugal.

L'éducation sexuelle doit-elle passer par l'école ? "Oui et c'est urgent. Il convient de former des pédagogues pour mettre en place cette éducation". Il y a de plus en plus de célibataires, l'addiction à la pornographie se manifeste. Les comportements sexuels évoluent...




Et tout ce que le débat riche a apporté à la soirée... Mais, il convient de lire
 "Sexualité et célibat au Maroc" 
de Sanaâ El Aji 
disponible à la Librairie de Paris, 
Avenue des FAR 
pour le prix de 100 dirhams.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum