Le nouveau Jdidi

retraités français et européens expatriés à El Jadida
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Les "Nuits du Ramadan 2018" :
100 % féminin






Institut français El Jadida




11/07 - Cinéma :
"Good luck Algeria
Eglise portugaise
19 heures
Institut français El Jadida




27/07 - Rencontre :
Intissar Haddiya
en dialogue avec Abdelila Errehouni
Biblio-plage d'El Jadida
19 heures


Institut français El Jadida

Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#cnss
3#assurancemaladie
4#impotsurlerevenu
5#véhicule
6#permisdeconduire
7#santé
8#plusvalue
9#protectionsociale

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Crisatallisation: An II

Aller en bas 
AuteurMessage
CARLE

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 01/10/2017

MessageSujet: Crisatallisation: An II   Lun 19 Mar 2018, 14:12

Après les Indigènes, ‘’les chibanis.’’(1)
La cour d’appel de Paris a condamné la SNCF le 31 Janvier 2018 dans l’affaire des 848 anciens cheminots de nationalité marocaine.Ces salariés avaient poursuivis la compagnie ferroviaire française pour discrimination pendant leur carrière.En septembre 2015 la SNCF avait été condamné à 170 millions d’euros de dommages et intérêts et devra donc indemniser ces cheminots.Cependant ,malgré cette condamnation de l’entreprise publique 350 dossiers de cheminots marocains victimes de discrimination sont encore en cours de traitement.Le Jeudi 15 Mars 2018 l’audience au Conseil des Prud’hommes de Paris a été consacrée à des départs volontaires subis, selon ces employés marocains.Le jugement sera rendu le 1 Octobre.
Mohammed Benatta qui est originaire de El Jadida était là au premier rang pour soutenir ses camarades de travail.En effet Mr Benatta  a été le premier à avoir bénéficié du premier jugement de Janvier 2018.Ce Monsieur peut-être fier d’avoir mené la lutte contre des procédés iniques et discriminatoires menés contre ces hommes qui ont travaillé dans l’entreprise publique française et contribué dans des conditions difficiles à la pérennité , à l’entretien ainsi qu’ à l’innovation de réseau ferré de france.Leur avocate:’’Sur 1200 anciens salariés aujourd’hui à la retraite seul 10 d’entre eux ont connu une évolution de carrière’’.


Propos d’une épouse marocaine au sujet de son époux:«J’aimerais comprendre pourquoi mon mari, après 42 ans de travail, de cotisations et trois maladies aux lombaires, aux mains et aux genoux, touche si peu par rapport à ses collègues français de souche». «Le sentiment d’injustice est là, il est réel. Pourquoi on serait tous là s’il n’y avait pas d’inégalités»
Certains après 45 ans de travail soutenu touchent une retraite de 300 Euros.
Il y a eu la loi de cristallisation des pensions de militaire issue des anciennes colonies initiée par De Gaulle à partir de 1960.Une loi pour bloquer l’augmentation des pensions de retraites des anciens combattants des ex colonies françaises.Cette loi a permis à l’Etat français d’établir  une différence de traitement entre un soldat français et un soldat d’une ex colonie.Un exemple:la pension militaire d’invalidité servie aux militaires souffrant d’infirmités « causées par ou durant leur service dans l’armée ». Environ 8 000 Marocains et 11 000 Algériens en bénéficient. Le montant de la pension dépend du taux d’invalidité, mais à titre d’exemple, dans le cas d’une invalidité à 100 %, un Français touche mensuellement 690 € tandis qu’un Marocain touche 61 € et un Algérien 57 € .Le Conseil d’Etat a statué le 30 Novembre 2001 sur cette loi discriminatoire et a soulignée que celle-ci était contraire à la Convention Européenne des Droits de l’Homme.Le conseil Constitutionnel lui le 28 Mai 2010 a déclaré que certaines dispositions législatives afférent à ce régime de pension discriminatoire était contraire à la constitution.C’est finalement au premier janvier  2011 que le législateur mettra en place enfin un régime de pension conforme avec la constitution.Il aura fallut 51 ans à la France pour respecter sa constitution.On se demande si dans les ministères,nombreux étaient encore adeptes de ‘’la Cugnot’’
La France a su graver sur les frontons de ses édifices publiques sa devise:’’Liberté-Egalité-Fraternité’’.
On peut être à minima étonné que cette devise ne fut appliquée qu’à certains, certaines et que d’autres en contre partie ont bénéficié et bénéficie toujours de privilèges.
(1)Chibanis:vieil homme, cheveux blancs.C’est un terme qui en France désigne les anciens travailleurs immigrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Crisatallisation: An II
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: Courriers divers/Actualités-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: