Khatiba Moundib :
une ambiance nostalgique



Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4471
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    20032018
    Un petit coup de pouce à la "francophonie" ou à la candidate "en marche" de la 5ème circonscription des français de l'étranger ?

    Que faut-il penser des promesses tenues par notre président ce mardi 20 mars à l'Académie Française ? Si les promesses faites sous la Coupole sont mises à exécution, sans aucun doute une belle reculade par rapport aux politiques d'austérité promises par l'exécutif.

    En effet, le Chef de l'Etat s'est montré conciliant et a promis que l'Agence pour l'enseignement du français à l'étranger (AEFE) retrouverait dès 2018 et 2019 son budget (400 millions d'euros) d'avant les coupes opérées en 2017 (-33 millions d'euros). Il a fixé des objectif à atteindre : doublement dans les lycées français de l'étranger des effectifs d'ici à 2025 (actuellement les effectifs sont de 350 000 élèves dans 492 établissements répartis dans 137 pays), l'annulation des suppressions de postes (512 programmés soit 9 % de corps enseignant à l'étranger). 

    Le Président aurait-il pris conscience du poids de ces établissements pour le rayonnement du français dans le monde ou, plus prosaïquement, aurait-il cédé sous la pression des mouvements de grèves des enseignants dans ces lycées, mouvements donc nous nous étions fait l'écho (Grèves des enseignants de l'AEFE) ? Ou bien, notre président serait-il reparti en campagne électorale, les dernières performances de ses "protégés" lors des récentes élections partielles n'étant pas à la hauteur de ses attentes ?

    Peut-être d'ailleurs, roule-t-il pour sa représentante Madame Samantha Casebonne, proviseure d'un lycée français en Espagne et ancienne proviseure du lycée Jean Charcot à El Jadida, dont l'élection a été invalidée par le Conseil Constitutionnel dans la 5ème circonscription des français de l'étranger (Espagne, Portugal, Andorre, Monaco) et qui concourt, le 8 avril prochain face à pas moins de deux autres collègues enseignants de français à l'étranger,  pour retrouver son strapontin dans notre assemblée croupion ? 

    La fronde des parents d'élèves d'un lycée madrilène, à l'origine d'une pétition dénonçant les coupes sombres dans les budgets et qui, lancée à la veille du discours présidentiel, a recueilli 10 000 signatures, montre combien le Chef de l'Etat est particulièrement sensible aux mouvements de protestation qui s'amplifient...
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum