Khatiba Moundib :
une ambiance nostalgique



Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4470
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    02072018
    Et tiens, pardi !


    Notre président a beau se féliciter du dernier accord des chefs d'état concernant la politique migratoire, ce unième satisfecit met en lumière une Europe éclatée, recroquevillée sur ses certitudes et son égoïsme, à contre-courant de l'Union qu'on nous promettait, sociale et solidaire.

    Qui plus est, les peuples du monde ont quelque mal à discerner au travers de sa position officielle, la France des Lumières, celle qui proclame au fronton de ses édifices officiels sa devise « Liberté, égalité, fraternité », celle qui a inscrit dans la Constitution sa laïcité en guise de reconnaissance de la liberté de conscience.

    Où est donc cette France d'antan, accueillante et solidaire, cette France où il fait bon « vivre ensemble », ce peuple « bleu, blanc, beur » à l'image d'une certaine équipe de football ?

    Voilà que M. Macron se félicite d'un accord européen trouvé à Bruxelles à l'issue d'une séance marathon du Conseil de l'Europe... un accord qui voudrait impliquer les pays africains et notamment les nations du Maghreb invitées à ouvrir des « centres d'accueil » hors les frontières européennes...  comme si Maroc, Algérie ou Tunisie étaient responsables des politiques inconséquentes des pays occidentaux, socialement et économiquement désastreuses et déstabilisatrices... comme si l'Afrique était responsable du pillage de ses ressources naturelles par quelques multinationales avides de profits.

    Tiens, pardi ! Ce serait si simple de rejeter les responsabilités au delà de la Méditerranée...

    Quelle est cette politique qui décide le refus d'aide aux migrants en perdition recueillis par des citoyens, humains et courageux, trop souvent aux prises avec une justice aux ordres ?

    Je me dis qu'il y a la France officielle et la France des Lumières. L'avenir, j'en suis convaincu, est à cette France fraternelle, n'en déplaise à M. Macron.
    Sujets similaires
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum