Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4467
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    25082018
    L'atlas sonore des langues régionales en France


    Une même fable d'Ésope peut être écoutée et lue en français (en cliquant sur Paris) et en langues régionales (en cliquant sur les différents points de la carte). Pour cela, il suffit de cliquer soit sur la carte soit sur le lien bleu ci-dessous. Vous obtiendrez la reproduction de la même carte de France, réactive, qui vous permettra d'écouter le texte d'Ésope dans les différentes langues... 



    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    avatar
    le Mer 29 Aoû 2018, 16:59CARLE
    La bisa e le solelh se carpinhavan (La bise et le soleil se disputaient).


    Voyage dans le Pays des langues régionales, voyage dans ces cultures vivantes où les traditions d’hier tutoient celles d’aujourd’hui avec bonheur et enthousiasme.La carte de France  des Langues des pays d’OC, de Provence,de Bretagne, du Pays Basque, du Centre, de L’Alsace, de la Corse par exemple sont des témoignages vivants de la richesse culturelle française. Un témoignage des gens amoureux de leur territoire, de leur savoir faire et qui au delà de la langue perpétue un art de vivre différent des canaux habituels diffusés sur la majorité des médias. Au delà de leur langue, c’est aussi de la musique, des chants, de la poésie, des solidarités, des traditions viticoles, maraîchères, musicales, instrumentales et linguistiques qui se perpétuent et qui innovent aussi. Je prendrais simplement comme exemples : les  écoles de breton Diwan, les écoles d’Occitan Calandreta, les écoles Basques Ikastola. Ces écoles montrent à quel point les gens sont attachés à leur territoires leur Histoire, mais aussi affichant une volonté de s'inscrire dans le temps présent dans l’avenir de l’Humanité "Plurielle" et cela quelque soit le fracas du monde qui aujourd’hui rêve de les voir disparaître. En 2008, le 21 Juillet exactement, le parlement insère dans la constitution l’article 75-1 qui stipule que : "Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France." Alors pourquoi si ces langues appartiennent au patrimoine de la France, pourquoi le procureur de la République de Quimper  a refusé qu’un jeune Breton puisse s’appeler Fañch  prétextant que le tilde sur le ñ n’appartenait pas à notre langue ?





    La justice s’est appuyée sur une circulaire de 2014 qui stipule  seuls dans l’état civil ne sont autorisés que les signes diacritiques de la langue française qu’elle énumère précisément sans faire à aucun moment référence au tilde.


    Pourtant les preuves  nombreuses attestent la présence de ce tilde dans la langue française. En 1539 François Ier publie l’ordonnance de Villers- Cotterêts un texte qui dans son article 111 impose pour la première fois le français à la place du latin dans les actes judiciaires. Ledit article possède à lui seul 3 tildes : par exemple "cõtenus" pour contenus.En 1567 dans un texte officiel Charles IX se présente comme Roy de Frãce.


    On peut sourire quand on sait que cette ordonnance  a  servi   à  l’Etat pendant plusieurs
    siècles à lutter contre les langues régionales.
    On peut s’étonner du jugement de ce procureur de la république quand on sait que l’Académie française confirme l’usage du tilde. Celui-ci était ainsi défini en 1694 dans la première édition du célèbre dictionnaire de l’Académie française:petit trait que l’on met sur une lettre pour suppléer à quelque autre lettre qui n’est pas marquée. Le tilde était utilisé entre autre pour les sons nasalisés(prononcé par le nez).


    brav an amzer, « il fait beau »


    Gasten pas lo blat de la semença. ‘’Ne gâtons pas le blé de la semence’’.
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum