02/11 au 30/11 - Exposition :
Antoine de Saint Exupéry
"La Terre en héritage, sauver la planète
du Petit Prince"

Centre culturel Abdellah-Laroui à Azemmour

Institut français El Jadida

Novembre 2018

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    Aller en bas
    avatar
    Messages : 4622
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    27/10 au 04/11 - Exposition : Shams Sahbani

    le Sam 08 Sep 2018, 11:24
    27/10 au 04/11 - Exposition : 
    Peintures de Shams Sahbani
    "le choc des émotions"
    Galerie Khatibi
    Cité portugaise El Jadida


    Ce que l'on dit de l'artiste :


    Hakima Lebbar a écrit:Un prénom lumineux, une présence d’enfant encore très forte du haut de sa quarantaine. Cette enfant qui déjà en classe maternelle a obtenu le 1er prix de Son Altesse Royale Mohammed VI, pour un dessin qu’elle a intitulé « Ce que j’aime ».
    Enfant, adolescente, adulte, elle n’a cessé d’écrire aussi. D’abord en tenant son journal intime et aussi en échangeant avec les penfriends dont elle avait pris les adresses sur Pif et Hercule. Très curieuse de l’étranger, elle aime les langues et aujourd’hui, elle écrit dans plusieurs langues. D’ailleurs lors de notre entretien des mots anglais se sont invités. Elle se dit book worm (ver de bibliothèque) ou encore black sheep de la famille (le mouton noir). Une femme créative et active qui lit beaucoup, écrit, peint et dirige avec des ami-e-s une association culturelle.
    Son intérêt pour la peinture a toujours été là et elle a écumé de nombreux livres de peinture et aussi musées et galeries lors de ses voyages.

    Elle dit qu’elle n’avait pas les tools (outils) pour la peinture et aussi qu’elle était intimidée par les dessins de son frère qui dessinait très bien. Elle s’est alors réfugiée dans l’écriture pour écrire tout ce qu’elle ne pouvait pas exprimer librement sauf qu’elle avait peur qu’on lise ses écrits et en même temps elle avait besoin de partager.
    C’est pourquoi elle s’est remise à la peinture pour s’exprimer librement, montrer et partager au grand jour.
    Elle a fréquenté deux ateliers de peinture avant de rencontrer Abdelaziz ABDOUSS en 2015, qui lui dans sa démarche d’artiste et d’enseignant, nous dit-elle, est d’abord à l’écoute des émotions. Il lui a ainsi permis cette liberté de s’exprimer comme elle le désirait tout en l’accompagnant.
    Les ateliers avec Shams ne sont pas de tout repos nous confie t-il. Les jets de peinture, les doigts, les mains, les ongles, les pinceaux et les éponges se confondent avec les couleurs, les larmes et les rires.

    Pour cette exposition Shams SAHBANI a intitulé son travail « Etats d’âme » qu’elle a essayé de représenter sur des toiles toutes carrées : Transe en mue, cimetière intime, ombres brisées, rage, dissidence, d’or et de poussière, sont les titres qu’elle nous propose. Elle a choisi le carré car dit-elle, la société marocaine est très carrée et elle a voulu exprimer dans ce cadre carré tout ce qu’elle ne peut pas dire de ses cris, angoisses, fantasmes et rêves.

    Shams SAHBANI utilise essentiellement les couleurs primaires notamment le rouge, le jaune et le bleu et rapidement elle a réussi à conjuguer entre formes, couleurs et matières pour créer son propre univers. Elle s’inspire beaucoup de Jackson Pollock. Elle a toujours été éblouie par le travail de celui qui peint avec tout son corps et incarne, pour elle, l’expressionniste abstrait.

    Le travail de Shams SAHBANI a très vite été remarqué et déjà en cette année 2016, elle a participé à plusieurs expositions, à Meknès où elle a réalisé une toile devant le public sans son prof, à Ifrane, Tanger, Casablanca, maintenant à Rabat et prochainement à Monaco. Ce 1er avril 2016, elle a aussi obtenu le 3ème prix du public au 3ème salon de peinture abstraite en ligne, organisé par Rankart.

    Hakima Lebbar, Galeriste, agent d'art, psychologue, écrivaine

    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum