02/11 au 30/11 - Exposition :
Antoine de Saint Exupéry
"La Terre en héritage, sauver la planète
du Petit Prince"

Centre culturel Abdellah-Laroui à Azemmour

Institut français El Jadida

Novembre 2018

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4620
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    25102018
    Spoliation immobilière : 
    L’ADJM renouvelle son souhait de rencontrer Emmanuel Macron




    Nous avons publié récemment un article de "Eljadidascoop" intitulé "Le conservateur de la propriété foncière d'El Jadida au dessus des lois ?". Un article vient de paraître sur le média "Yabiladi" qui accrédite l'idée que la spoliation foncière est une pratique généralisée au Maroc à l'encontre des français et des MRE. 

    L'Association pour le Droit et la Justice au Maroc (ADJM) renouvelle sa demande restée lettre morte de rencontrer le Président de la République. Il semble que les autorités françaises ne veuillent pas "se mouiller" dans ces affaires... Business is business ? 


    Yabiladi.com a écrit:
    L’Association pour le droit et la justice au Maroc (ADJM) saisit à nouveau Emmanuel Macron. La semaine dernière, l’association établie en France a adressé un nouveau courrier au président de la République française, renouvelant son souhait de le rencontrer «afin que puissent être examinées les possibilités d'une action diplomatique de soutien» aux victimes de la spoliation immobilière, dans le cadre de la coopération judiciaire franco‐marocaine.
    «Le collectif des victimes et leurs défenseurs ne peuvent que s’étonner du contraste entre la sollicitude dont vous avez fait preuve à l’égard de la mère d’un français condamné au Maroc pour des faits de terrorisme et l’indifférence qui caractérise l’attitude des autorités de la République à l’égard de nos compatriotes victimes de spoliation au Maroc», indique-t-on dans la lettre.
    L’association qui défend les victimes françaises et franco-marocaines de spoliation foncière rappelle qu’elle sollicite, depuis 2012, les autorités françaises à ce sujet «très grave». Elle dénonce aussi une réponse tardive survenue en juillet dernier après un briefing datant de décembre 2017. Une réponse qui «ne correspond absolument pas aux attentes des victimes (…) et n’apporte aucune solution aux problèmes que rencontrent aujourd’hui les victimes en France, pas plus qu’à leurs défenseurs menacés de mort», écrit-elle dans sa lettre datant du 15 octobre.
    L’ADJM rappelle aussi avoir sollicité «à plusieurs reprises» la ministre française de la Justice, Nicole Belloubet, mais dit «n’[avoir] reçu aucune réponse». «Les victimes de la spoliation et membres de l’association (…) vous ont écrit à plusieurs reprises afin de rencontrer le garant du respect de notre Constitution, ou à défaut un membre du cabinet Présidentiel et n’ont obtenu aucune réponse si ce n’est une fin de non‐ recevoir», mentionne également la lettre..




    ..
    ...
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    avatar
    le Jeu 25 Oct 2018, 23:05CARLE
    Le député de notre circonscription franco Marocain Mjid El Guerrab avec 16% de présence à l'assemblée nationale a certainement du temps de libre pour aider à régler ce problème.En effet quand on a en 2017 à un meeting de ce député toutes les stars du royaume ça doit pouvoir aider.:A savoir:Rachid Benzine, islamologue et politologue, Neila Tazi, vice-présidente de la Chambre des Conseillers, Mohammed Abdi, haut fonctionnaire français et militant associatif, Serge Berdugo, ambassadeur itinérant de SM le Roi, Nabila Freidji, présidente de la Commission des Relations Internationales de la CGEM, Said Sekkat, président de la Commission RSE à la CGEM, Moncef Belkhayat, ex-ministre de la Jeunesse et du Sport et vice-président de la région Casablanca-Settat, Mostapha Mellouk, ex-PDG de Medi1TV, Anouar Zyne, fondateur du mouvement Changer,… Aziz Akhannouch, président du RNI et ministre de l’Agriculture a également apporté son soutien au candidat à travers une vidéo diffusée. « Avec son potentiel, M’jid El Guerrab va bien s’occuper de l’Afrique », soutient Aziz Akhannouch.
    Pour NoËL c'est vrai c'est encore loin,peut-on quand même déposer nos chaussons chez l'un de ces messieurs et dames.Commençons par le Député de notre circonscription.
    Allons-y.
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum