02/11 au 30/11 - Exposition :
Antoine de Saint Exupéry
"La Terre en héritage, sauver la planète
du Petit Prince"

Centre culturel Abdellah-Laroui à Azemmour

Institut français El Jadida

Novembre 2018

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    Aller en bas
    avatar
    Messages : 4620
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    Le cimetière européen d'El Jadida appelle les bonnes volontés

    le Lun 29 Oct 2018, 13:13
    Le cimetière européen d'El Jadida appelle les bonnes volontés

    Les adhérents d'El Jadida-Accueil ont reçu une lettre de l'association pour l'entretien du cimetière européen...
    On loue avec quelques fiertés le bel espace que constitue ce carré, un bout de terre de chez nous... On est admiratif devant le résultat imprimé par le dévouement d'une équipe de bénévoles à la tête de laquelle Monsieur Jean-Louis Jacquety. On ne se pose pas trop de questions quant à la marche de l'association, quant aux efforts physiques et administratifs qui font que l'équipe doit jongler en permanence avec les chiffres...
    Comme moi, beaucoup de "nouveaux jdidis" ne se posaient pas la question de leur "dernier voyage"... "Après moi, le déluge" ? On peut envisager la question comme cela mais ce serait méconnaître, ignorer nos aînés qui reposent dans cette terre marocaine et pourtant un "chouia" européenne. On leur doit respect comme on doit le respect à ceux qui, jdidis de coeur, ont décidé, le moment venu, de reposer en cet endroit.
    Toute équipe, à fortiori bénévole, se lasse du peu de reconnaissance de son travail. Non que l'on veuille pour soi honneurs et récompenses que beaucoup mériteraient, d'ailleurs... non, simplement il est temps pour certains de prendre quelques distances et repos mérité. Il est temps aussi pour nous tous de nous poser la question de l'utilité du cimetière et s'il est utile d'en assurer le financement et d'en renouveler les équipes.
    Je ne peux que souhaiter que chacun prenne conscience de la situation du cimetière... car, je sais bien, personne ne désire que nos morts soient abandonnés dans un espace envahi par les herbes et les ronces... Il n'est pas de nos traditions d'abandonner la tombe de nos ancêtres...
    Je vous laisse méditer la lettre de l'association :
    Le cimetière …
     
    Le Président Jean-Louis Jacquety jette l’éponge.
    Le cimetière et son jardin bio ne font plus recette. Les contributeurs s’éloignent.
    Fin 2018, le personnel sera remercié, les paniers abandonnés.
    Si nous n’agissons pas, ce lieu symbolique de la présence européenne est condamné à brève échéance.
     
    Historique
    L’Association pour l’entretien et l’aménagement du cimetière européen d’El Jadida est créée en 2010. Un an après, en 2011, un jardin potager bio se greffe à l’Association, il est lancé dans l’enceinte du cimetière, sur l’impulsion de J.-L. Jacquety, ingénieur agricole, avec l’assentiment et les encouragements de nombreux Jdidi ou anciens Jdidi.
     
    Le cimetière couvre environ 2 hectares, il date de la deuxième moitié du 19ème, il abrite 540 tombes et caveaux où sont inhumés quelque 1 100 décédés. La tombe la plus ancienne est de 1840.
     
    Le petit groupe de bénévoles qui a mis en place ce projet de réhabilitation est fatigué. Les finances sont trop fragiles, pourtant tout ce qui a été entrepris et réalisé est formidable. Le cimetière d’El Jadida a maintes fois été cité en exemple pour sa rénovation, la qualité de son entretien, sa propreté, ses fleurs, ses pelouses, son jardin bio, et, depuis quelques années, la reconstruction des deux maisons de gardien.
     
    Cette activité fait vivre plusieurs familles, un lieu où l’on se rencontre, le rendez-vous du vendredi matin de la communauté européenne. Les premières années, le jardin fonctionne bien, avec des paniers hebdomadaires de légumes distribués aux contributeurs. Qui veut participer le peut. Il suffit de payer son écot sous forme d’une cotisation trimestrielle : 600 dh pour un petit panier, 840 pour un grand.
    Aujourd’hui comme hier, les plants du jardin sont propres et bien travaillés. Le reste du cimetière a peut-être un peu perdu de sa superbe mais il faut le comprendre, l’équipe est fatiguée et les critiques se font jour. D’aucuns réagissent au seul contenu de leur panier. Pourtant, là n’est pas l’affaire, le panier est annexe. Il ne s’agit pas de faire son marché, mais de profiter de légumes bio et de garder le cimetière … en vie.
     
     
    Le personnel du cimetière
    En premier lieu, un gardien. Il est rétribué par la Commune d’El Jadida. Il est chargé … de garder le cimetière. Il y habite, avec sa famille.
    Sont commis au jardin, trois personnes : une femme et deux hommes. Ils y travaillent à plein temps et sont payés par l’Association.
    La charge salariale mensuelle est de l’ordre de 10 000 dirhams, aux salaires, s’ajoutent l’achat de semences, le carburant, quelques frais généraux, soit 15 000 dirhams mensuels pour que les comptes soient à l’équilibre selon la trésorière de l’Association.
     
    Les maisons de gardien
    Sur le domaine du cimetière, deux maisonnettes ont été reconstruites. Celle où habite la veuve du précédent gardien et la maison où logent le gardien actuel et sa famille. Ces maisons ont été (re)mises en état, il y a trois ou quatre ans grâce aux dons des membres de l’Association, notamment ceux de Luigi, l’artiste, ancien Jdidi aujourd’hui décédé. L’usufruit de la maisonnette de la veuve de l’ancien gardien reviendra à l’Association à son décès.


     
     
    Le financement de l’Association
    Chaque année le Consulat de France aide l’Association, en donnant alentour de vingt mille dirhams.
    Les membres de l’Association cotisent, à hauteur de 400 dh par tombe, versés annuellement. Ils sont une quarantaine, la plupart résident à l’étranger.
    Les autres membres, une cinquantaine, profitent uniquement du jardin bio. Ils règlent, quant à eux, une cotisation annuelle de 300 Dh, montant auquel s’ajoute leur participation trimestrielle ou hebdomadaire selon leurs desiderata.
     
    Tout don autre est bienvenu : ils proviennent de ceux qui souhaitent être enterrés à El Jadida et de ceux qui encouragent une présence catholique et européenne. Ils contribuent au financement du maintien du cimetière en bon état.
     
    Qui donc est membre de l’Association ?
    Selon les statuts, est membre de droit toute personne qui cotise à l’Association.
    Toute personne qui vient remplir son panier de légumes hebdomadaire est membre de l’association, car elle acquitte en premier lieu une cotisation annuelle à l’Association du cimetière. Pour être plus précis encore, qui remplit son panier le vendredi a payé sa cotisation au cimetière. La Trésorière y veille.
    Fin 2018, l’Association compte environ 90 adhérents.
     
    L’avenir
    Cela a déjà été dit, l’équipe bénévole de l’Association est lasse. Les comptes sont difficiles à garder à l’équilibre, trop de contributeurs se sont éloignés.
    Alors, accepterons-nous que tout parte à vau l’eau, que le cimetière retombe dans l’oubli, que tout ce qui a été fait jusqu’alors soit abandonné ? Ou, au contraire, affirmerons-nous notre volonté de sauver le cimetière européen sur le sol marocain ?
    Quel est notre avis, quelle est notre envie, quelles sont les solutions ?
    Faut-il laisser de côté le jardin qui demande des compétences dans le domaine agricole, préférer un jardin de fleurs, une pépinière voire toute autre activité qui incite à une visite ? Faut-il s’en tenir au strict entretien du cimetière ?
    Une Assemblée générale extraordinaire vient d’être décidée par le Bureau. Elle se tiendra le 14 novembre prochain à l’Institut français à 14h30, en salle 10. Les convocations avec l’ordre du jour seront adressées à chaque membre très bientôt. Nous pourrions nous y exprimer pour saluer tout ce qui a été accompli jusqu’alors et peut-être proposer un nouveau souffle à l’Association.
     
    Rédaction : Anne-Marie Sahli,
    avec les contributions du Président Jacquety, du Secrétaire général Yves Gicquel et de Suzanne Capelli, Trésorière de l’Association.
     
    Ayant contacté M. Jacquety, celui-ci m'indique que les bonnes volontés non-membres de l'association pourront participer à l'assemblée si elles le souhaitent. Pour ma part, il me semble que le sujet est suffisamment important pour que chacun vienne donner exprimer ses suggestions et, pourquoi pas, s'investir un peu dans cette belle oeuvre.


    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum