Maroc : Mouvements et grève des médecins  Cigogn10
23/05 au 25/05 - Ateliers, contes :
la Cigogne volubile




Maroc : Mouvements et grève des médecins  Monstr11
03/07 - l'heure du conte :
"le monstre que personne n'a vu"
Institut français
15 heures


Institut français El Jadida

Mai 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Maroc : Mouvements et grève des médecins  Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

Maroc : Mouvements et grève des médecins  35546711



Maroc : Mouvements et grève des médecins  Logo_m10


Partagez
alain
Messages : 4975
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur
21042019
Maroc : Mouvements et grève des médecins


Maroc : Mouvements et grève des médecins  Medeci10

Depuis quelque temps, des mouvements divers au sein du système public de santé au Maroc prennent une certaine ampleur. Les médecins sont d'ailleurs appelés à une grève nationale les 29 et 30 avril. 

Vendredi dernier, 305 médecins hospitaliers affectés dans le nord du Royaume, ont envoyé au Ministre en charge de la Santé, une lettre collective de démission arguant de "la situation catastrophique" du système hospitalier qui, selon eux, "ne répond ni aux attentes des citoyens, ni à leur droit d'accès aux soins". Le tableau décrit est, en effet, des plus inquiétants : manque d'équipement, d'infrastructures, dégradation des locaux, patients à même le sol... 

Cette situation dénoncée par ces médecins regroupés dans le Syndicat indépendant des médecins, est corroborée par le constat établi par l'OMS qui décrit le système de santé marocain comme "déficitaire en personnels" et marquant de"profondes inégalités géographiques". Le Royaume, en matière de santé, se place bien en de ça des normes préconisées par OMS et compte 7 médecins pour 10 000 habitants là où la norme internationale s'établit à 16 médecins. Quand on sait également que la concentration du corps médicale est plus importante dans les grands centres (Casablanca, Rabat...), on peut mesurer la désolation géographique en matière de santé publique.

A côté de ces misères, nous voyons apparaître des établissements modernes et des professionnels réputés qui y exercent. Profitant de leur notoriété et des soins performants, ils appliquent des tarifs hors normes. Une médecine à deux vitesse s'est installée au Royaume pour deux mondes différents.

Mais, finalement, ce constat me semble pouvoir être mis en parallèle avec celui des systèmes de santé d'autres pays : n'est-ce point le mêmes constat fait en Europe ? La démission des états en matière de service public de santé au profit du privé, le manque criant de professionnels de santé, l'inégalité territoriale, c'est ce que connaissent tous nos pays européens et notamment la France, tout cela au nom de la sacrée sainte règle des 3 % de déficit. 
Attirés par les sirènes financières, ces médecins marocains qui démissionnent prendront, n'en doutons point, le chemin de l'Europe afin de venir combler nos déficits en personnels.

"La santé n'est pas une marchandise"... mais force est de constater qu'elle le devient.
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum