Décembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Ils ont le baratin on a les chiffres Maryes10
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

    Ils ont le baratin on a les chiffres 35546711



    Ils ont le baratin on a les chiffres Logo_m10



    Partagez
    CARLE
    CARLE
    Messages : 215
    Date d'inscription : 01/10/2017
    13082019
    Ils ont le baratin on a les chiffres Carn11
    Ci contre une estampe du 18ème siecle représentant un paysan
    portant un noble et un prélat avec la légende
    suivante:"A faut esperer q'eu jeu la finira ben tot."Avec la suppression
    de l’ISF les riches investissent 70% de moins dans les PME

    .L’argument du gouvernement Macron justifiant la suppression de l’ISF est démenti par un rapport annuel sur l’application des mesures fiscales
    Ce rapport publié en Juillet montre que les riches n’ont pas investi l’argent économisé sur l’impôt dans l’économie réelle.
    Le journal les Echos lundi 12 Août révèle que l’impôt sur la fortune immobilière dont se targuait le gouvernement pour supprimer l’ISF  n’a aucune crédibilité.
    Les chiffres:pour l'année 2017, l'allègement de l'ISF auquel les plus argentés avaient le droit lorsqu'ils choisissaient d'investir dans une PME s'élevait à 550 millions d'euros. Pour 2018, le montant de ce même allègement n'est plus que de 160 millions d'euros. Autrement dit, au lieu de stimuler l'investissement dans les PME, le passage de l'ISF à l'IFI l'a donc au contraire fait reculer de 70,9 %. l'enquête annuelle Ipsos-Fondation des apprentis d'Auteuil avait montré que les fonds économisés étaient surtout assignés à l'épargne et à la consommation. 42% des 300 assujettis interrogés déclaraient avoir consacré cet argent à des dépenses de consommation, 41% à alimenter leur épargne et 29%, seulement, à investir dans une entreprise. Comme prévu, les dons aux associations au titre de l'IFI sont eux aussi en chute libre : leur montant total a baissé de 30 %, à 137 millions d'euros. Il reste à savoir si l'argent qui n'a pas été investi dans les dons et les PME l'a été en actions de grandes entreprises.
    le manque à gagner pour l'Etat est significatif : "Le rendement brut de l’IFI, avant réduction d’impôt et plafonnement, est de 1.523 millions d’euros. En net, l’IFI a rapporté 1.291 millions d’euros", nous apprend le rapport de l'Assemblée nationale. En 2017, selon le précédent rapport de l'Assemblée nationale, le produit net de l'ISF était lui de 4,23 milliards d'euros. Rien de surprenant, dans la mesure où le nombre de redevables est passé de 358.000 pour l'année 2017 à 132.722 pour 2018, tandis que les actifs imposables sont passés de 1.028 milliards il y a deux ans à 300 milliards l'année dernière. Le plafonnement de l'impôt sur la fortune, qui coûtait aux finances publiques 1,3 milliard d'euros en 2017, ne s'élève plus qu'à 91 millions d'euros. On se console comme on peut.
    Comme le souligne le journal’’ les Echos’’  lundi 12 Août ça n’a pas marché comme prévu.
    Ça alors! Les experts de la macronie se seraient trompés?


    Sources:Journal Marianne et le musée Carnavalet
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum