Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Sur la trace des résiniers... Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

Sur la trace des résiniers... 35546711



Sur la trace des résiniers... Logo_m10



Partagez
Aller en bas
alain
Messages : 5140
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

Sur la trace des résiniers... Empty Sur la trace des résiniers...

le Jeu 26 Juil 2012, 13:04
25 juillet 2012 : le sentier des résiniers



Profitant de ce mercredi, Marie-Françoise et moi avons décidé de transformer notre marche découverte du jour en une matinée organisée par l'association des gascons de Biscarrosse dont le but est de faire revivre des métiers proprement locaux et désormais disparus. Aujourd'hui, il s'agit des métiers tournant autour de la résine : résiniers, muletiers, forgerons, distillateurs de résine... La résine avec laquelle, par distillation, on obtient de l'essence térébenthine, du goudron et autres produits, pharmaceutiques notamment.

Des ateliers animés par les bénévoles de l'association, permettent de faire revivre les techniques de gemmage et leur évolution tout au long de l'histoire. On retrouve des traces de l'activité de gemmage dès l'antiquité. Les techniques sont quelque peu rudimentaires : le recueil de la résine se fait tout d'abord au pied de l'arbre dans un trou creusé à cet effet et dont le fond est recouvert de mousse afin que la résine se trouve le moins possible en contact avec le sable. Puis nos ancêtres imaginèrent la construction d'une petite auge en bois. L'outil de gemmeur devait être tout simplement, au début, une hache destinée à pratiquer une entaille sur l'écorce de l'arbre pour atteindre l'aubier en évitant de le martyriser, la résine se trouvant entre l'aubier et l'écorce.

Les outils et les techniques ont évolué, allant toujours dans le même sens : la rentabilité... Le recueil de la résine dans des pots en terre vernis, puis dans des poches en plastique... La pratique à compter de 1947 du gemmage à l'aide de l'acide sulfurique qui augmenta considérablement les quantités récoltées mais eut un effet désastreux pour l'homme (maladies respiratoires), l'arbre dont l'entaille cicatricielle était à vie, les animaux qui s'empoisonnaient en buvant l'eau contaminée contenue dans les pots de récolte.

Enfin, vers 1970/1980, le gemmage s'arrêta... La mondialisation avait fait son oeuvre... La résine chinoise d'un coût moins élevé porta l'estocade à une industrie moribonde. Toutefois, à l'orée du 21e siècle, les coûts de production chinois ont connu une envolée (+290 %) et l'Europe reconsidère sa position : un projet est en train de voir le jour qui inclurait le Portugal, l'Espagne et la région Aquitaine afin de... faire machine arrière ! Certainement, compte tenu des besoins sur le marché européen, la production de résine française reprendra ses droits dans les 10/20 ans à venir.

A cette occasion, nous avons réalisé une vidéo dont vous trouverez ci-dessous le lien :

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum