Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Maryes10
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie 35546711



    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Logo_m10



    Partagez
    Aller en bas
    alain
    Messages : 5210
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Empty CNSS : panier et taux de remboursement maladie

    le Jeu 06 Déc 2012, 19:09
    CNSS : panier et taux de remboursement maladie


    La convention Franco-marocaine de sécurité sociale, dans son article 6, pose le principe que : "Les travailleurs assurés auprès d'un régime français ou marocain, ainsi que leurs ayants droit, bénéficient des prestations en nature et en espèces de l'assurance maladie et maternité prévues par le régime de l'État d'affiliation pour autant qu'ils remplissent, dans ledit État, les conditions requises pour l'obtention des prestations en cause". Par analogie, les retraités et pré-retraités ainsi que leurs ayants-droits, bénéficient des mêmes dispositions que les salariés.

    L'article 16 de ladite convention pose pour principe que : "Les titulaires de pension ou de rente, qui ont droit aux prestations en nature de l'assurance maladie et maternité selon la législation d'un seul des deux États et qui résident dans l'autre État, bénéficient des dites prestations servies par l'institution du lieu de résidence selon les dispositions de la législation qu'elle applique. Ces prestations sont à la charge du régime de l'État débiteur de la pension ou de la rente." Cela signifie que les retraités français ayant leur résidence au Maroc, peuvent bénéficier des mêmes prestations servies aux marocains salariés ou retraités résidant dans leur pays.

    Il convient donc de se rapporter aux règles de remboursement appliquées par la caisse pour les affiliés marocains résidant dans leur pays. Ces règles sont celles de l'AMO (assurance maladie obligatoire).

    Panier de soins couverts

    L’AMO couvre un nombre bien déterminé de soins. Il s’agit notamment des soins préventifs et curatifs liés au programme prioritaire de l’État, ceux relatifs au suivi de la grossesse à l’accouchement et ses suites, les soins liés à l’hospitalisation médicale et chirurgicale, les analyses de biologie médicale, la radiologie et imagerie médicale, les explorations fonctionnelles, les médicaments admis selon la liste des médicaments remboursables, les poches de sang humain et dérivés sanguins. Il s’agit également des dispositifs médicaux et implants nécessaires aux différents actes médicaux, des appareils de prothèse ou d’orthèse médicales admis au remboursement, de lunetterie médicale soumise à franchise selon adulte ou enfant, des soins bucco-dentaires pour les enfants jusqu’à 12 ans et de l’orthodontie faciale (ODF) pour les enfants de moins de 12 ans. L’assurance maladie obligatoire de base garantit le remboursement ou la prise en charge directe d’une partie des frais de soins. L’autre partie est à la charge de l’assuré. Le remboursement ou la prise en charge des frais engagés par le bénéficiaire est effectué à l’acte, sur la base des nomenclatures des actes professionnels fixée par le ministère de la Santé ou sous forme de forfait par pathologie ou par groupe homogène de maladies.

    Soins ambulatoires

    Avec l’extension du panier AMO aux soins ambulatoires*, vous bénéficiez désormais d’une palette de soins encore plus large à partir de février 2010.

    En effet, tous les soins médicaux courants sont couverts par l’Assurance Maladie Obligatoire à savoir :

    • Actes médicaux effectués chez les médecins, opticiens et établissements de soins ;
    • Actes paramédicaux ;
    • Actes de biologie, de radiologie et d’imagerie ;
    • Médicaments prescrits par le médecin traitant et délivrés par les pharmaciens ;
    • Appareillage. (cf : site internet de la CNSS)

    soins dentaires

    L’évolution des prestations prévue dans le budget 2012 devrait permettre le développement de la couverture médicale puisqu’il est prévu son extension aux marins pêcheurs canotiers, aux employés de maisons ainsi qu’aux professionnels de transport. Il faut noter qu’il est aussi prévu d’intégrer le remboursement des soins dentaires. Il faut à cet effet rappeler que cette mesure, prévue à l’origine, avait été retardée, lors de l’intégration des soins ambulatoires dans les prestations couvertes, en février 2010, en raison du risque de déséquilibres qu’elle posait pour le système. Aujourd’hui que les indicateurs sont finalement au vert, il a été jugé possible d’inclure le dentaire dans le panier de soins, à compter du dernier trimestre 2012. Dans la même optique, le conseil de la caisse a validé le principe de l’extension de la liste des affections de longue durée (ALD) totalement prises en charge. Aujourd’hui, près de 25 pathologies lourdes et coûteuses sont couvertes par le régime de l’AMO. En 2011, le nombre des dossiers ALD a atteint 154 187, dont 28% concernent l’hypertension artérielle sévère et autant pour le diabète. (cf. : Vie économique du 02 mai 2012)


    Remboursement

    Les dossiers de soins doivent être déposés auprès de l’agence CNSS la plus proche dans les 2 mois suivant le début des actes médicaux (sauf cas de force majeur défini par la CNSS ou caractère de soins continus justifiés). Le taux de remboursement de l’AMO est de 70 % de la tarification nationale de référence (TNR) pour les soins prodigués par le privé et de 90 % du même tarif pour les maladies graves et invalidantes nécessitant des soins de longue durée ou particulièrement coûteux lorsque les prestations y afférentes sont dispensées dans les établissements publics.

    Le taux de remboursement normal de l’AMO est de 70% de la TNR. Cependant, pour certaines maladies graves ou invalidantes nécessitant des soins de longue durée ou particulièrement coûteux, la CNSS a mis en place un système d’exonération partielle ou totale de la part des frais restant à la charge de l’assuré. C’est ainsi que le taux de remboursement est passé de 90 % jusqu’à 100 % selon la pathologie. ◆

    Expérience personnelle : je suis affilié à la CNSS depuis janvier 2012. J'ai dû subir une intervention chirurgicale à la clinique des Palmiers le 13 septembre dernier. Pour différentes raisons personnelles, je n'ai remis le dossier de remboursement à la Caisse que le 8 novembre dernier. J'avais effectué un règlement en faveur de la clinique de 7 500 dirhams. J'ai été remboursé par la CNSS le 5 décembre dernier par virement sur mon compte bancaire de 5 250 dirhams soit exactement 70 % des sommes dépensées.

    taux de remboursement (site CNSS)

    Le TNR (tarif National de référence)

    Les actes médicaux sont remboursés sur la base d'un tarif national de référence. (en France, existe également un tarif de référence sur lequel s'appuient les organismes de sécurité sociale pour rembourser les soins).

    Il convient donc de se référer à ce tarif afin de connaître les bases de remboursement des différents actes médicaux. Pour ce faire, on consultera ce TNR en cliquant sur les liens suivant :
     
    Tarif national de référence des actes médicaux : voir la pièce jointe page 17 et suivantes
    TNR des appareillages médicaux
    notamment optique médicale.
    Tarif national de référence des actes de biologie médicale

    #cnss #assurancemaladie
    Fichiers joints
    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Attachment
    1961-06 (2).pdf Tarif national de référence actes médicaux au MarocVous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(150 Ko) Téléchargé 6 fois


    Dernière édition par alain le Ven 11 Mai 2018, 23:22, édité 23 fois
    alain
    Messages : 5210
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Empty Re: CNSS : panier et taux de remboursement maladie

    le Ven 08 Fév 2013, 19:56
    AMO : La CNSS élargit La liste des maladies bénéficiant de l’exonération totale


    97 maladies viennent s’ajouter aux 79 déjà exonérées du ticket modérateur. La CNSS prend en charge 95% à 99% du coût des soins des patients souffrant de pathologies lourdes et coûteuses.


    La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) élargit les voies d’accès aux soins aux assurés de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Elle vient d’allonger la liste des affections de longue durée (ALD) bénéficiant de l’exonération du ticket modérateur. Désormais, seront pris en charge l’accident vasculaire cérébral ou médullaire ischémique ou hémorragique, la sclérose en plaques, les myélodysplasies sévères, les troubles héréditaires de l’hémostase et les insuffisances respiratoires chroniques graves. Ce sont donc 97 maladies qui viennent s’ajouter à la liste initiale établie en août 2008. Cette liste comportait 79 maladies relevant de 5 ALD, notamment les tumeurs malignes, les maladies chroniques actives du foie, les aplasies médullaires sévères, l’insuffisance rénale chronique terminale et les affections malignes du tissu lymphatique ou hématopoïtique.

    L’exonération du ticket modérateur se traduit donc, depuis 2008, par une prise en charge totale des soins pour les assurés ayant subi des transplantations d’organes (rein, foie, cœur, cornée et moelle osseuse) ou une prise en charge de 95% à 99% des soins des patients souffrant de ces pathologies lourdes et coûteuses. A titre d’exemple, pour une insuffisance rénale, le patient, bénéficiant d’une prise en charge de 70%, payait 3 000 DH par mois. Mais, depuis 2008, cette contribution est tombée à 200 DH puisque le taux de remboursement est porté de 70% à 98%.

    Il faut rappeler que la loi 65-00 portant réglementation de l’AMO prévoit une prise en charge partielle du coût des soins et des prestations médicales. Ainsi, pour le cas de la CNSS, la couverture des soins est assurée à hauteur de 70% lorsque les patients sont traités dans des structures sanitaires privées et de 90% si la prise en charge médicale se fait dans le secteur public. Le ticket modérateur, de 10 ou 30% en fonction du lieu de prise en charge, est payé par les patients, sauf ceux atteints des pathologies lourdes et coûteuses.

    176 000 cas d’affections longue durée déclarés depuis août 2008

    Selon la CNSS, les dépenses induites par cette mesure depuis son entrée en vigueur se montent à 470 MDH. Précisons qu’au départ la caisse avait estimé la population concernée par l’exonération du ticket modérateur à 54 000 personnes. Une estimation qui est largement dépassée aujourd’hui puisque, depuis le démarrage de l’AMO, 176 004 cas d’affections longue durée ont été déclarés. La classification de ces pathologies laisse apparaître que le diabète insulino-dépendant et non insulino-dépendant arrive en tête avec 49 544 cas, suivi de l’hypertension artérielle sévère qui totalise 48 989 cas. Ces deux maladies représentent respectivement une part de 28% des pathologies longue durée prises en charge. Les tumeurs malignes totalisent, elles, 10 849 cas. Viennent ensuite l’asthme sévère (9 143 cas), la maladie coronaire (7 119 cas) et les valvulopathies rhumatismales (4 987 cas). Pour le reste, on retiendra l’insuffisance rénale chronique terminale (4 128 cas), les troubles graves de la personnalité (3681 cas), les AVC (3 328 cas), l’épilepsie grave (2 701 cas), l’hépatite B et C (2 524 cas) et l’insuffisance cardiaque avec 2 097 cas.

    A fin septembre 2012, 19 010 demandes d’ouverture de droit ALD ont été déposées contre 16 839 à la même date de l’année précédente où l’on en a comptabilisé 22 985.
    Dans l’ensemble, les ALD constituent un lourd poste de dépenses. En effet, selon les statistiques de la CNSS, ils constituent 31% (422 707) du nombre de dossiers remboursés en 2011 qui est de 1,38 million de dossiers.

    Le montant déboursé s’est élevé à 361,2 MDH sur un total remboursé de 704,2 millions, soit 51%. Pour 2012 (chiffres arrêtés à la mi-novembre), les ALD ont concerné 398 029 dossiers sur 1,48 million. Les frais remboursés se montent à 345,7 MDH, ou 47% du total. Durant ces deux années réunies, le montant des remboursements relatif aux ALD s’établit à 706,9 MDH sur 1,4 milliard de DH déboursés par la caisse pour tous les dossiers. Cette dépense est encore plus lourde si l’on tient compte des prises en charge accordées. Elles portent sur 43 873 et 49 456 dossiers respectivement en 2011 et 2012 (mi-novembre), générant des charges arrêtées à 518,4 et 600,7 MDH sur des montants totaux accordés de 673 et 804 MDH, soit 77% et 75%.

    En définitive, les prises en charge d’ALD ont porté, en 2011 et 2012, sur 93 329 dossiers sur les 166 507 prises en charge accordées par la CNSS. En valeur, elles ont nécessité 1,12 milliard de DH sur un montant global de 1,48 milliard de DH, soit 76%. Tous ces chiffres font ressortir que les ALD ont représenté 64% et 62% des dépenses de la caisse en 2011 et 2012 alors qu’elles ne constituent respectivement que 32% et 28% des dossiers de remboursement déposés.
    Aziza Belouas pour La Vie éco

    #cnss #assurancemaladie


    Dernière édition par alain le Dim 08 Fév 2015, 14:47, édité 1 fois
    alain
    Messages : 5210
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Empty Re: CNSS : panier et taux de remboursement maladie

    le Sam 23 Fév 2013, 12:11
    A propos du remboursement des ALD (affections de longue durée)

    Une demande d'éclaircissement

    L'Agence locale de la CNSS semble avoir une méconnaissance de la convention franco-marocaine de sécurité sociale. En effet, la réponse faite à l'un de nos compatriotes concernant la prise en compte des ALD, ne me parait pas satisfaisante. J'ai donc envoyé le courriel dont vous trouverez la teneur ci-dessous. Je ne manquerai pas de porter à votre connaissance la réponse qui sera donnée à mon interrogation.





    de :
    alaindegans@voila.fr

    A :
    drta.jadida@cnss.ma

    date :
    23/02/13 à 12h45

    objet :
    couverture ALD pour résidents français au Maroc adhérents à la CNSS
    voir l'en-tête complet


    Alain DEGANS
    alaindegans@voila.fr
    00212523344547
    n° affiliation : 1471232107228


    Messieurs,

    Je suis résident français retraité à El Jadida.

    En vertu des dispositions contenues dans la convention franco-marocaine de sécurité sociale du 22 octobre 2007, mise en application depuis le 1er juin 2011, j'ai adhéré à la CNSS.

    Un de mes amis, dans la même situation que moi, a demandé à votre Agence si les ALD étaient prises en compte dans ce dispositif. La personne à qui il s'est adressé, lui a répondu que la couverture des ALD (dont 79 maladies auxquelles se sont ajoutées récemment 97 nouvelles maladies ressortant des ALD) était un dispositif qui concernait uniquement les marocains.

    Je suis surpris par cette réponse.

    En effet, il me semble que celle-ci est en contradiction flagrante avec, notamment, l'article 16 de la convention franco-marocaine de sécurité sociale dont le 1er alinéa est ainsi rédigé :

    « Les titulaires de pension ou de rente, qui ont droit aux prestations en nature de l'assurance maladie et maternité selon la législation d'un seul des deux États et qui résident dans l'autre État, bénéficient desdites prestations servies par l'institution du lieu de résidence selon les dispositions de la législation qu'elle applique. Ces prestations sont à la charge du régime de l'État débiteur de la pension ou de la rente. »

    Je souhaite que vous confirmiez mon point de vue ou que vous m'indiquiez les raisons ou les textes qui s'y opposeraient.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée.

    Alain DEGANS



    J'avais eu la précaution de faire suivre mon courriel au service social de l'Ambassade de France au Maroc qui est intervenue auprès de la CNSS. Je vous livre la réponse que l'Ambassade me fait par courriel du 06 mars 2013.




    De : CAS Maroc
    Date : 03/06/13 09:23:00
    A : alaindegans@voila.fr
    Sujet : RE: prise en compte des ALD (affections de longue durée) par la CNSS
     




    Cher Monsieur,
     
    Suite à mon intervention, j'ai le plaisir de vous informer que la CNSS a apporté les éléments de réponse suivants  à votre demande :
     
    Conformément à la convention précitée, la législation applicable dans ce cas est identique à celle du pays de résidence, en l'occurrence la loi 65/00, relative à l'assurance Maladie Obligatoire au Maroc (prestations de soins de santé du régime conventionnel identiques à celles de l'AMO).
     
    L'article 16 de la convention ne prévoit pas de distinction selon la nationalité du pensionné.
     
    Pour votre demande d'ouverture d'un dossier d'ouverture de droit aux prestations réservées aux affections de longue durée (ALD), vous êtes convié à vous présenter à l'agence d'EL JADIDA, muni de votre dossier médical concernant votre affection. Il sera soumis au contrôle médical physique auprès du médecin conseil de la CNSS.
     
    La différence entre les démarches appliquées respectivement dans le cadre des deux régimes AMO et régime conventionnel (RC) réside simplement dans la procédure administrative (formulaires dédié à l'AMO différents des formulaires conventionnels); les principes de couverture étant identiques.
     
    Leur médecin conseil est en mesure d'identifier et de valider l'ALD, pour le régime conventionnel, abstraction faite des types de formulaires utilisés.
     
    Il est à signaler que les dossiers de soins sont traités et remboursés selon la tarification nationale de référence appliquée au Maroc (AMO), à condition de déposer les feuilles de soins du régime conventionnel (disponibles dans les agences CNSS) et les justificatifs requis et ce, dans les délais réglementaires n'excédant pas 2 mois.
     
    Il en est de même pour la délivrance des prises en charge en cas d’hospitalisation. Le bénéficiaire règle à l'établissement de soins de son choix, uniquement la différence entre le montant engagé et le montant accordé par la CNSS.
     
    Je vous laisse le soin d'entamer les démarches nécessaires pour votre dossier, étant entendu qu’il n’entre pas dans mes attributions d’intervenir dans les situations individuelles.
     
    Bien cordialement.
     
     
    Marcel ROYEZ
    Conseiller pour les affaires sociales
    Ambassade de France au Maroc
    1, rue Ibn Hajjar - BP 602 RABAT Agdal
    Tél.: 00 212 5 37 68.98.67
    Fax: 00 212 5 37 68.97.23
    Email: cas.maroc@mtds.com



    Ainsi donc, les résidents français affiliés à la CNSS en vertu de la convention franco-marocaine de sécurité sociale sont couverts également pour leur affection de longue durée à des taux allant de 95 à 99 %.




    #cnss #assurancemaladie

    ___________________________________________________________
    Qu'y a-t-il ce soir à la télé ? D'un coup d'œil, visualisez le programme sur Voila.fr http://tv.voila.fr/programmes/chaines-tnt/ce-soir.html


    Dernière édition par alain le Dim 08 Fév 2015, 14:49, édité 1 fois
    alain
    Messages : 5210
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Empty Le tiers payant dès avril 2013 pour les ALD

    le Lun 11 Mar 2013, 09:24
    Le tiers payant dès avril 2013 pour
    les ALD




    La CNSS met en place dès avril prochain le système de tiers payant pour l'achat de médicaments utilisés dans le traitement des affections longue durée (ALD). Dans le système actuel, le patient doit payer l'intégralité du médicament avant de se faire rembourser une partie du montant par la CNSS (entre 90% et 100% du montant total pour les ALD). Désormais, le patient ne paiera que sa part à la pharmacie, la CNSS réglant le reste de la facture directement au pharmacien.

    Le système du tiers payant dispense donc le patient d'avancer les frais de médicament et constitue une avancée certaine dans l'accès aux soins. Restera maintenant à étendre le dispositif à l'ensemble des médicaments pris en charge par la CNSS et non seulement pour les ALD.
    Modalités de dispensation et de facturation

    Pour bénéficier du système du tiers payant, l’assuré doit justifier de l’ouverture de son droit à l’AMO par la présentation de l’original de l’attestation de prise en charge des médicaments délivré par l’organisme  gestionnaire à la pharmacie.  Le bénéficiaire est préalablement informé de la partie restant à sa charge, qu’il règle directement à la pharmacie d’officine. Toute prise en charge est valable au plus tard un mois à partir de la date de délivrance de l’attestation de prise en charge. De son côté, le pharmacien délivre les médicaments mentionnés sur la base de l’original de l’attestation de prise en charge et ce conformément à l’ordonnance. Il établit la facture avec apposition de la signature de l’assuré ou du bénéficiaire. Notons que les  médicaments sont facturés au Prix Public Maroc (PPM). Le pharmacien garde l’original de l’attestation de prise en charge des médicaments sur laquelle il appose le cachet de la pharmacie  ainsi que l’original de la prescription du médecin traitant. Par la suite, le pharmacien  dépose le dossier de  remboursement au niveau de la représentation de l’organisme gestionnaire de l’AMO dans un délai n’excédant pas trois mois à compter de la délivrance des médicaments. Notons que le dossier de remboursement doit comprendre l’original de la facture, l’original de l’attestation de prise en charge, l’original de l’ordonnance, les prix PPM, et le code à barres, lorsqu’il existe,  des médicaments à détacher et coller sur la facture.
    contribution du 11 mars 2013

    #cnss #assurancemaladie


    Dernière édition par alain le Dim 08 Fév 2015, 14:51, édité 1 fois
    alain
    Messages : 5210
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Empty Re: CNSS : panier et taux de remboursement maladie

    le Sam 25 Mai 2013, 09:52
    La CNSS élargit la liste des maladies bénéficiant de l’exonération du ticket modérateur

    Les assurés de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) peuvent se réjouir. La Caisse vient de procéder à l’extension de l’exonération du ticket modérateur de 53 maladies correspondant à 20 affections lourdes et coûteuses.

    Les taux de remboursement passeront ainsi de 70 à 97% pour ces maladies. Cette nouvelle mesure opérationnelle à compter de mai 2013 permettra de soulager les assurés de 77 à 97% des frais engagés dans la limite de la tarification nationale de référence. Cette exonération  profitera à plus de 60.000 bénéficiaires AMO.

    En examinant  la liste des 53 maladies donnant droit à l’exonération  de la part restant à la charge de l’assuré, on constate que le taux de remboursement est  passé de 70 à 77% pour l’hypertension artérielle sévère, à 81% pour la rectocolite hémorragique évolutive et la maladie de Crohn évolutive, 83% pour les troubles mentaux, le déficit mental (retard mental, Alzheimer,  démences secondaires), l’insuffisance cardiaque et le glaucome chronique.

    A noter que le taux de remboursement est désormais de 97%  pour l’épilepsie grave et le lupus  érythémateux aigu disséminé. Rappelons que dans le but d’améliorer l’accès aux soins pour ses assurés, la CNSS a initié l’opération d’exonération du ticket modérateur, une  démarche progressive qui a concerné en 2008 et 2009 quelque 108 maladies graves.

    Depuis  le mois d’avril 2013, la CNSS a mis  en place   «Le Tiers payant médicaments coûteux», qui permet aux assurés de les dispenser  de l’avance des frais liés à la délivrance de certains médicaments coûteux remboursables au titre de l’Assurance maladie obligatoire.

    Autrement dit, au moment d’acheter leurs médicaments en pharmacie, ils n’auront plus besoin d’en débourser la totalité du prix mais seulement 30%, tout au plus, appelés dans le jargon un ticket modérateur. Le reste de la facture, communément appelé le Tiers payant, est réglé par la CNSS. Bien évidemment, la part du prix dont le paiement est pris en charge par la CNSS varie selon les cas et la nature des maladies.

    A ce sujet, une convention avait été  signée entre la CNSS et le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens avec le concours de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM).

    Cette convention garantit aux bénéficiaires le libre choix de la pharmacie à condition   qu’elle figure parmi celles conventionnées.

    Cette convention   est avantageuse tant  pour les pharmaciens que les patients. En effet, les pharmaciens ne sont désormais plus préoccupés par les délais de remboursement pour payer à temps leurs fournisseurs. Quant à l’organisme gestionnaire, celui-ci doit régler  les sommes dues, par virement bancaire, directement à la pharmacie et ce dans un délai n’excédant pas 30 jours fin de mois à compter de la date de réception du dossier de remboursement.


    Laila Zerrour Le : 2013-05-24 N° : 2936 "Aujourd'hui le Maroc"

    contribution du 25 mai 2014


    #cnss #assurancemaladie
    Contenu sponsorisé

    CNSS : panier et taux de remboursement maladie Empty Re: CNSS : panier et taux de remboursement maladie

    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum