Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
cnss - CNSS : les soins dentaires pris en charge (septembre 2013) Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"

cnss - CNSS : les soins dentaires pris en charge (septembre 2013) 35546711



cnss - CNSS : les soins dentaires pris en charge (septembre 2013) Logo_m10



Partagez
Aller en bas
alain
Messages : 5143
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

cnss - CNSS : les soins dentaires pris en charge (septembre 2013) Empty CNSS : les soins dentaires pris en charge (septembre 2013)

le Jeu 06 Juin 2013, 10:49
Le «panier» AMO intègre les soins dentaires
Le conseil de la CNSS du 26 juin devrait entériner la décision
L’entrée en application prévue en septembre


Un article de "l'Economiste" fait le point sur cette question. Rappelons que les résidents étrangers adhérents de part une convention de sécurité sociale à la CNSS, sont bénéficiaires des mêmes prestations "AMO" (assurance maladie obligatoire) que les marocains affiliés. Naturellement, en tant que retraités, nos cotisations retenues sur nos pensions de retraites servent à financer par nos états respectifs les dépenses de santé au Maroc. Les augmentations de cotisation envisagées par l'article, concernent uniquement les salariés marocains et leurs entreprises.


L’extension de l’assurance maladie obligatoire aux soins dentaires est au programme du prochain conseil d’administration de la CNSS du 26 juin. Reportée au moment de l’élargissement de la couverture médicale aux soins ambulatoires, cette extension est déjà validée par le Comité de gestion et d’étude (CGE, instance émanant du conseil d’administration de la CNSS). Celui-ci propose sa mise en place dès septembre prochain.

Ce poste, le plus cher dans tous les régimes d’assurance maladie, occasionnera un surcoût qui nécessite du financement et probablement une hausse des taux de cotisation. L’enjeu étant de maintenir l’équilibre du régime qui n’a connu aucun réajustement des taux de cotisation.

Pour atténuer l’impact d’une hausse de cotisation, il est envisagé de la répartir entre la cotisation de solidarité versée par tous les employeurs et la contribution actuelle. Plus précisément, le Comité de gestion a recommandé au conseil d’administration d’opter pour une répartition de l’effort additionnel à hauteur de 40% pour le taux de solidarité et 60% pour le taux AMO. Ce qui se traduira par un taux additionnel de 0,35% pour la cotisation de solidarité et 0,52% pour le taux AMO.

Aujourd’hui, le financement de l’AMO s’effectue via une cotisation de 1,5% (taux de solidarité) sur l’ensemble des salaires à la charge de l’employeur. Même ceux disposant d’une couverture privée et qui sont sous le coup de l’article 114 du code de la couverture médicale y participent. A l’institution de l’AMO, il avait été décidé de compenser la charge de cette cotisation de solidarité par une diminution d’un point de la contribution patronale sur les allocations familiales. Ainsi, en cas d’extension de l’assurance maladie aux soins dentaires, le taux de solidarité sera porté à 1,85%. Le recours aux allocations familiales est pour l’instant écarté.

L’AMO est également financée par les cotisations de l’employeur et du salarié, soit un taux de 2% chacun calculé sur la totalité du salaire. Cette cotisation passera à 2,52% pour les salariés affiliés au système AMO et autant pour les employeurs.
Comme c’est le cas pour tous les soins pris en charge par l’assurance maladie obligatoire, le taux de remboursement des soins dentaires sera de 70% sur la base de la tarification nationale.

Dans ses études actuarielles, la CNSS s’est appuyée sur deux scénarios. Le premier tient compte d’un coût moyen par dossier de 700 dirhams et le deuxième de 1.000 dirhams. Un niveau fixé sur la base de l’expérience des organismes qui gèrent ce genre de soins, à savoir les compagnies d’assurances, des mutuelles, etc.

Cette nouvelle prestation va intervenir dans un contexte où la population des ayants droit est en augmentation continue. Elle a pris 5 points passant de 82% en 2009 à 87% en 2011. Quant au nombre de dossiers par bénéficiaire actif, il est sur une croissance annuelle moyenne de 6% s’établissant à 2,34 dossiers par bénéficiaire contre 1,74 en 2006. Mais ce sont surtout les pensionnés qui consomment le plus de soins médicaux: 3,76 dossiers par retraité en 2011 contre 2,63 en 2006. Et avec l’extension de l’AMO aux soins dentaires, il faudra certainement s’attendre à une montée en flèche de la fréquence des dossiers.
alain
Messages : 5143
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 71
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
Voir le profil de l'utilisateur

cnss - CNSS : les soins dentaires pris en charge (septembre 2013) Empty Remboursement des soins dentaires : il est urgent d'attendre !

le Ven 13 Sep 2013, 21:36
Remboursement des soins dentaires : il est urgent d'attendre !


Selon "L'Economiste" du 02 août 2013, la réunion du Conseil d'administration du 26 juin 2013 qui devait acter les conclusions de la commission chargée de la mise en place dès le 1er septembre 2013 du remboursement des soins dentaires aux bénéficiaires de l'AMO (assurance maladie obligatoire) dont bénéficient les retraités français au Maroc en vertu de la convention franco-marocaine de sécurité sociale, a reporté la mise en place de ce dispositif à une date ultérieure (prochaine réunion du conseil d'administration ?).


Pourtant, tous les "décideurs" s'accordent à souligner la mauvaise santé bucco-dentaire de la population marocaine et l'urgence qu'il y a de mettre en place un système de remboursement de ces soins. Mais, une fois de plus, quelques intérêts financiers contradictoires passent avant l'urgence soulignée... 

L'Economiste du 02/08/2013 a écrit:Après les soins ambulatoires, la Caisse s’apprête à couvrir aussi les soins dentaires pour les adultes. Les négociations sont en cours avec les syndicats, la CGEM et les chambres professionnelles en vue de trouver un accord sur le financement de cette couverture, ainsi que sur un calendrier pour son application. Selon la Caisse, des hausses respectives de 0,35 point sur le taux de solidarité et de 0,52 point sur le taux de l’AMO seraient nécessaires.
Si le principe est acté, on comprend que des difficultés sont nées concernant les cotisations des actifs : qui va payer et à quelle hauteur ? La CGEM (patronat marocain) se ferait-elle tirer l'oreille ? Un air décidément bien connu...
En attendant, il faudra faire contre mauvaise fortune, bon coeur !  
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum