Lampes basse consommation : attention à la nocivité Dscn1415
Bahaa Trabelsi :
le Maroc au coeur


compte-rendu de la rencontre littéraire

Institut français El Jadida
Libairie de Paris



Lampes basse consommation : attention à la nocivité Tzolzo88
26/02 - Cinéma jeunesse :
Cycle "en sortant de l'école"
Théâtre de la cité portugaise
15 heures

Institut français El Jadida




Lampes basse consommation : attention à la nocivité Bonne_11
18/03 - l'heure du conte :
la bonne vieille
Institut français
15 heures


Institut français El Jadida

Février 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Lampes basse consommation : attention à la nocivité Maryes10
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"
    Lampes basse consommation : attention à la nocivité 83171311





    -44%
    Le deal à ne pas rater :
    Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
    139.99 € 249.00 €
    Voir le deal

    Partagez
    Aller en bas
    alain
    alain
    Messages : 5617
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 72
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)

    Lampes basse consommation : attention à la nocivité Empty Lampes basse consommation : attention à la nocivité

    le Jeu 14 Fév 2013, 11:46
    Lampes basse consommation : attention à la nocivité


    Les lampes à basse consommation d’énergie pourraient être nocives en raison de teneur en mercure...


    Malgré leur coût élevé et leurs grands avantages (durée de vie beaucoup plus longue et consommation d’énergie 4 à 5 fois plus faible pour des performances équivalentes en termes d’éclairage), les lampes à basse consommation d’énergie ou lampes fluocompactes (LFC) peuvent entraîner des effets nocifs. Selon l’Agence de protection environnementale des États-Unis (APE), les LFC contiennent du mercure sous forme gazeuse, avec une moyenne de 5 mg/ampoule (de 1 et 18 mg). Elles sont donc considérées comme étant un déchet dangereux. Un bris accidentel pourrait, en effet, provoquer l’échappement du mercure, lequel est très toxique. L’intoxication humaine se manifeste par des troubles respiratoires pouvant être graves, allant d’une simple irritation à la détresse respiratoire et aux troubles rénaux et neurologiques.

    Dangers pour la santé

    La Direction générale de la santé de la Commission européenne rapporte que les LFC produisent beaucoup plus de rayons ultra-violets qui sont responsables de plusieurs problèmes dermatologiques et ophtalmologiques : kératites, cataractes, dégénérescence maculaire, vieillissement prématuré, voire cancer de la peau.

    De son côté, le Centre de recherche et d’informations indépendantes sur le rayonnement électromagnétique affirme que les LFC émettent des champs électromagnétiques pouvant être responsables de maux de tête, de dépression, de fatigue chronique, de douleurs articulaires, de psychoses, de palpitations cardiaques, d’épilepsie, d’asthme, de cataracte, de problèmes thyroïdiens, d’acouphènes, voire de paralysie.

    Recommandations

    En attendant une réglementation, et par mesure de précaution, le CAPM émet une série de recommandations à destination du grand public. Ainsi, il faut :
    • Privilégier les lampes affichant les quantités de mercure les plus faibles.
    • En cas de lampe brisée, quitter la pièce et ventiler longuement. Ensuite, ramasser les débris à l’aide de gants et de papier absorbant et les placer dans des sacs en plastique en veillant à ne pas les percer. Ne pas utiliser l’aspirateur qui contribue à mettre en suspension dans l’air les particules de mercure.
    • Se tenir à une distance minimale de 30 cm d’une LFC en cas d’exposition prolongée.

    Centre antipoison et de pharmacovigilance

    N° éco : 0801 000 180
    Tel d’urgence: 05 37 68 64 64
    Rue Lamfedel Cherkaoui , Madinate Al-Irfane,
    BP : 6671, Rabat 10 100, Maroc. -
    Standard : 05 37 77 71 69/05 37 77 71 67 -
    Fax: 05 37 77 71 79
    www.capm.ma

    article paru dans "le Matin"
    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum