Le nouveau Jdidi

retraités français et européens expatriés à El Jadida
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



22/11 - 1er festival Mazjazz:
Daniel Zimmermann Quartet
en concert à El Jadida
Eglise portugaise
19 heures


Institut français d'El Jadida




25/11 - l'heure du conte :
"le roi aux pieds sales"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heures


Institut français d'El Jadida




13/12 - l'heure du conte :
"Une fiancée pleine de sagesse"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heures
Institut français d'El Jadida




15/12 - marche sportive
à Sidi-Bouzid




16/12 - l'heure du conte :
"Une fiancée pleine de sagesse"
Médiathèque Driss-Chraïbi
15 heure
s


Institut français d'El Jadida

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#cnss
3#assurancemaladie
4#véhicule
5#impotsurlerevenu
6#permisdeconduire
7#santé
8#protectionsociale
9#plusvalue
France Info

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Tribune libre : Un cri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 3864
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 69
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: Tribune libre : Un cri   Mar 22 Juil 2014, 14:24

Un cri...




Nous fêtons cette année, avec beaucoup de ferveur, le soixante dixième anniversaire de la Libération de la France et de l'Europe de l'horreur nazie. Je n'étais pas né et n'ai donc pas connu l'époque mais, au cours de ma vie, j'ai suffisamment visionné et revisionné des documentaires sur la barbarie d'une idéologie de domination par l'esclavage, la peur et la destruction humaine, pour concevoir une aversion définitive eu égard à des actes cruels commis par des hommes à l'encontre d'autres hommes... Pour autant, la diffusion de ces images et le témoignage de ceux qui ont réchappé, affaiblis, aux camps de la mort, auraient dû suffire à l'éradication de toute forme d'obscurantisme visant à la cruauté dominatrice...


Qui ne conserve en mémoire les yeux hébétés, le regard vide, le visage émacié et le corps décharné de ces hommes, ces femmes et ces enfants promis à la liquidation physique après avoir connu la contrainte d'un travail forcé, la peur, les coups et toutes les humiliations que peut faire subir le « dominant »  au nom de la « race », fort de sa force destructive ? On se croyait définitivement débarrassé de ces images d'horreur et l'humanité promise à une réconciliation et à une sagesse salutaire...


Qui aurait cru que des descendants des survivants de la « solution finale » montreraient à quel point les leçons du passé n'ont aucune emprise sur leur conscience ? Devant les images ramenées souvent au péril  de leur vie par les journalistes reporters, qui n'a pas mis en parallèle les morts palestiniens innocents et les morts juifs de l'holocauste, tout aussi innocents ? Soixante dix ans d'intervalle, est-ce l'histoire qui recommence ? Les mêmes peurs paniques des enfants, juifs ou musulmans, les mêmes cris de désespoir des femmes, juives ou musulmanes, les mêmes bombes massacreuses, les mêmes destructions, les mêmes visages d'opprimés devant la force d'une technologie guerrières exterminatrice... Ceux qui, hier encore, étaient les esclaves et aujourd'hui les bourreaux n'ont-ils donc rien appris de l'Histoire ?


Les maîtres du Monde ont-ils atteint ce degré supérieur d'indifférence à la vue des massacres que l'Etat d'Israël inflige à ces innocents ? Au nom de quoi peut-on justifier l'indifférence ? L'argent des canons est-il à ce point supérieur qu'il empêche les grandes nations d'arrêter le génocide ? Car, ce qui est révoltant, c'est qu'il leur suffirait de dire « ça suffit ! » pour que les criminels s'exécutent.


Et les « grands de ce monde », si prompts à convoquer, souvent avec raison, les génocidaires des conflits régionaux devant leur joujou, le TPI (tribunal pénal international), semblent peu enclin à traduire des gouvernants d'Israël devant la juridiction internationale. La complicité est désormais évidente aux yeux du monde.


Ce n'est qu'un cri... mais il prétend se joindre aux autres cris poussés de par le monde et qui, comme  ruisselets deviendra fleuve. Il est temps d'arrêter ça, il est temps de s'asseoir autour de la table et de reconnaître enfin les droits des peuples : un état palestinien vivant en paix avec son voisin l'Etat israélien... « Utopie », me direz-vous ? Moi, je veux croire aux utopies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève INESTA
Invité



MessageSujet: BRAVO   Sam 26 Juil 2014, 17:20

Je m'associe totalement à ce "CRI". Il faut que cela s'arrête et que les Israéliens cessent ce génocide. Il est temps que les "grands" de ce monde cessent de cautionner tout ce que fait Israël
Revenir en haut Aller en bas
 
Tribune libre : Un cri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» libre... soyons libre
» cca libre debut mars
» DEA libre St Nazaire
» Fin de libre choix d'activité et ACCRE
» autoentrepreneur et libre choix du mode de garde

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: Courriers divers/Actualités-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: