Le nouveau Jdidi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Juillet 2024
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
Derniers sujets
17/07 - marche plaisir à la falaise de Jorf-LasfarAujourd'hui à 08:22Marie Francoise
16/07 - marche sportive au golf PullmanMar 16 Juil 2024, 19:51Marie Francoise
13/07 au 19/07 - Au fil de l'actualitéDim 14 Juil 2024, 20:39alain
12/07 - marche sportive rive gauche de l'Oum RbiaVen 12 Juil 2024, 18:51Marie Francoise
10/07 - marche plaisir "intra muros"Jeu 11 Juil 2024, 07:57alain
06/07 au 12/07 - Au fil de l'actualitéDim 07 Juil 2024, 08:40alain
05/07 - marche sportive à la campagneVen 05 Juil 2024, 22:02Marie Francoise
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
D'une semaine à l'autre : 27 août au 02 septembre 2022 Maryes10
Programme TV
Programme TV
Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

alain
alain
Messages : 11452
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 76
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
26082022
D'une semaine à l'autre :
27 août au 02 septembre 2022

D'une semaine à l'autre : 27 août au 02 septembre 2022 Actual20

02 septembre


France/Maroc - Iman Iquioussen : une affaire d'Etat
Notre cow-boy de service, pourfendeur des musulmans qu'il n'est pas loin de tous considérer comme islamistes, vient de se prendre une belle claque. Il a beau policer ses propos envers le Maroc qui, après avoir délivrer le laissez-passer diplomatique nécessaire à l'extradition vers le Royaume, a suspendu ce document et donc l'extradition envisagée. Du reste, pour que Darmanin puisse l'extrader, il lui faudrait disposer du bonhomme. Or, celui-ci "a filé à l'italienne" sous des cieux qu'il espère plus cléments. Deux humiliations successives pour le Zoro de service : y résistera-t-il ? Dans cette affaire, difficile de ne pas voir dans le revirement marocain une pression sur la politique française de restriction des visas accordés aux citoyens du Royaume.
France/Tunisie - la France lève les restrictions sur les visas délivrés aux Tunisiens 
Depuis le 31 août, la France a levé les restrictions d'octroi des visas aux Tunisiens. Cette mesure avait été décidée envers le Maroc, l'Algérie et la Tunisie afin d'inciter ces pays à lutter avec plus de vigueur contre les migrations. Sans doute cette levée de restriction envers l'un des pays "sanctionnés" par la France, doit être mis en parallèle avec le retrait par le Maroc du laissez-passer pour l'extradition de l'imam Iquioussen...
Maroc - le carburant plus cher à la pompe
Après un bref répit et de maigres baisses, les marocains se sont réveillés jeudi sur une nouvelle hausse des prix des carburants à la pompe. Le montant de la hausse dans le prix du gasoil et de l’essence avoisine un dirham par litre. Surpris, certains citoyens n’ont pas pu garder leur calme et ont déversé leur colère sur les employés des stations-services, rapporte le journal Al Massae.


01 septembre


France - les enseignants les plus mal payés d'Europe
Il faut bien attraper le "pompom" de temps à autres et cette fois-ci, c'est celui des enseignants les plus mal payés d'Europe et d'ailleurs. Si Sud-Ouest a déterminé que la rémunération de nos enseignants se situe en dessous de celle des Américains ou des Australiens mais aussi des Espagnols, seuls les Polonais et les Grecs ont des salaires inférieurs aux enseignants français mais, faut-il le souligner, le coût de la vie dans ces pays est moins élevé. Quant aux enseignants allemands, ils ont une rémunération double de celle des Français pour moins d'heures à fournir (720 heures pour le primaire en France pour 900 heures en Allemagne, 600 heures dans le second cycle en Allemagne pour 700 heures en France) : travailler plus pour toucher moins !  
Maroc - le remaniement fait toujours causer
Al Ahdath Al Maghribia en remet une couche : il croit savoir que le prochain remaniement ministériel verra l'entré de secrétaires d'Etat dont l'exécutif s'est dispensé jusqu'à présent. Ceux-ci seraient intégrés à des ministères pléthoriques : Intérieur, Santé, Affaires extérieures et Education nationale.
France - transports scolaires dégradés
Il manque 7 000 conducteurs de bus scolaires en France et la rentrée s'en trouve perturbée. Il est vrai que le métier reste peu attrayant ne seraient ce les conditions de travail avec des plages horaires s'étendant de 5 heures du matin à 20 heures avec une coupure de 7 heures dans la journée. De plus, il s'agit d'un travail qui, la plupart du temps, n'assure pas un temps complet ce qui a des répercutions sur le montant de la paye. Avec des bouts de ficelles, la rentrée serait assurée : 95 % des 1,2 million élèves seront transportés. Mais il aura fallu regrouper des circuits et ainsi dégrader le service et adapter les emplois du temps.


31 août


Russie - décès de Gorbatchev 
A 91 ans, le dernier président de l'URSS a tiré sa révérence : un « leader rare ». Ses actes furent ceux d’un dirigeant ayant assez d'« imagination pour voir qu’un autre avenir était possible et le courage de risquer toute sa carrière pour y parvenir » selon Biden. Si côté occidental on salue le décès de l'ancien prix Nobel de la Paix, il en est tout autre dans son propre pays où Poutine s'est contenté d'exprimé ses "condoléances profondes" envers la famille de l'ancien dirigeant. Nul n'est prophète en son pays...
Maroc/Tunisie - remise en cause des partenariats entre les deux pays
Les accords de libre échange entre le Maroc et la Tunisie ne passeront sans doute pas "la position hostile" de la Tunisie envers le Maroc, croit savoir Assabah. Le quotidien prétend que les entreprises tunisiennes profitaient des avantages douaniers consentis et pourraient souffrir de la remise en cause des accords, elles qui étaient source de 2,8 milliards de dirhams d'exportations vers le Royaume.
France - l'imam se barre 
Au grand dam de Darmanin, l'imam Iquioussen s'est fait la malle : sous le coup d'un arrêt du Conseil d'Etat confirmant l'expulsion vers le Maroc de ce religieux controversé, les policiers venus le quérir pour le mettre dans l'avion en direction de son pays ont trouvé "porte de bois". Il est désormais recherché et s'est sûrement réfugié en Belgique. Une autre question était posée : l'expulsion vers le Maroc était-elle possible, le Royaume n'avait pas donné encore son laissez passer pour ce retour.
Maroc - le chef du groupe PPS à la chambre des représentant, pas d'accord pour être à la remorque du PJD
Selon Al Akhbar, Hammouni ne serait pas d'accord pour mener une opposition parlementaire avec les autres partis d'opposition UFSP et MP sous la houlette du PJD. Il veut mener une opposition au gouvernement de manière indépendante. Ce point de vue serait en opposition avec celui du secrétaire général du parti, Nabil Benadellah dont on connaît les relations cordiales avec Benkirane. D'où quelques frottements et quelques menaces de démission.
Gazprom/Engie - ne pas payer ses factures constitue un risque 
Gazprom coupe ses livraisons de gaz à Engie reprochant à la compagnie française de ne pas avoir payer intégralement ses factures : ce serait donc une question commerciale, l'une des obligations d'une partie n'ayant pas été exécutée. Mais qu'on ne s'y trompe pas : l'embargo occidental fait son oeuvre et derrière le prétexte de Gazprom, il y a le gaz comme arme que brandit Poutine. C'est pour lui du "gagnant-gagnant" : raréfier le produit sur le marché, c'est jouer sur le prix qui ne cesse d'augmenter et l'augmentation de prix compense la baisse des quantités livrées. Faut pas sortir de Polytechnique...
Maroc - les feux à Ifrane seraient "l'oeuvre" de deux pyromanes
Deux suspects ont été arrêtés par les éléments de la gendarmerie nationale d'Azrou. Ils auraient déclenché l'incendie qui a ravagé des centaines d'hectares de la forêt "El Koudiat" de Ben Smim. (Al Massae)
France - les petits copains pourraient encore servir : on les recyclent !
Il faut toujours être près du feu si l'on veut qu'il chauffe ! Après avoir réuni 150 anciens députés pour les remercier de leur implication passée, les uns ne s'étant pas représentés devant les électeurs, les autres ayant subi une défaite parfois lourde de sens, le président, fidèle en amitiés, va aider tous ces "recalés" à trouver rapidement un job. Pas besoin de traverser la rue : le président distribue ses récompenses ! Ainsi en est-il de Brigitte Bourguigon, éphémère ministre de la Santé, qui va rejoindre l'inspection générale des Affaires sociales. Il ne reste plus que l'approbation du conseil des ministres, mais ce n'est qu'une formalité...
Maroc - pénurie de manuels scolaire
Bayane Al Yaoum indique que les libraires se plaignent d'une pénurie de manuels scolaires et de la hausse du coût des livres et des fournitures. À 5 jours seulement de la rentrée, la hausse varie entre 40% et 110% dans les prix de certaines fournitures, des taux qui sont appelés à se multiplier selon le journal au regard de la faiblesse des stocks et de l'influence des intermédiaires.
Publication du "Nouveau Jdidi" de ce jour :

30 août

Maroc - la violation de l'état d'urgence sanitaire devient un motif d'annulation d'une élection
La Cour Constitutionnelle  a érigé en jurisprudence l'annulation d'élections pour violation de l'état d'urgence sanitaire. Ainsi, quatre députés en ont fait les frais. Pour avoir enfreint l'état d'urgence sanitaire et organisé des meetings électoraux, la Cour a considéré qu'ils avaient violé le principe d'égalité avec les autres candidats qui, eux, se sont abstenus d'une telle organisation. La loi vient désormais conforter cette jurisprudence.
France/Russie - on coupe !
Gazprom a informé Engie d'une nouvelle réduction des livraisons de gaz avec effet immédiat "pour désaccord entre les parties sur l'application de contrats". 
Maroc - on se dépêche ! On se dépêche...
Toujours sur les charbons ardents, les médias marocains : ils attendent le fameux "remaniement" ministériel que les rumeurs ont tôt fait de colporter. N'ayant "rien à se mettre sous la dent" confirmant ou infirmant ce remaniement, comme Sherlock Holmes décelant ça et là le moindre petits indices, Al Adhath Al Maghribia note l'activité de plus en plus débordante de la part des ministres supposés sur la sellette, au fur et à mesure que la date fatidique approche -on parle de fin août, à moins que ce ne soit dans la première quinzaine d'octobre, selon "certaines sources"- histoire de se montrer sous les meilleurs hospices aux yeux du chef de gouvernement.
Lituanie/Biélorussie - pour mieux se parler, rien ne vaut un solide mur !
On nous annonce la fin de la construction d'un mur d'acier par la Lituanie à sa frontière avec la Biélorussie : 502 km, 4 mètre de haut et 150 millions d'euros ! Du "pognon de dingue" jeté par les fenêtres et qui aurait pu servir à améliorer la vie des Lituaniens. Un mur, c'est vrai (!), ça peut servir à se parler des choses agréables et des choses qui fâchent !!! A moins que l'on considère ses voisins comme des pestiférés !
Maroc - dans le sud, les mines continuent de sauter 
Selon Al Akhbar, un conseiller communal de Dakhla  et son chauffeur ont été victimes d'une mine à 200 km au sud de la ville, rappelant que, malgré les efforts des FAR pour déminer une zone estimée à 5560 km2, l'endroit reste dangereux.
France - on reprend les bonnes vieilles habitudes !
Quand le président ne sait plus que faire et qu'il ne veut pas s'appuyer sur les élus y compris les siens, il réunit un conseil de défense. On a connu ça durant la crise sanitaire. On va connaitre la même chose durant la crise de l'énergie. On commence vendredi prochain : le président a convoqué le conseil de défense sur le thème de la situation énergétique du pays. Il faut dire que  32 centrales atomiques sur 56 sont à l'arrêt pour maintenance ! Et comme le gaz russe ne va plus arriver...
Maroc - les frais d'assurance scolaire dans les établissements privés sont exagérés
C'est Bayane Al Yaoum qui s'attaque au problème. Comme au début de chaque année scolaire, le débat autour des frais d'assurance imposés par certains établissements privés refait surface. Ces frais à caractère obligatoire, qui dépassent parfois les 4000 DH, sont jugés exagérés par une majorité de parents dont les enfants poursuivent leurs études dans des écoles privés. Certains estiment même que la pratique relève de «l'extorsion» et réitèrent leur appel au ministère de l'Éducation nationale à intervenir pour mettre fin aux dérapages du secteur privé.
UE/Maroc - remous autour des propos tenus par Borrell
Une question est désormais posée dans les milieux diplomatiques marocains : les propos du Josep Borrell, Commissaire européen aux Affaires étrangères, concernant le Sahara, reflètent-il la position de l'UE ou l'opinion personnelle du chef de la diplomatie européenne et de surcroit, vice-président de la Commission ? En indiquant la nécessité d'une consultation des populations sahraouies, le responsable européen a semé un grand émoi à Rabat, ce qui a nécessité la publication d'un communiqué contraire de la part de la Commission européenne. On a déjà dit combien les positions européennes sur le Sahara marocain, comme sur beaucoup d'autres sujets, étaient très ambigües et "à géométrie variable". La leçon à retenir de l'incident, c'est que l'Union européenne est un grand foutoir où tout le monde dit tout et son contraire. La risée du monde !
Maroc - sus aux chiens errants
Après le drame de Dakhla, où une touriste française est décédée le 16 août 
des suites de blessures causées par une meute de chiens errants, l’Ordre national des vétérinaires au Maroc (OVM) annonce le lancement de l’opération de stérilisation des chiens errants. Celle-ci a débuté le jeudi 26 août à Oujda et s’étendra par la suite à Rabat, Agadir et Marrakech  


A voir : nouvelle publication du "Nouveau Jdidi"
L'Institut français d'El Jadida fait sa rentrée. Les activités culturelles débutent par un film.

D'une semaine à l'autre : 27 août au 02 septembre 2022 Unname63
14/09 - Cinéma :

Nous recommandons également la lecture de l'article de Média24, un compte-rendu d'une table ronde sur le stress hydrique à Casablanca. ICI

29 août


France/Algérie - le VRP de luxe a bien fait son job
On savait que le déplacement de Macron en Algérie avait des odeurs de gaz. On avait compris que la salve du président français contre la Russie, la Chine et la Turquie était une défense du pré carré français attaqué par les trois. Sud-Ouest croit savoir que Tebboune n'est pas rancunier pour deux sous et, moyennant un mea-culpa de Macron pour des propos pas très amènes envers l'Algérie, le globe-trotter présidentiel aurait obtenu que celle-ci ouvre un peu plus ses robinets gaziers en direction de la France. Enfin, on en saura un peu plus, très bientôt selon le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran. Mais ce qu'il y a de sûr, c'est que l'Algérie venant d'une façon "très désintéressée" au secours de l'ancien colonisateur, il faudra, désormais, être plus cool avec les algériens et que certains propos quelque peu condescendants et un "chouia" racistes, soient bannis de notre vocabulaire. Darmanin s'en trouve la chique molle !
UMA - l'acte de décès
L'Union du Maghreb Arabe ne passera pas les tensions diplomatiques actuelles entre le Maroc, l'Algérie et la Tunisie et la réception en grande pompe à Tunis du chef du Polisario signe son arrêt de mort. Faut-il le dire, le nouveau bébé était déjà mort-né dès sa création il y a 30 ans. Donc, acte...
Maroc - appels au boycott
C'est devenu un sport national au Maroc : des appels au boycott se multiplient à tout bout de champ. Cette fois, il s'agit de ne plus acheter "made in Tunisie" après la réception du leader du Polisario par le président tunisien. Tout cela est analysé par la quotidien en langue arabe Al Massae qui publie également la réaction des partis politiques marocains. On ne mangera donc plus de dattes tunisiennes notamment la succulente Daglet Nour.
Chine/Afrique - la Chine avance ses pions
L'agacement du président français envers la Chine, la Russie ou la Turquie se traduit par des petites phrases qui se veulent bien senties. C'est que la Françafrique est attaquée de toutes parts et que la France des Lumières n'apporte plus grand chose à l'Afrique sinon les désillusions des pillages des matières premières. La puissance financière acquise par l'Empire du milieu lui permet d'annuler 23 prêts consentis à 17 pays africains en difficulté. Viendront ultérieurement cette année des aides financières à ces pays. L'influence chinoise en Afrique est en marche et la France a beau hurler, elle n'a plus les moyens de rivaliser, les caisses de Le Maire n'y résisteraient pas.
Maroc - le dossier des étudiants marocains en Ukraine pas tout à fait clos
On aurait pensé que le problème des étudiants marocains en médecine rentrés d'Ukraine avait été solutionné par la ministre de l'Enseingment supérieur Abdellatif Miroui et que, moyennant un concours d'entrée, ils allaient intégrer les facultés privées. Selon Assahraa Al Maghribia, le ministre a dû se résoudre à recevoir des parents, ces facultés privées exigeant des "frais d'étude élevés". Les parents ne sont pas venus les "mains dans les poches" : ils ont soumis au ministre leurs suggestions afin de clore ce dossier.
France - le CNR, un "machin" qui a déjà du plomb dans les ailes
Jupiter croit tout inventer : le 8 septembre doit être mis en place le CNR. Bonjour au passage pour la similitude entre le CNR -Conseil National de la Résistance- et le CNR nouvelle formule -Conseil National de la Refondation : sans doute ce sigle commun est un pur hasard ! Un "machin" aurait dit le Général. Un truc qui a pour rôle une grande concertation de plancher sur les réformes nécessaires pour le pays. Devraient s'y retrouver, syndicalistes, parlementaires et associations... Se souvenant de la conférence sur le climat et des 150 propositions qui s'y sont dégagées, de la promesse du chef de l'Etat de faire valider 149 des 150 propositions, on sait comment se termine les grandes concertations de la macronie : dans la corbeille à papiers ! Ainsi, LR, RN et FI ont déjà décliné l'invitation et Gérard Larcher, président du Sénat et deuxième personnage de l'Etat, vient de donner à Macron les raisons pour lesquelles il n'y participera pas : « Vouloir réunir dans une même instance des parlementaires, seuls constitutionnellement habilités à voter la loi et contrôler l’exécutif, et des représentants de la société civile (…) ne peut aboutir qu’à une confusion des rôles  ». Il perçoit le dispositif comme « une forme de contournement du Parlement, c'est à dire de la représentation nationale ».
Maroc - Casablanca et Rabat : la soif dans 45 jours 
L'information est dévoilée par Assabah : le barrage de Sidi Mohamed Ben Abdellah qui alimente les deux capitales, se vide de 250 000 m3 d'eau au profit de 5 grandes fermes spécialisées dans la production de fruits à destination de l'exportation. 
  
28 août


France/Turquie - Macron : l'art de la gaffe ou du dérapage contrôlé ?
En visite en Algérie, Emmanuel Macron a appelé vendredi les jeunes Algériens et Africains à « ne pas se laisser embarquer » par « l’immense manipulation » de « réseaux » téléguidés « en sous-main » par des puissances étrangères qui présentent la France comme « l’ennemie ». Il a nommé la Turquie, la Russie et la Chine, leur attribuant un « agenda d’influence, néo-colonial et impérialiste ». Des paroles qui n’ont pas échappé à Ankara : "des commentaires "extrêmement malvenus" de la part d'un pays qui a des difficultés à faire face à son passé colonial en Afrique"... En quelque sorte, Ankara renvoie la balle au centre...
France - service après-vente gouvernemental : amortir les propos "gaffeurs" du président 
Les propos du président Macron sur la fin de l'insouciance a ému quelque peu les citoyens français appelés à subir la hausse des prix dans une totale fatalité. Mais ces derniers mesurent bien que le compte n'y est pas et que leur portefeuille diminue d'épaisseur quand les grands groupes, les amis du président, gonflent leur profit et distribuent à leurs actionnaires des dividendes insolemment grossis. Il faut bien qu'Elisabeth Borne et Bruno Le Maire jouent aux pompiers face à leur pyromane de patron tentent d'adoucir les déclarations présidentielles en promettant que le gouvernement ne laissera pas exploser les prix de l'énergie. Ils en sont même à envisager l'inenvisageable : taxer les superprofits avant que ça n'explose ! Dans leur bouche, c'est irréel mais c'est une "recommandation" de la Commission européenne déjà mise en musique dans d'autres pays de l'Union : la trouille de réactions épidermiques des peuples, ça incite à quelques concessions... 
Maroc/Allemagne/France/Algérie - les intenses activités diplomatiques qui cachent des réalités politiques
On ne nous fera pas croire que la question énergétique n'était pas à l'ordre du jour des visites européennes au Maghreb. Pourtant, les comptes-rendus des entretiens au plus haut niveau des états n'en disent pas très long. On s'est "passé mutuellement de la pommade", on a mis sous éteignoir les propos qui ont fâché, et on repart sur ne nouvelles bases. L'Allemagne a réaffirmé sa récente évolution sur le problème sahraoui, histoire de s'attirer les bonnes grâces de Nasser Bourita et a fait rectifier les déclarations du commissaire européen Josep Borrell. Dans le même temps, on se demande du côté d'Alger, si le président français a soutenu la position allemande et européenne sur la marocanité du Sahara ?  Mystère diplomatique... Toutes les contorsions politiques sont bonnes... Mais soyons certains que le président français aura une explication de texte à soumettre à Bourita lors de sa visite au Maroc annoncée pour décembre !
Maroc - santé : vers le parcours de soins
Le conseil des ministres du 13 juillet a adopté le projet de loi cadre n° 06-22 réformant le secteur de la santé qui, s'il est accepté et salué par l'ensemble des professionnels, suscite des réserves quant à son article 12 qui met en place ce qui existe déjà notamment en France, le parcours de santé. L'article 12 dispose qu'un "patient du secteur libéral doit impérativement passer par un médecin généraliste"
Tunisie - du rififi au TICAD   
L'absence du Maroc à la 8ème séance du TICAD (conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique) qui organise la coopération du Japon pour le développement de l'Afrique, créée des remous parmi les participants. L'admission du Polisario à cette conférence et la réception en grande pompe de son leader à Tunis est la cause de la non participation du Maroc. Le Libéria avait appelé au report de la réunion, le Sénégal et les Comores regrettaient cette absence, tandis que le président de la Guinée Bissao quittait la séance. La marocanité du Sahara est une question épineuse dont l'Afrique et les diplomatie occitentales ont beaucoup de mal à se débarrasser.

27 août
Maroc/Tunisie - le sujet qui fâche
Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur à Tunis pour consultation. Un geste justifié par l'accueil de chef d'Etat réservé au chef du Polisario, Brahim Ghali, qui a été accueilli en grande pompe ce 26 août en Tunisie à la veille du sommet Japon-Afrique.
Moderna/Pfizer - touche pas au grisbi !
Ça devait arriver : les deux laboratoires vont se faire un procès. Moderna attaque en justice Pfizer pour s'être servi de la technologie ARM messager pour mettre au point son vaccin anti-covid. On en mesure désormais les effets : Moderna a vendu 800 millions de doses et Pfizer 3 milliards ! Grands seigneurs, les dirigeants de Moderna revendique des royalties sur les doses que Pfizer a vendues.
Royaume-Uni/France - Macron s'invite dans le choix du futur premier ministre britannique  
Les adhérents du parti conservateur doivent choisir le successeur à Boris Johnson, démissionnaire depuis juillet. Dans une émission télévisée consacrée à cette élection, si, à la question de savoir si Macron est un ami ou un ennemi pour le Royaume-Uni son adversaire M. Sunak a répondu sans hésitation "ami", Mme Liz Truss, présentée comme la "nouvelle dame de fer", a refusé de se prononcer indiquant que "le jury est toujours en train de délibérer" et qu'elle jugera "en fonction des actes et non des mots" du président français. Rapportés au président français actuellement en Algérie, ces propos ont semblé le décontenancer puis, se rattrapant, il a déclaré : « Le peuple britannique, la nation qui est le Royaume-Uni est une nation amie, forte et alliée, quels que soient ses dirigeants, et parfois malgré et au-delà de ses dirigeants ou des petites erreurs qu’ils peuvent faire dans des propos d’estrade ». Ambiance !
France/Ukraine - la France, premier fournisseurs d'armes en direction de l'Ukraine en violation du protocole de Minsk
[Gabriel Atal aurait-il commis une bourde ? Le ministre des comptes publics a révélé que la France fournissait des armes à l'Ukraine depuis 2014 ce qui contrevient au protocole de Minsk qui mettait théoriquement fin au conflit entre l'Ukraine, les républiques autoproclamées et la Russie. Atal a précisé que la France avait continué à fournir l'Ukraine en armement afin de pilonner le Donbass. La paix était donc toute théorique et l'Ukraine s'employait à violer les accords, ce que les Russes ont toujours dit et ce qui est une des raisons de leur intervention, se justifient-ils.  
 
Guerre en Ukraine - appel au meurtre !
Michel Terestchenko, ancien maire franco-ukrainien de la ville de Hlukhiv dans l’est du pays, s’est confié à 20 Minutes sur le conflit. Pour lui, il est clair que la guerre est partie pour durer, avec un front stabilisé : les Ukrainiens ne semblent pas être en mesure de reprendre les grandes villes comme Kherson, mais toujours prêts à résister solidement. Il imagine les combats reprendre en force au printemps, après un hiver difficile. Et de conclure : "Tant que Vladimir Poutine sera vivant, il y aura la guerre"... Une façon d'appeler à l'assassiner !
OTAN - il faut se méfier des apparences
La Finlande et la Suède ont dû se résoudre à envoyer leurs représentants en Turquie afin de convaincre le dictateur Erdogan de les laisser entrer dans l'OTAN. Ce dernier avait émis un veto à l'admission des deux pays, les accusant de soutenir des "terroristes" et en demandant l'extradition vers les geôles turques. Il semble que les discussions ont avancé : selon la Turquie, Suède et Finlande ont réaffirmé leur engagement à combattre le "terrorisme". On n'en sait pas plus ! Deux choses l'une : ou bien les deux impétrants se sont résolus à livrer les combattants kurdes réfugiés sur leur territoire et en la matière on ne les félicitera nullement de leur retournement de veste, ou bien la Turquie a mal compris le sens que donnent les deux pays à la définition du "terrorisme". En France, pour les occupants nazis, les "terroristes" étaient ces patriotes qui se battaient pour la liberté et que d'aucuns appelaient des "résistants". Tout est affaire de lorgnette : ça dépend par quel bout on la prend...
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum