Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"









    Partagez
    avatar
    Messages : 4466
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 70
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    13082018
    Tensions sur l'euro...




    13 août 2018



    La guerre économique que promet et promeut le président américain en faisant voler en éclats les accords douaniers, a des conséquences sur le marché des changes. Chacun a pu le constater au travers de notre convertisseur journalier des principales monnaies, l'euro subit un repli face au dollar et, par contre-coup également, face au dirhams.

    La Turquie est la principale ligne de mire de Trump. La livre turque subit une importante dégringolade du fait de sa dépendance sur le marché des métaux, notamment l'acier dont les droits de douane américains passent à 50 %, asphyxiant l'industrie turque. La monnaie turque, à l'annonce des mesures américaines, a décroché et perdu en l'espace de trois mois près de la moitié de sa valeur à tel point que le président Erdogan en a appelé à la fibre nationale de ses concitoyens, les exhortant à vendre les devises et l'or que ceux-ci pourraient détenir afin de soutenir la livre turque. C'est l'effet contraire qui s'est produit et les mesures que compte adopter le président turc ne semblent pas de nature à redresser la barre, les marchés financiers attendant une autre réponse : la hausse des taux d'intérêt propice à juguler l'hémorragie et à attirer à nouveau les « investisseurs »...

    "Alors, et l'euro ?" me direz-vous !

    On sait très bien l'interdépendance des économies et surtout les jeux spéculatifs auxquels s'adonnent les banques européennes dont certaines détiennent des titres turcs. L'implication dans cette spéculation de la française BNP, l'espagnole BBVA et l'italienne Unicrédit inquiète la Banque Centrale Européenne (BCE). C'est cette implication qui expose l'euro à cette tendance baissière. Même si les experts de la Deuch Bank pensent les risques limités et maîtrisables, on peut remarquer que la crise de 2008 n'a aucunement servi de leçon.

    L'euro en berne, cela ne fait pas le bonheur des expatriés... mais, également, un éventuel nouveau crash spéculatif impliquerait le même scénario : les peuples en paieront les conséquences... en somme, "la mutualisation des pertes et la privatisation des profits" ! 
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum