Gilets jaunes :
Violences et mutilations


De véritables blessures de guerre

Janvier 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"








    Flux RSS

    MSN 

    Partagez
    avatar
    Messages : 4731
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 71
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)
    Voir le profil de l'utilisateur
    29122018
    "Zéro Mika 2" au secours de "zéro Mika"





    La loi 77-15 plus connue sous le nom de loi "zéro mika" ne s'est donc pas révélée d'une efficacité sans failles... Ce n'est pas explicitement dit dans les milieux gouvernementaux mais la préparation d'une nouvelle loi, plus répressive, en est l'aveu assourdissant.

    Pourtant, il ne faut pas "jeter le bébé avec l'eau du bain" et la loi 77-15 a constitué une réelle avancée, en tout cas à son avènement, le 1er juillet 2016. Mais les habitudes ont souvent la vie dure et "chassez le naturel, il revient au galop"... Les sacs en plastique continuent à recueillir les faveur du public qui semble réfractaire à toute autre matière et exige souvent du commerçant l'utilisation des emballages  proscrits. Pourtant, selon les enquêtes d'opinion, les consommateurs sont majoritairement conscients de l'impact négatif des sacs en plastique sur l'environnement.

    L'attitude du public laisse les commerçants "entre le fer et l'enclume" : d'un côté, ils savent que la distribution de sacs en plastique est interdite par la loi "zéro mika" et qu'ils risquent, en conséquence, de fortes amendes ; de l'autre, l'exigence de leurs clients les poussent à l' enfreindre... 

    Alors vient le nouveau projet de loi, "zéro Mika 2", qui devrait venir au secours de son aînée et démontrer à tous que le gouvernement du Royaume ne saurait être impuissant. Les mesures concoctées constituent, avant tout, une incitation répressive :

    Arrow un durcissement du contrôle et des amendes. Les personnes qui vendent, stockent ou proposent des sacs en plastique, même gratuitement, paieront une amende allant de 2.000 à 500.000 dirhams.
    Arrow les personnes détenant ou en possession de ces sacs seront également sanctionnées. Les producteurs de sacs interdits risquent, quant à eux, de payer une pénalité allant de 10.000 à 100.000 dirhams. L’objectif est de combattre les ateliers informels opérant dans la clandestinité et l’impunité..
    Souhaitons donc bonne efficacité à la nouvelle loi en gestation...
    Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Commentaires

    Aucun commentaire.

    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum