Le nouveau Jdidi


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Ephéméride
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Derniers sujets
conversion euro/dirham
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Info. TV5 Monde
Mots-clés les plus tagués
1#impot
2#assurancemaladie
3#cnss
4#véhicule
5#impotsurlerevenu
6#permisdeconduire
7#protectionsociale
8#santé
9#plusvalue
El Jadida : Palais Andalous

Partagez | 
 

 Plongée dans la préhistoire doukkalie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain

avatar

Messages : 3595
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 69
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

MessageSujet: Plongée dans la préhistoire doukkalie   Lun 03 Avr 2017, 23:36

Plongée dans la préhistoire doukkalie
03 avril 2017




On connaissait la passion militante d'Abdelkacem Chebri et l'invitation reçue -un peu tardivement- à participer à une conférence sur le thème « Aux origines le l'Homme préhistorique en Doukkala » ne nous laissa pas sans réaction. C'est que le Directeur du Centre d'Etudes et de Recherches sur le Patrimoine Moroco-Lusitanien ne nous laisse jamais indifférent tant ses connaissances passionnés dans son domaine, l'archéologie, sont grandes et enrichissantes pour le profane...




Et nous avions raison de penser que la soirée serait d'un bel intérêt : comme nous, un public nombreux se pressait dans la vaste et belle salle d'entrée du musée du Haut Commissariat de la Résistance.

Il ne nous fallut pas longtemps pour mesurer que nos conférenciers étaient, selon l'expression même de l'invitant, « le gratin dans le domaine de l'archéologie de la préhistoire ». Certes, un petit flottement imperceptible mais que Abdelkacem Chebri résolut rapidement, avait trait à la langue utilisée, le Professeur Nick Barton de l'Université d'Oxfort avouant ne pas parler la langue de Molière et encore moins celle d'Avéroès... Le docteur Abdeljali Bouzouggar de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (INSAP) de Rabat se chargea de la traduction tant en arabe qu'en français...

Nous ne mesurions pas la chance que nous avions : ces scientifiques venaient tout juste de terminer une mission de fouille sur le site d'El Khenzira, non loin de Jorf et Moulay-Abdallah et, avant que de reprendre leur avion respectif, avaient répondu à la sollicitation d'Abdelkacem Chebri pour nous livrer bien volontiers les premiers résultats de leur recherche.

Le Professeur Barton situa le cadre général des recherches, la comparaison de sites situés de l'autre côté de la Méditerranée notamment la grotte de Gorham à Gibraltar et les habitats préhistoriques au Maroc, la grotte des pigeons à Taforalt et la grotte doukkalie de El Khenzira.



Le Docteur Bouzouggar indiqua pour sa part que les objets trouvés, les techniques utilisées -notamment la stratigraphie- permettent la confirmation de la présence de l'Atérien et de l'indice de l'utilisation des symboles par celui-ci. Le Maroc est d'ailleurs le seul pays où la symobique est présente dans plusieurs sites.

Au travers des fouilles, on découvre la faune fossilisée, très riche et variée, herbivores et carnivores, gazelles mais également autruches. On étudie également l'évolution du climat et de ses répercussions sur l'environnement... ce qui explique très certainement la migration des néandertaliens vers l'Europe distante de 14 kilomètres, une épopée commencée vraisemblablement il y a 120 000 ans, poursuivie sur la côte méditerranéenne il y a 82 000, pour en retrouver traces à moins 65 000 ans dans la péninsule ibérique...



Une riche conférence close sur les questions du public auxquelles les scientifiques apportèrent leurs réponses. L'inquiétude du public marocain tourna beaucoup autour du pillage du patrimoine national pourtant protégé par une loi et un décret d'application. Abdalkacem Chebri mit en lumière le fait que tous les musées du monde, tous les pays, possèdent des morceaux de patrimoine volés à d'autres. Il prit en exemple le musée du Louvre où certaines œuvres font partie du patrimoine d'autre pays. On peut abonder dans son sens et dire que les vols commis ne sont pas toujours ceux d'individus avides de lucre mais plus souvent de pays qui ont acquis au détour d'une conquête coloniale des œuvres inestimables appartenant à d'autres peuple. La politique parfois s'en mêle et l'actualité est là pour nous démontrer sa duplicité à l'image du gouvernement français qui répond par la négative à son homologue béninois revendiquant la restitution des trésors du dernier roi du Dahomey pillés lors de la conquête coloniale et que Paris prêtant détenir parce que le roi Béhanzin aurait « offert son trône, son sceptre et les statues de son père et son grand-père de façon volontaire »... sauf que les troupes françaises ont mis à feu à à sang le Dahomey en 1892 et que le roi est décédé en déportation à Madagascar ce qui en dit long sur sa volonté de faire de tels cadeaux à son tortionnaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plongée dans la préhistoire doukkalie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pénible SAMU et garde departementale
» blague(histoire de pirate)
» Petite histoire avec les gendarmes!!!!
» le systéme monétaire international et l'or / historique
» DSA obligatoire dans les ASSU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le nouveau Jdidi :: chapitre 13 - Animations diverses à El Jadida et ailleurs au Maroc :: Année 2017-
Sauter vers: