Le nouveau Jdidi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Juillet 2024
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
Derniers sujets
16/07 - marche sportive au golf PullmanMar 16 Juil 2024, 19:51Marie Francoise
13/07 au 19/07 - Au fil de l'actualitéDim 14 Juil 2024, 20:39alain
12/07 - marche sportive rive gauche de l'Oum RbiaVen 12 Juil 2024, 18:51Marie Francoise
10/07 - marche plaisir "intra muros"Jeu 11 Juil 2024, 07:57alain
06/07 au 12/07 - Au fil de l'actualitéDim 07 Juil 2024, 08:40alain
05/07 - marche sportive à la campagneVen 05 Juil 2024, 22:02Marie Francoise
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Impressions :  table ronde sur le 80ème anniversaire de « l'opération Torch » Maryes10
Programme TV
Programme TV
Le Deal du moment : -64%
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques ...
Voir le deal
199 €

Aller en bas
alain
alain
Messages : 11452
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 76
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

Impressions :  table ronde sur le 80ème anniversaire de « l'opération Torch » Empty Impressions : table ronde sur le 80ème anniversaire de « l'opération Torch »

Mer 09 Nov 2022, 18:54
Impressions :
table ronde sur le 80ème anniversaire de « l'opération Torch »


Il est difficile pour un historien local de retracer un événement lorsqu'il ne dispose pas -ou si peu- d'écrits. Et Mustapha JMAHRI s'excusa presque de ne pouvoir étayer ses dires que sur les témoignages glanés çà et là au cours de ses recherches : les petites histoires pour confirmer la grande...


Cela dit, cette « table ronde », une initiative commune du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens de l'armée du libération et de l'association El Jadida-Accueil, avait pour but de commémorer le 80ème anniversaire du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord. Il eut été utile de rappeler le contexte politique de l'époque : les troupes alliées, sous le haut commandement du général Eisenhower moins d'un an après l'entrée en guerre des États-Unis suite au bombardement japonais de l'aviation américaine à Pearl Harbor, ont débarqué sur les côtes marocaines dans les ports de Safi et Mohamedia le 8 novembre 1942 avec pour mission la prise de Casablanca et de son port, sous protectorat du régime collaborationniste de Vichy. Dans le même temps, le théâtre de l'opération « Torch » avait lieu également en Algérie (Oran et Alger) et en Tunisie.


Ce que l'on peut dire -et qui ne fut pas dit- c'est que le général Charles Noguès, résident général français à la tête du protectorat, dépendait de Pétain et celui-ci lui avait ordonné de résister au débarquement des troupes anglo-américaines, occasionnant des combats notamment à Casablanca. Au bout de trois jours, Noguès, sous la pression notamment du sultan Mohammed V, dut se résoudre à capituler.


Quant à El Jadida/Mazagan, une colonne blindée américaine la traversa sans aucun accrochage avec qui que ce fut. Parmi les anecdotes qui nous furent révélées, on retiendra la mise à sac par les soldats alliés des archives du bureau mazaganais aux affaires juives, ce qui a balayé justement des documents écrits qui manquent aujourd'hui cruellement à des fins de recherches.


À aucun moment, il ne nous a été dit qui est qui : qui sont les « bons » qui sont les « mauvais » ? Curieuse histoire que celle d'un régime -Vichy- qui, durant les trois jours de combats, se retrouve en face des alliés venus déloger les « collabos » et qui, le quatrième jour, se voit confirmé par les anglo-américains dans son rôle de « protecteur » ! Car Noguès continua dans sa fonction de résident général de France au Maroc et celui-ci, que je sache, n'a jamais désavoué Pétain. C'est que les États-Unis avaient misé sur des transfuges espérés de Vichy et notamment Giraud, un autre général de l'armée d'armistice, sur lequel ils comptaient pour contrer de Gaulle . C'est que Giraud comme Noguès, c'était l'armée hors le peuple français qui faisait sans doute peur au président américain alors que de Gaulle tentait justement d'unifier la résistance intérieure, communiste y compris, et que cette facette de la conception gaulliste de la libération du pays ne pouvait avoir l'assentiment des Américains.


80 ans après, la « bête immonde » et ses « collabos » continuent en Europe leur besogne nauséabonde comme le fit remarquer en fin de réunion l'un des participants soulignant la duperie d'un RN en France et sa stupeur de constater le vote qu'émettent certains qui vivent pourtant en terre d'Islam. L'histoire n'est-elle donc qu'un éternel recommencement ?
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum