14/05 - Voyage autour de la musique à programme Dscn1415
Bahaa Trabelsi :
le Maroc au coeur


compte-rendu de la rencontre littéraire

Institut français El Jadida
Libairie de Paris



14/05 - Voyage autour de la musique à programme Tzolzo88
26/02 - Cinéma jeunesse :
Cycle "en sortant de l'école"
Théâtre de la cité portugaise
15 heures

Institut français El Jadida




14/05 - Voyage autour de la musique à programme Bonne_11
18/03 - l'heure du conte :
la bonne vieille
Institut français
15 heures


Institut français El Jadida

Février 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    le dicton du jour
    La recette du jour
    El Jadida : la météo
    Marées à El Jadida
    14/05 - Voyage autour de la musique à programme Maryes10
    Programme TV
    Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
    Votre programme TV avec Télé-Loisirs
    Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"
    14/05 - Voyage autour de la musique à programme 83171311





    Le deal à ne pas rater :
    Etui de protection pour iPad
    15 €
    Voir le deal

    Partagez
    Aller en bas
    alain
    alain
    Messages : 5617
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Age : 72
    Localisation : EL JADIDA (Maroc)

    14/05 - Voyage autour de la musique à programme Empty 14/05 - Voyage autour de la musique à programme

    le Lun 09 Mai 2016, 21:01
     14/05 - Voyage autour de la musique à programme
    Orchestre symphonique royal
    Théâtre Afifi
    20 heures

    14/05 - Voyage autour de la musique à programme Voyage10



    ''l’Apprenti sorcier'' de P. Dukas
    ''Young Person’s Guide to the Orchestra'' de B. Britten.
    ''Roméo et Juliette (ouverture)'' de P.I. Tchaïkovski.
    '' Dances of Galanta'' de Z. Kodaly
     
    La musique à programme : 
     
    "Se veut « d’essence narrative, évocatrice, descriptive ou illustrative, donc renvoyant à une donnée “extramusicale”; cela par opposition à la musique “pure”, qui ne ferait appel qu'à une perception “abstraite”, sans référence à aucun élément extramusical », avance le Dictionnaire Larousse de la musique. Si on la conçoit de cette façon particulièrement large, bien des pages musicales pourraient être considérées « à programme » : ballets, musiques de scène, poèmes symphoniques ainsi qu’œuvres vocales « à texte » comme le lied, la mélodie ou l'opéra ou toute œuvre symphonique explicitée, de la Symphonie « Pastorale » de Beethoven aux Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Pourtant, plusieurs des œuvres portant des titres évocateurs – on peut penser ici à La Mer de Debussy – échappent aux codes du genre et peuvent être considérées « musique pure » quand nous analysons leur architecture musicale.
     
    On peut aussi comprendre le terme de « musique à programme » comme le faisait Franz Liszt, liant un texte d'intention à une œuvre purement instrumentale, dans laquelle le compositeur exploite ses thèmes pour orienter l'attention sur un point particulier ou une trame narrative, afin de « préserver son œuvre de l'arbitraire d'une explication poétique erronée et d'orienter par avance l'attention sur l'idée poétique du tout ou sur un point particulier ». Il faut alors assurément inclure dans cette classification la Symphonie fantastique de Berlioz, dotée d’un programme explicite distribué aux auditeurs (que le compositeur retirera lors d’éditions subséquentes néanmoins).
     
    Dans cette acception (mise en pratique par Liszt dans ses propres poèmes symphoniques), la forme musicale devient subordonnée au propos, « le retour, le changement, les motifs et les modulations de ces motifs sont conditionnés par leur relation à une idée poétique », ce qui n'empêche pas que la musique se doit de toucher le spectateur, tout en lui laissant toute la latitude nécessaire pour « rédiger » au fur et à mesure son propre programme. La distinction entre musique à programme et pure pourrait ainsi être perçue comme fondamentalement rhétorique. La musique n’est-elle pas par son rôle même de langue universelle, propice à toutes les interprétations?" - Texte de Lucie Renaud
    Revenir en haut
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum