Le nouveau Jdidi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



22/04 - Les nuits du Ramadan

Mamadou Diabaté

22 heures
sur la page Facebook
@Ifeljadida



Institut français El Jadida



Les pieds dans le plats Band-p13
06/05 - Les nuits du Ramadan


22 heures
sur la page facebook de l'institut


Institut Français El Jadida



Les pieds dans le plats Jupite11
13/05 - Les Nuits du Ramadan

22 heures
sur la page facebook de l'Institut



Institut Français El Jadida

Avril 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
la phrase du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
Les pieds dans le plats Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"
Les pieds dans le plats 83171311





-34%
Le deal à ne pas rater :
Hauck Lit Parapluie Dream N Play – jusqu’à 15 kg
32.99 € 49.99 €
Voir le deal

alain
alain
Messages : 8922
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 73
Localisation : EL JADIDA (Maroc)
27022021
Les pieds dans le plats


un article de Carle
revu par Alain avec l'autorisation de l'auteur


L'attitude et les déclarations de Monsieur Bourita, ministre marocain des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, relayées par les médias, sont choquantes et ne paraissent pas de nature à œuvrer pour une paix durable et mutuellement consentie. La décision de l'ancienne administration Trump qui bafoue l'autorité de l'ONU en passant outre ses décisions, n'autorise pas, me semble-t-il, à forcer la main des autres pays dans la reconnaissance de la « marocanité » du Sahara. Ce n'est pas parce que les USA se définissent comme le « gendarme du monde », que tous les pays doivent emboîter son pas. La politique extérieure de l'UE comme celle de la France doivent se définir à Bruxelles et à Paris et non à Washington ou à Rabat.  De même, il est pour le moins curieux que, dans le même temps, le Maroc, par la voix du ministre d'Etat, Monsieur Ramid, demande aux instances onusiennes un fauteuil de membre du Conseil des Droits de l'Homme.

En préambule, je tiens à souligner qu'il est loin de moi le fait de prendre parti pour un camp ou pour un autre dans l'affaire épineuse du Sahara. Par contre, en tant que français portant l'histoire douloureuse de la République lors de la guerre 1914-1918  et celle de 1939-1945, je me range du côté de l'ONU, la MINURSO, l'Union Européenne et mon pays la France.
Aussi, j'ai décidé de libeller mes observations concernant les déclarations de Mr Bourita ainsi que celles afférentes à la candidature de Mr Ramid et cela en deux ou trois posts.
Prenons le cas du Sahara pour le Maroc un sujet... comment dire « sensible » comme se plaisent à qualifier les costumés de salons feutrés. Comment balayer les décisions de l’ONU ou de l’Europe concernant le règlement de ce conflit en se satisfaisant de l’attitude de l’ancien président américain Donald Trump. Que Donald Trump ait reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental est une chose, que Donald Trump ait pu s’asseoir sur les décisions de l’ONU en est une autre. Nous n’avons pas oublié comment d’une façon unilatérale Donald Trump déclara Jérusalem comme capitale d’Israël fin 2017 cela dans le silence complice des nations arabes influentes régionalement.

Rappel concernant les organisations Internationales ne reconnaissant pas la RASD (République Arabe sahraouie Démocratique) mais soutenant un référendum.

-Les Nations unies(MINURSO)
Par l'adoption, le 30 octobre 2020, de la résolution 2548, par 13 voix pour et les abstentions de la Fédération de Russie et de l’Afrique du Sud, le Conseil de sécurité a prorogé, le mandat de la Mission de la MINURSO jusqu’au 31 octobre 2021. Le Conseil dit "appuyer pleinement les efforts du Secrétaire général pour maintenir le processus de négociation afin de parvenir à un règlement de la question du Sahara occidental.  Il se félicite de la volonté du Maroc, du Front POLISARIO, de l’Algérie et de la Mauritanie de rester engagés dans ce processus, en faisant preuve « de réalisme et d’un esprit de compromis 
»


-L’Union Européenne(Joseph Borrrell, haut représentant de l‘Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité depuis le 1° décembre 2019) : « La position de l'UE concernant le Sahara occidental est pleinement alignée sur les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU. L’Union européenne considère le Sahara occidental comme un territoire non autonome, dont le statut final sera déterminé par le résultat du processus de l’ONU en cours »
Quand on est chargé de diplomatie sur des sujets aussi délicats et inflammable on se doit de marcher sur des œufs.



On ne peut pas  d’un côté demander à être candidat au conseil des droits de l’Homme aux Nations Unies (Mustapha Ramid) et d’un autre côté ignorer les décisions de cette instance internationale. Visiblement il est tentant pour certains d’avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière.

Sources des posts sur ces sujets :
L’Express, Médias 24.com, le Monde diplomatique, tanmia.ma, infomigrants.net, challenge.ma

Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum