Le nouveau Jdidi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Août 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier

conversion euro/dirham
Petites annonces
le dicton du jour
La recette du jour
El Jadida : la météo
Marées à El Jadida
14/03 - Rencontre :  Rachid Khaless :  "Guerre totale" Maryes10
Programme TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
Les sites recommandés par le "Nouveau Jdidi"
14/03 - Rencontre :  Rachid Khaless :  "Guerre totale" 83171311





-49%
Le deal à ne pas rater :
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain 2019/20 Stadium Fourth
46 € 90 €
Voir le deal

Aller en bas
alain
alain
Messages : 7956
Date d'inscription : 11/04/2011
Age : 72
Localisation : EL JADIDA (Maroc)

14/03 - Rencontre :  Rachid Khaless :  "Guerre totale" Empty 14/03 - Rencontre : Rachid Khaless : "Guerre totale"

le Dim 26 Jan 2020, 14:49
14/03 - Rencontre :
Rachid Khaless
"Guerre totale"
Librairie de Paris
19 heures


en dialogue avec Saïd Loukili


Accès libre et gratuit


14/03 - Rencontre :  Rachid Khaless :  "Guerre totale" Rachid10

Né au Maroc en 1966, Rachid Khaless est présenté comme une voix singulière de la poésie marocaine contemporaine.
Il est poète, peintre et traducteur. Écrivain de langue française, son écriture traduit à la fois la révolte contre l'ordre et la morale établis et une rencontre nouvelle avec le lecteur, débarrassé du confort intellectuel où une tradition l'avait figé.
Il publie son premier recueil Cantiques du désert, qui parait chez l'Harmattan en 20041 alors que le Maroc enclenche le processus Équité et Réconciliation qui entendait réhabiliter les anciens détenus politiques et couper définitivement avec les années de plomb, initiées dans la terreur sous Hassan II.



Dans «Guerre totale» suivi de «Vols, l’éclat», la remise en question est radicale. La plupart des poèmes de ce recueil ont beau avoir été écrits il y a plus de dix ans, ils transfigurent au présent l’immense soif d’avenir propre à tout créateur prêt à détruire le monde où il vit pour mieux le reconstruire. Un «baptême pyromane» en quelque sorte où «Convergent déjà /La vie/ Et son reniement». En fait, un vrai manifeste où se croisent raisons et déraisons qui ont poussé Rachid Khaless à devenir écrivain. Écrire, créer, n’a de sens véritable que si cela ouvre en lui le seul chemin qui vaille vers le centre de soi. Mais dans la solitude de l’écriture, le poète n’est jamais seul. Toujours l’accompagne l’ivresse des ruines. Toujours cette exigence de lumière qui l’habite et le pousse vers un ailleurs incertain mais tellement nécessaire pour se protéger du monde, des autres et de soi.
«Contempler ces ruines/Puis voler/Ailleurs/En moi. Vers les sommets/Par des couloirs solitaires/Comme nul vol/N’ait été jamais/Tenté»
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum